Estimation et cote de l'artiste Alfred Lombard

Alfred Lombard (1884-1973) est un peintre français né à Marseille le 24 avril 1884. Il est d’abord connu pour ses peintures provençales inscrites dans le fauvisme, mais surtout pour sa collaboration avec l’architecte Pierre Patout (1879-1965), avec lequel il décore le célèbre paquebot Normandie, considéré comme une des merveilles de l’Art déco français des années 1930.

Estimation gratuite Alfred Lombard

Vous souhaitez  expertiser une œuvre d’Alfred Lombard et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une œuvre d’Alfred Lombard en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Alfred Lombard, le refus de l'académisme

Alfred Lombard est un enfant issu d’un environnement aisé, de parents qui poussent le jeune homme à s’instruire. Il commence alors des études d’histoire et de lettres à la faculté d’Aix-en-Provence mais, bien qu’il se ravisse d’apprendre, ce domaine ne contente pas son besoin d’art. Le jeune homme obtient malgré tout sa licence et entame son apprentissage artistique auprès du peintre Joseph Cabasson (1841-1920). Désireux de poursuivre dans cette voie, Alfred Lombard demande à sa famille un soutien moral et financier pour intégrer l’École des Beaux-Arts de Marseille. Mais les méthodes d’enseignement et l’académisme poussé frustrent le garçon qui abandonne les cours rapidement.
Très jeune déjà, Alfred Lombard aspire à devenir artistiquement indépendant, libre de créer et de s’exprimer, ce qu’il ne pouvait trouver à l’école. Il rejoint alors l’atelier d’Alphonse Moutte (1840-1913) dans le but de devenir son assistant et d’y apprendre les rudiments sur le tas. Grâce à cet enseignement et à son temps libre passé dans les musées à observer les œuvres, Alfred Lombard se forme lui-même et développe progressivement un sentiment de révolte envers l’académisme qui, selon lui, empêche la vie artistique provinciale de s’élever. Afin de faire briller sa région dans ce domaine, Alfred Lombard va assister à un événement important qui va le marquer lui en tant qu’artiste, mais aussi sa terre natale : la Renaissance provençale.

Alfred Lombard, la Renaissance provençale

En 1906, Alfred Lombard rencontre le poète Émile Sicard (1878-1921) lors de l’exposition coloniale de Marseille, lequel cherche à promouvoir les activités artistiques en Provence, ainsi que de nombreux artistes locaux qui développent les mêmes ambitions que lui, comme René Seyssaud (1867-1952), Charles Camoin (1879-1965), Auguste Chabaud (1882-1955), Louis-Mathieu Verdilhan (1875-1928) et Louis Audibert (1880-1983). Leur traitement de la couleur et de la matière, loin de l’académisme ambiant, conforte Lombard dans l’idée qu’il n’est plus seul dans sa lutte contre la pauvreté des structures artistiques de Provence. Ce cercle d’artistes constitue alors le cœur de la Renaissance provençale.
Alfred Lombard commence à fréquenter Louis Audibert l’été qui suit, avec lequel il peint en plein air, puis fait la connaissance du Groupe du Poteau, fondé par Louis-Mathieu Verdilhan. Progressivement, l’art provençal bouge, se transforme, évolue. Il en résulte la Société du Salon de Provence, formée fin 1906 à Marseille. Le salon propose des expositions internationales de peinture, de sculpture et d’arts décoratifs, auxquelles prennent part de nombreux artistes célèbres comme Auguste Rodin (1840-1917) ou Cézanne (1839-1906). En dépit des polémiques et des critiques autour de cette révolution artistique provençale, le salon et ses artistes inspirent les peintres locaux. Bien qu’il ne se poursuive pas les années suivantes, le cercle d’artistes locaux à l’origine de ces manifestations vont continuer leurs actions pour la diversité artistique de Provence.

Alfred Lombard, du fauvisme à la décoration

La Première Guerre mondiale est un frein aux activités artistiques dans le sud, si bien qu’Alfred Lombard commence à participer aux Salons parisiens et se fait remarquer pour son travail qui puise dans le courant fauve. Toutefois, malgré deux expositions personnelles à son nom, l’artiste a en horreur le marché de l’art, duquel il s’éloigne pour poursuivre sa quête de théorisation artistique. Dans les années 1920, la peinture d’Alfred Lombard se fait plus épurée, avec des couleurs douces et une stylisation manifeste, à travers de nombreux nus et natures mortes. Mais la peinture ne suffit plus pour répondre aux questionnements de l’artiste, qui se rapproche alors de l’art décoratif.
Dès 1925, Alfred Lombard collabore avec Pierre Patout pour la Compagnie générale transatlantique. Ensemble, ils décorent l’Île-de-France, la chapelle du paquebot Atlantique, puis entreprennent leur plus gros chantier avec le Normandie en 1934. De la conception à la décoration en passant par l’aménagement, les deux artistes réalisent une prouesse inégalée dans l’Art déco français des années 1930.

La cote des œuvres d'Alfred Lombard

Artiste curieux et impliqué dans la vie artistique de Provence avant la Première Guerre mondiale, Alfred Lombard n’a jamais cessé de faire évoluer sa peinture. Parmi ses œuvres, de nombreuses appartiennent au Fauvisme des Provençaux.
Les aquarelles et dessins d’Alfred Lombard, principalement au fusain ou crayon gras, sont des études anatomiques, des portraits et des représentations de la végétation provençale. Ils sont estimés entre 10 et 60 €. Ses peintures, en revanche, principalement des paysages, des natures mortes ou des nus, oscillent entre 50 et 300 €. Les projets et maquettes de décorations ainsi que les recherches de motifs sont évalués entre 20 et 300 €. Le triomphe de la vie de 1914, projet non exécuté pour la faculté des sciences de Marseille, a été vendu 530 € alors qu’il était estimé entre 200 et 300 €. 

Faites estimer une œuvre d'Alfred Lombard

Vous souhaitez faire expertiser une œuvre d’Alfred Lombard et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une œuvre d’Alfred Lombard en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.