Estimation gratuite de montre allemande ​

Les montres allemandes du XXème siècle sont estimées pour la précision et la sophistication de leur mécanisme. Les horlogers allemands comptent parmi les pionniers de la recherche sur les montres. 

Estimation gratuite montre allemande

Vous souhaitez faire expertiser une montre allemande ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer votre montre allemande en quelques clics et recevez une réponse sous 48h. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Les premières montres allemandes

L’histoire des montres débute en Allemagne au début du XVIème siècle. C’est en effet à un artisan de Nuremberg, Peter Henlein, que l’on attribue la réalisation de la première montre en 1504.
Les orfèvres de Nuremberg et d’Augsbourg s’illustrent au XVIème siècle, et réalisent des montres de prestige. Elles se distinguent par leurs exceptionnelles qualités esthétiques et techniques. Les mécanismes des montres d’Allemagne du sud sont similaires à ceux des autres montres d’Europe, mais les pièces sont plus petites, ce qui montre l’habileté des artisans. Un nombre important de montres allemandes de cette période sont conservées par rapport à leurs contemporaines italiennes et françaises, témoignant par là-même de l’intense activité des orfèvres.
Les horlogers allemands cultivent leur différence, et réalisent des montres aux mécanismes toujours plus complexes, avec indication astronomique. Les pièces sont originales, mais manquent d’exactitude et de solidité. A la fin du XVIème siècle, les commanditaires en quête de précision délaissent les exemplaires allemands pour se tourner vers les montres de Genève et de France.

Les montres allemandes à l’époque moderne

A l’époque moderne, les montres allemandes suivent les innovations européennes, en particulier les principes adoptés en Angleterre. Les horlogers allemands proposent des montres à double boitier, à la suite de leurs homologues anglais, contrairement aux français et aux suisses qui préfèrent les montres oignons. 

Les boitiers des montres allemandes au XVIIème siècle sont souvent en métal poli, gravé et ajouré. Ce système permet qui permet de protéger au mieux le mécanisme de la montre. Les motifs gravés sur les boites sont relativement sobres, et imitent souvent des feuilles d’acanthe. Les ornements du boitier extérieur doublent souvent ceux du boitier intérieur. Les montres sont généralement protégées par un écrin clouté de cuir, de galuchat ou d’écaille. 

Le mécanisme à échappements dits « à repos » mis au point par Georges Graham en 1725 en Angleterre est très apprécié en Allemagne, et nombre des montres allemandes du XVIIIème siècle adoptent ce système. Le cadran est émaillé de blanc pour plus de lisibilité, et les boitiers peints à l’émail reprennent les tableaux fameux des peintres contemporains. 

Les montres allemandes présentent ce même mécanisme jusqu’au début du XIXème siècle, en dépit des inventions techniques de Thomas Mudge et Jean-Antoine Lépine dans les années 1770.

Le renouveau des montres allemandes aux XIXème et XXème siècles

Les montres allemandes connaissent un renouveau dans la seconde moitié du XIXème siècle, et cet élan perdure au XXème siècle. 

Cet essor nouveau est dû à l’action de Ferdinand Adolph Lange, qui s’installe à Glashütte en Saxe en 1841 après avoir vécu en Suisse et en France. Souhaitant dynamiser l’industrie horlogère, il s’installe dans un foyer délaissé, dans une optique sociale. Il relance l’industrie horlogère en Allemagne avec ses montres « Glashütte original ». 

Cet essor nouveau des montres allemandes continue dans les années 1920, avec l’esthétique Bauhaus. Les manufactures de Pforzheim s’industrialisent, et les entreprises de Laco et Stowa s’affirment comme les plus innovantes. Le goût pour les montres Bauhaus s’impose en Allemagne, et perdure encore aujourd’hui. Ainsi, l’entreprise Junker créée aujourd’hui encore des montres d’esthétique Bauhaus d’après les dessins d’Hugo Junker, ingénieur d’aviation. 

Glashütte et Pforzheim, principaux foyers de productions de montres, souffrent des troubles politiques du XXème siècle. Sous la Seconde guerre mondiale, les usines sont reprises par l’armée allemande pour créer des torpilles et fusées, et bombardées par les Alliés. À l’issue de la guerre, Glashütte se trouve dans la Deutsche Demokratische Republik, son développement est alors ralenti jusqu’en 1989. La montre automatique Spezimatic témoigne de la rigueur de l’époque, mais remporte un grand succès auprès des acquéreurs. Quant à Pforzheim, la production reprend immédiatement après la Seconde guerre mondiale, et les entreprises renouent avec l’esthétique Bauhaus d’avant-guerre. 

Certaines manufactures s’associent avec des designers, et cherchent à sophistiquer le mécanisme des montres. Ainsi Jung Hans réalise des montres radio-commandées, et s’allie en 1956 avec Max Bill, créant des modèles uniques, au style Bauhaus. 

Aujourd’hui, les montres allemandes sont réputées pour leur production haut de gamme. Glashütte Original renaît dans les années 1990, après la réunification allemande. Cette manufacture horlogère est aujourd’hui renommée pour ses productions de luxe. Les montres allemandes contemporaines sont appréciées pour la finesse de leur mécanisme et leurs multiples fonctionnalités. Parmi les plus célèbres, figurent les créations de A. Lange & Söhne, la Flieger de Stowa, ou encore les montres intelligentes de Montblanc.

Faire estimer gratuitement une montre allemande

L’estimation d’une montre allemande dépend de la rareté et de l’ancienneté du modèle, ainsi que de son étant de conservation et de la désirabilité de sa marque. La cote des montres allemandes bénéficie la sophistication technique de la seconde moitié du XXème siècle. Un budget de quelques milliers d’euros permet d’acquérir une montre allemande vintage. Un budget de 700- 1 000 € suffit à obtenir une Spezimatic de GUB Glashütte Les modèles les plus recherchés sont ceux de A. Lange & Söhne, Montblanc, Glashütte Original, Nomos Glashütte, MeisterSinger, Junghans Sinn,et Junkers. Le numéro de référence de la montre permet de préciser l’estimation. Ce dernier peut figurer sur le cadran de la montre, sous l’attache, ou bien sur le fond du boitier. 

Vous souhaitez faire expertiser une montre allemande et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une montre allemande en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

(Illus.) GUB Glashütte, mécanisme d’une montre Spezimatic, années 1980

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.