Estimation gratuite de montre mécanique ​

La montre mécanique est une montre dont le mécanisme est remonté manuellement par un ressort. Jusqu’à l’apparition de la « montre perpétuelle » ou automatique en 1778, toutes les montres étaient mécaniques. Les mécanismes des montres sont alors des chefs d’œuvres de précision, et la montre elle-même en devient un objet de prestige. Elle peut être portée en bijou, suspendue à une chatelaine, ou alors rangée dans une poche. Dans ce cas, on parle de montre à gousset, le gousset étant le nom de la poche prévue à cet usage dans les gilets à partir des années 1880. Ce type de montre est le plus répandu jusqu’au XXème siècle, quand se diffusent les montres bracelet. 

Estimation gratuite montre mecanique

Vous souhaitez faire expertiser une montre mécanique ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer votre montre mécanique en quelques clics et recevez une réponse sous 48h. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Les premières montres mécaniques : des montres bijoux

Lorsque les premières montres mécaniques apparaissent à la fin du XVème siècle, elles sont considérées comme de véritables bijoux. Le contexte d’invention des premiers exemplaires est mal connu, mais il est daté de cette période car tous les éléments nécessaires au mécanisme de la montre existaient (le foliot oscillateur, l’échappement à roue de rencontre, la fusée, et le ressort pour la force motrice). On avance parfois le nom de Peter Henlein, un orfèvre de Nuremberg, comme inventeur de la montre. Les montres sont alors très peu précises mais richement ornées. Elles étaient à l’origine portées autour du cou. 

Jusqu’à la fin du XVIIème siècle, la montre est un objet de luxe. La demande des rois et des grands bourgeois suscite l’émergence de foyers horlogers à Augsbourg, Nuremberg, Blois, Paris et Genève. En France, les horlogers s’installent à proximité de la cour, à Paris, Blois et Lyon. Au milieu du XVIème siècle, les centres horlogers de Genève et Londres prennent également leur essor. Cet élan est accentué par l’immigration des artisans huguenots au XVIème et au début du XVIIème.

Au XVIème siècle, les montres sont généralement en forme de cylindre ou de sphère. Certaines s’inspirent des civettes vénitiennes et adoptent la forme de petites boules ajourées. D’autres, plus aplaties, sont dites « à tambour ». Leur forme dérive des horloges de table.

La diversification des montres mécaniques

Au XVIIème siècle, on voit s’opérer une diversification des types, formes et matériaux des montres mécaniques. Les montres en forme de fleur, coquille, animal, ou cœur sont très prisées dès 1570. Elles sont réalisées en métal, en cristal de roche, ou bien en pierre dure colorée. Elles sont souvent rehaussées d’un décor émaillé. 

Les montres ovales et octogonales apparaissent à la même période. Le plus souvent, les montres mécaniques disposent d’un boîtier en argent gravé à décor naturaliste, imitant des entrelacs de feuillage. 

En réponse à l’essor des sciences, les montres astronomiques voient également le jour au XVIIème siècle. Les cadrans se démultiplient pour indiquer les mois, les quantièmes, les signes du zodiaque, ou encore les phases de la lune. Ces montres astronomiques sont généralement de forme ovale. 

Enfin, on voit apparaître les montres de carrosse pour voyageurs à la même période. Ces dernières sont de large dimension, et sont prises dans un boîtier en métal plus résistant.

La précision des montres mécaniques

A la fin du XVIIème siècle, les mécanismes des montres se perfectionnent, permettant ainsi un fonctionnement plus précis. Le balancier à ressort spiral appliqué par Christian Huygens en 1675 permet de réguler la marche de la montre. En France, la montre s’arrondit pour intégrer ce ressort au boitier, à tel point que l’on parle de montre « oignon ». Plus utilitaire, la montre se fait plus robuste et est souvent conservée dans la poche de son propriétaire. Le modèle de la montre à gousset est au point. Malgré sa dimension fonctionnelle, la montre mécanique reçoit un décor de qualité. En France, le décor est généralement peint à l’émail sur les boitiers au XVIIème et au XVIIIème siècle. La famille Huaud est particulièrement renommée pour la qualité des ses peintures qui reprennent les œuvres de Watteau, Lancret, Boucher ou encore Fragonard. En Angleterre, on apprécie également les décors de pierres dures insérés dans les boitiers. 

Les mécanismes se perfectionnent dans les années 1760, et les horlogers proposent des mécanismes toujours plus précis. À la fin du XVIIIème siècle, on mène aussi des recherches pour réaliser un chronomètre permettant le calcul des longitudes en mer. C’est à cette période que Abraham Louis Perrelet invente la première montre à remontage automatique (1778), qui supplante au XXème siècle les montres mécaniques.

Faire estimer gratuitement une montre mécanique

Les montres sont considérées comme des objets de collection dès le premier tiers du XIXème siècle. L’intérêt nouveau pour les objets du Moyen Âge fait naître un intérêt pour l’horlogerie de cette période. Dans la seconde moitié du XIXème siècle et au début du XXème siècle, le goût pour les montres de la Renaissance et du XVIIIème siècle s’affirme chez des collectionneurs tels qu’Alexandre Du Sommerard ou encore Edward Tuck. 

L’estimation d’une montre mécanique correspond à la rareté et à l’ancienneté du modèle. Son état de conservation, l’emploi d’or dans le mécanisme, et la vision du mécanisme apparent influent également sur le prix de vente. L’estimation augmente en fonction de l’histoire de l’objet. Ainsi une montre provenant du Titanic a été adjugée à Londres en 2022 pour 113 000 €. Les montres à gousset s’échangent cependant le plus souvent pour plusieurs centaines ou milliers d’euros. De la même façon, la désirabilité de la marque influence sur l’estimation de l’objet, les montres Pierre Lannier, Omega, Longines et Tissot étant celles qui suscitent le plus de curiosité de la part des collectionneurs. 

Vous souhaitez faire expertiser une montre mécanique et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire en cliquant ici. Faites estimer une montre mécanique en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

(Illus.) GUB Glashütte, mécanisme d’une montre Spezimatic, années 1980

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.