demo-attachment-40-Path-4

Estimation de photographie contemporaine

La photographie est un procédé découvert et élaboré tout au long du XIXème siècle. Le développement de l’argentique permet l’essor et l’industrialisation de cette technique. Les photographies couleurs deviennent courantes dès les années 1930. Polaroid développe la photographie instantanée dès les années 1950. En 1986, Fuji révolutionne la photographie avec l’apparition des premiers appareils photos jetables à un prix minime.

demo-attachment-366-Path_1348

La photographie numérique consiste en la capture d’une image ou pixel sur un capteur électronique plutôt que sur une pellicule argentique. Elle n’est pas de meilleure qualité que l’argentique mais elle est plus accessible et plus facilement stockable. La photographie numérique ouvre de nombreuses possibilités notamment en matière de retouche, plus simple et donc plus accessible que pour des photos sur pellicule. La photographie contemporaine tient seulement partiellement compte de ces évolutions. Pour la photographie amateur, le développement du numérique a été particulièrement important, notamment avec le développement des smartphones, mais l’argentique reste beaucoup utilisée.

La photographie de reportage continue d’exister, bien que concurrencée par la télévision. Dans ces derniers, le numérique est présent, entre autres, dans le milieu de la mode où la quantité de retouches apportées à certaines photographies numériques est d’ailleurs critiquée. Le photo-reportage, traitant du sensationnel comme de l’ordinaire, produit des œuvres iconiques : nous avons tous sans doute déjà vu le portrait photographique de la Jeune afghane aux yeux verts de Steve McCurry (né en 1950), prise en 1984 lors d’un reportage dans un camp de réfugiés au Pakistan. La photographie s’intéresse à tous les sujets et traite de toutes les thématiques : sport, guerre, vie de tous les jours, cinéma…

La photographie en tant qu’œuvre d’art autonome continue de se développer dans l’art contemporain. Elle utilise le numérique, l’argentique et techniques plus anciennes ou plus expérimentales. Ackroyd & Harvey (nés en 1959), deux artistes britanniques, ont récemment créé une galerie de portraits en utilisant la chlorophylle et le phénomène de photosynthèse pour développer leurs photographies. De nouveaux artistes sont dévoilés chaque année au travers de nombreux concours comme le Comedy Wildlife Photography créé en 2015, où sont présentés des portraits comiques d’animaux liés. En histoire de l’art, on considère que la photographie contemporaine concerne toute image réalisée depuis les années 1980 grâce à un appareil photographique. Cette photographie d’art est plurielle et la définition de son concept reste controversée avec des réflexions en cours autour de l’abstrait, d’une vocation documentaire, de l’absence de retouche ou au contraire d’une approche plus proche des arts plastiques. Dès les années 1970, la photographie se détache du courant humaniste de Robert Doisneau (1912 – 1994), elle est appréciée pour les caractéristiques intrinsèques de son médium et l’approche personnelle de son auteur, plus que pour sa capacité à enregistrer un objet. Elle permet de présenter des concepts, des idées au même titre qu’une œuvre d’art traditionnelle. L’appareil photographique, comme la peinture ou le marbre, permet d’offrir un support physique à l’œuvre d’art imaginée par l’artiste. Diverses thématiques sont développées comme le fantastique, le portrait, ou l’introspection. Chez Cindy Sherman (née en 1954) , le sujet de la photographie est l’artiste autant que l’objet puisqu’elle est son seul modèle. Photographe plasticienne parmi les plus influente de sa génération, elle connaît la célébrité dès les années 1970 avec des œuvres photographiques conceptuelles. Elle se met en scène, incarnant toute la société portrait après portrait, et interroge ainsi l’identité, sa mise en scène dans la vie quotidienne et la place des “types sociaux” dans l’imaginaire collectif à travers plusieurs séries thématiques de photographies qui, depuis 1977, ne portent jamais de titre. La photographie la plus chère jamais vendue aux enchères est un cliché de Peter Lik, Phantom, qui a été adjugé pour 5 700 000 € en 2014. Certains artistes comme Jeff Wall (né en 1946), Andreas Gursky (né en 1955), Richard Prince (né en 1949) ou Cindy Sherman sont des habitués des belles ventes avec un record de 4 750 000€ pour cette dernière avec Untitled Film Stills, lot de tirages de 1977, vendus en 2014. Les artistes les plus chers du marché sont américains. C’est d’ailleurs aux États-Unis puis au Royaume-Uni qu’ont lieu les plus belles ventes, généralement chez Christie’s et Sotheby’s. Le marché favorise aujourd’hui les clichés contemporains en raison de leur abondance.

Vous souhaitez faire expertiser une photographie contemporaine et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire en cliquant ici. Estimer une photographie contemporaine en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.