Estimation et cote de l'artiste Alphonse Osbert

Peintre de la contemplation, Alphonse Osbert est un éminent représentant du mouvement symboliste. Les œuvres de l’artiste se caractérisent par leurs teintes harmonieuses, presque monochromes, leur vision idéalisée et leur atmosphère poétique.

Estimation gratuite Alphonse Osbert

Vous souhaitez  expertiser une œuvre d’Alphonse Osbert et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une œuvre d’Alphonse Osbert en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

La formation artistique du peintre Alphonse Osbert

C’est à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts qu’Alphonse Osbert acquiert les bases de la peinture académique. L’artiste, né en 1857 à Paris, y suit l’enseignement du peintre Henri Lehmann. Il étudie également avec Léon Bonnat et Fernand Cormon. Alphonse Osbert y côtoie de jeunes élèves prometteurs tels Georges Seurat, Ernest Laurent, Edmond Aman-Jean ou encore Alexandre Séon.
Le jeune peintre, lui, est influencé par la peinture espagnole, notamment par celle de José de Ribera et de Diego Vélasquez. À la fin de ses études, il se rend en Espagne pour admirer les toiles des grands maitres. 

Dès 1881, Alphonse Osbert expose au Salon de peinture de Paris. Ses œuvres restent encore conventionnelles, dans la lignée de son apprentissage. En 1883, Alphonse Osbert présente au Salon de la Société des artistes français son huile sur toile intitulée La Dernière Autopsie d’André Vésale. Le tableau représente l’anatomiste flamand du XVIe siècle André Vésale, à l’origine d’importants progrès médicaux grâce à la dissection de cadavres.

Vers 1887, Alphonse Osbert s’affranchit peu à peu de la pensée académique. Sous l’influence de Puvis de Chavannes et de Maurice Denis, mais aussi de Georges Seurat, le peintre s’intéresse au mouvement symboliste alors naissant. Ses séjours dans la forêt de Fontainebleau, où il effectue des études de la lumière sur les paysages, contribuent également à ce changement de style.

Alphonse Osbert, figure majeure du courant symboliste

Alphonse Osbert fréquente alors le Salon des indépendants. Celui-ci a été fondé, entre autres artistes, par son ami Georges Seurat, par Odilon Redon et par Paul Signac en 1884. L’artiste y expose en 1891 son tableau Harmonie d’automne. La toile, aux teintes harmonieuses de bleus, de violets et d’orange, offre une vision poétique, une douce atmosphère de rêve. Les œuvres d’Alphonse Osbert tendent vers une dimension spirituelle, à l’instar des artistes exprimant leur rejet du réalisme académique. Le peintre expose également au Salon de la Rose-Croix, mouvement d’avant-garde rassemblant des œuvres empreintes de mysticisme. Il côtoie le poète Stéphane Mallarmé.

En 1892, Alphonse Osbert présente au Salon de la Société nationale des Beaux-Arts son tableau Vision. Sainte Geneviève se situe dans un pré. À ses pieds se tient un mouton. La jeune bergère semble plongée dans un état de méditation, le regard tourné vers le ciel. La gamme de bleus utilisée est l’une des composantes marquantes du style pictural du peintre.

Les peintures décoratives de l’artiste Alphonse Osbert

La renommée d’Alphonse Osbert s’accroit. Recherchées, ses œuvres sont également soutenues par la critique, et particulièrement par la revue littéraire et artistique La Plume.

L’artiste accède alors à des commandes officielles, notamment pour l’établissement thermal de Vichy. Il exécute de 1903 à 1904 deux peintures murales monumentales, Le Bain et La Source, destinées à la décoration du hall. Il s’applique à harmoniser ses productions avec les lieux d’exposition.

De 1913 à 1917, Alphonse Osbert réalise la décoration du chœur de l’église Saint-Louis, toujours dans la ville de Vichy. Il reste fidèle au mouvement symboliste qui le caractérise. En 1934, il reçoit le titre de chevalier de la Légion d’honneur. Parmi ses œuvres les plus célèbres figurent La Solitude du Christ (1897), Les Chants de la nuit (1896), Chant du soir (1906) ou encore L’Inspiration (1927).

Alphonse Osbert décède à quatre-vingt-deux ans, en 1939, à Paris.

Estimations des tableaux et des dessins du peintre Alphonse Osbert

Les peintures signées par Alphonse Osbert sont estimées entre 800 euros et 42 000 euros. En effet, ces dernières années, l’huile sur carton intitulée Paysage au champ de blé a été adjugée à 850 euros en 2016 tandis que le tableau Dans la tranquillité du soir a atteint la somme de 42 000 euros en 2017. En 2018, la toile Muse de la Fontaine était vendue pour le prix de 30 000 euros. 

Récemment, en 2023, l’huile sur toile intitulée La Bergère du matin a été cédée pour 7 000 euros. En 2022, le prix de vente du tableau Harmonie lunaire a été fixé à 15 000 euros.

En ce qui concerne ses dessins et ses aquarelles, ils sont estimés à partir de 600 euros, comme le démontre Étude de sous-bois adjugé à ce prix en 2022. Le dessin au fusain Rive du fleuve a obtenu une vente à 19 000 euros. En 2016, un pastel Sous un rayon de lune a été adjugé à 3 767 euros. L’année suivante, le dessin Paysage crépusculaire a été vendu au prix de 3 700 euros.

(Illus.) Alphonse Osbert Chant du soir – 1906

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.