Estimation et cote de l'artiste Vincent Courdouan

Vincent Courdouan est un peintre français provençal, considéré comme le chef de file de l’école toulonnaise. Dessinateur émérite, il laisse derrière lui une œuvre considérable consacrée à la marine et aux paysages varois, qui constitue une véritable mémoire de Toulon et sa région. Vincent Courdouan est également un artiste reconnu et récompensé par ses contemporains. Découvrez l’histoire de Vincent Courdouan, chef de file de l’École de Toulouse. Besoin d’une expertise ? Contactez l’équipe d’Estimonobjet !

Estimation gratuite Vincent Courdouan

Vous souhaitez  expertiser une œuvre de Vincent Courdouan​ et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une œuvre de Vincent Courdouan​ en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Quelques mots sur Vincent Courdouan

Vincent Courdouan est un peintre français né le 7 mars 1810 À Toulon, où il meurt le 8 décembre 1893. Malgré les réticences de son père, il débute son apprentissage artistique chez Pierre Letuaire en 1822. Vincent Courdouan entre à l’École des Beaux-Arts de la Marine quelques années plus tard, et décide de devenir dessinateur vers 1826. Trois ans plus tard, il part étudier la gravure à Paris et entre dans l’atelier du peintre toulonnais Jean-Baptiste Paulin Guérin.

Vincent Courdouan Des sites finalement de retourner à Toulon, où il s’installe alors définitivement. Il multiplie alors les mines de plomb, les aquarelles et les sépias d’après nature. En 1833, il devient membre de l’Académie du Var. Les premières lithographies de Vincent Courdouan sont éditées chez Cancoin, dans l’ouvrage Promenades pittoresques et statistiques dans le département du Var. Dans la foulée, il commence à envoyer ces œuvres au salon de Paris : en 1838, il obtient alors sa première médaille pour des aquarelles et des pastels, puis une deuxième en 1844.

Jusqu’en 1840, Vincent Courdouan enseigne régulièrement l’aquarelle et le dessin dans un atelier du Champ de Mars. Il enseigne l’aquarelle et le dessin dans un atelier du Champ de Mars. Il formera de nombreux élèves jusqu’en 1840. À partir de 1845, Vincent Courdouan peint davantage des huiles sur toile. Il entreprend également plusieurs expositions à travers la France, notamment à Lyon. En 1848, il obtient une médaille d’or pour son œuvre Le combat du Romulus.

Un an plus tard, Vincent Courdouan il est nommé professeur à l’école de la Marine de Toulon. En 1857, après avoir reçu la Légion d’honneur de Napoléon III en 1852, il est nommé directeur honoraire du musée de Toulon. Après un voyage en Égypte en 1866, Vincent Courdouan continue d’exposer ses œuvres pendant de nombreuses années à Nice, Paris, Hyères ou bien à Aix-en-Provence, jusqu’à son décès.

Vincent Courdouan : entre Toulon, Paris et l’étranger

Encore aujourd’hui, il semble difficile de dissocier Vincent Courdouan et la région du Var. cependant, et malgré son profond attachement à sa ville natale, Vincent Courdouan éprouve fréquemment le besoin de séjourner à Paris pour visiter les salons et expositions qui s’y tiennent. Ces allers-retours à la capitale lui permettre aussi de rencontrer de nombreux artistes. Par exemple, après avoir découvert la forêt de Fontainebleau en 1836, Vincent Courdouan se lie d’amitié avec Horace Vernet, Léopold robert et Théodore Gudin. En 1844, Vincent Courdouan voit ses aquarelles récompensées de la médaille d’or du Salon des Beaux-Arts De Paris. Cette reconnaissance accroît sa réputation et lui permet d’être nommé professeur à l’école des beaux-arts de Toulon et directeur du musée local, dès l’année suivante.

Vincent Courdouan Est un artiste qui entreprend régulièrement des voyages dont il s’inspire pour peindre. En France, il se rend dans la vallée du Gapeau, dans les Alpes ou encore au Cap Brun. Vincent Courdouan se rend aussi à l’étranger : en Italie, en Algérie et en Égypte.

Vincent Courdouan comme chef de file de l’école toulonnaise

Vincent Courdouan est considéré comme l’un des principaux représentants de l’École de Toulon. Spécialiste des paysages panoramiques, il s’inspire beaucoup de ses voyages au bord de la Méditerranée et en Provence. Il excelle dans la représentation d’arbres et de rochers au pastel qui, d’ailleurs, font sa renommée.

En parallèle, Vincent Courdouan s’intéresse à la peinture marine. Il réalise même plusieurs décorations au profit d’une compagnie navale. Son œuvre évoque aussi une influence orientaliste, due à ses séjours au nord de l’Afrique. Toute sa vie, Vincent Courdouan reste alors fidèle au naturalisme, sans pour autant exclure un aspect décoratif et poétique hérité du XVIIIe siècle.

Faire estimer gratuitement une oeuvre de Vincent Courdouan​

Aujourd’hui, les œuvres de Vincent Courdouan connaissent un certain succès sur le marché de l’art. Les dessins et aquarelles sont les œuvres de Vincent Courdouan les plus courantes en ventes aux enchères. Néanmoins, il est aussi possible d’y trouver des peintures de l’artiste. Les dessins et aquarelles de Vincent Courdouan sont généralement estimés entre 150 euros et 4 000 euros. En octobre 2022, l’aquarelle Personnages en bord de côte est adjugée à 700 euros. En juillet 2023, le pastel Toulon Le fort de Saint Louis de 1860 est adjugé à 2 600 euros.

Les peintures signées Vincent Courdouan rencontrent des estimations plus importantes, comprises entre 300 euros et 30 000 euros. En juin 2020, l’huile sur toile Calanque animée vers Toulon de 1874 est adjugée à 6 700 euros. En juin 2022, l’huile sur toile Un coin de la rade de Toulon est adjugée à 8 100 euros.

Vous souhaitez faire expertiser une œuvre de Vincent Courdouan et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire en cliquant ici.  Faites estimer une œuvre de Vincent Courdouan en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.