demo-attachment-40-Path-4

Estimer une œuvre de Helen Frankenthaler

Helen Frankenthaler (1928-2011) est une artiste peintre américaine, connue pour ses acryliques colorées, évocatrices de paysages
demo-attachment-366-Path_1348
EstimonObjet-Apropos

Formation et premiers modèles d’Helen Frankenthaler

Helen Frankenthaler naît à Manhattan le 12 décembre 1928, d’un père juge à la Cour suprême de l’État de New York et d’une mère d’origine allemande. Elle étudie d’abord auprès du peintre mexicain Rufino Tamayo à l’École Dalton (dont elle sort diplômée en 1945), puis, à partir de 1946 au Bennigton College, dans le Vermont, avec Paul Feeley qui l’initie au cubisme, style dont se rapprocheront ses premières œuvres. À Bennington, elle rencontre aussi le critique Clement Greenberg, dont elle devient la compagne et qui, au début des années 1950, l’introduit auprès d’artistes appartenant à la mouvance de l’expressionnisme abstrait, parmi lesquels Willem et Elaine de Kooning, David Smith et Jackson Pollock. De ce dernier, Helen Frankenthaler hérite certaines techniques, notamment celle consistant à peindre sur une toile de grand format étendue au sol.

Helen Frankenthaler et le color field painting

Au cours des années 1950, Helen Frankenthaler voyage en Europe, se confrontant à la  tradition européenne, étudiant les œuvres de Titien, Velázquez, Matisse et Monet.

Lors de sa seconde exposition personnelle, en 1953 à la galerie Tibor de Nagy, Helen Frankenthaler présente Mountains and See, composé selon la technique du stained color, qui consiste à imprégner le support de couleurs traitées comme des teintures : ce tableau abstrait de grandes dimensions au teintes pâles et évocatrices, préserve le dessin préalable porté au fusain et des sections où la toile est laissée vierge – ce qui fait dire à Clement Greenberg : « est-ce terminé ? est-ce une peinture définitive ? »

 

Cette pratique rejoint et inspire le color field painting, mouvement élaboré, en réaction au geste expressionniste jugé désormais maniériste, par Greenberg, qui lui donne notamment pour modèle Mark Rothko. Dans les années 1960, Helen Frankenthaler fait partie des membres reconnus de ce mouvement, aux côtés d’artistes tels que Kenneth Noland, Jules Olitski et, plus tard, Frank Stella. 

Évolution et consécration d’Helen Frankenthaler

Jugé parfois trop décoratif, trop « féminin », dans un univers abstrait dominé par les hommes, le style d’Helen Frankenthaler ne cessera pas d’évoluer, passant de l’acrylique diluée évocatrice de paysages (Riverhead, 1963) à une grande énergie gestuelle repoussant les limites du cadre (Italian Beach, 1960), tendant occasionnellement vers le figuratif (Pink Birg Figure, 1961) ou au contraire, vers une épure parsemée de gouttes et taches, rappelant les atmosphères d’un Paul Klee (Brother Angel, 1983).

 

La première rétrospective d’Helen Frankenthaler a lieu au Jewish Museum de New York en 1960. D’autres expositions notables se tiennent au Metropolitan Museum (1973), au Guggenheim Museum (1974) et au MoMA de New York (1989), à la National Gallery of Art de Washington (1993), au Guggenheim Museum de Bilbao (1998) et, récemment, à la Galerie Gagosian de Paris (2017) et à la Biennale de Venise (2019). 

En 2002, George W. Bush lui décerne la Médaille nationale des Arts. Successivement mariée au peintre Robert Motherwell puis au banquier Stephen M. DuBrul Jr., Helen Frankenthaler  décède le 27 décembre 2011 à Darien, dans le Connecticut.

Estimation des œuvres d’Helen Frankenthaler

Depuis quelques années, la cote de Frankenthaler ne cesse de monter, atteignant des estimations désormais très confortables. Tout récemment, l’acrylique sur toile Black Touch a été adjugée 2 600 000€ et Genuine Blue près de 2 500 000€ !

Les plus petits formats dépassent souvent les 100 000€, les gouaches partant facilement à plus de 30 000€. Les estampes sont adjugées à des plus raisonnables (entre 1500 et 5000€) tandis que les sculptures et objets, évalués aussi assez haut, partent plus difficilement.



Vous souhaitez faire expertiser une oeuvre d’Helen Frankenthaler et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une œuvre d’Helen Frankenthaler en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Comment se déroule l'estimation de votre bien d’Helen Frankenthaler ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.