demo-attachment-40-Path-4

Estimation Sébastien Bourdon : sa cote et ses peintures classiques

Sébastien Bourdon (1616-1671) est un artiste peintre du classicisme français. Formé par les maîtres Nicolas Poussin et Claude Lorrain lors de son passage à Rome, il trouve rapidement la manière d’affirmer son propre style et de se faire une place sur la scène de l’époque. Sébastien Bourdon réalisera de nombreux portraits et scènes de genre, mais aussi de grandes compositions mythologiques et religieuses notamment pour des cathédrales. 

demo-attachment-366-Path_1348

Sébastien Bourdon, artiste voyageur et autodidacte

Sébastien Bourdon naît en 1616 à Montpellier dans une famille protestante d’artisans. Fils d’un peintre sur vitraux, il est ainsi sensibilisé à l’art dès son plus jeune âge. A l’âge de sept ans, son père le confie au peintre Barthélémy, puis à partir de quatorze ans, Bourdon entame une vie itinérante grâce à la vente de portraits et de scènes de genre. 

En 1634, Sébastien Bourdon arrive à Rome, où il demeure jusqu’en 1637. Il rencontre la communauté artistique européenne installée dans la cité romaine. Il assimile rapidement les leçons des maîtres du classicisme français, Nicolas Poussin et Claude le Lorrain, et s’imprègne du style du peintre néerlandais Pieter van Laer. 

Sébastien Bourdon réalise ses premières peintures religieuses et mythologiques, à la composition minutieuse, tout en apprenant du naturalisme nordique. En comparaison à ses maîtres, Sébastien Bourdon conserve un attachement à la couleur pour construire des motifs schématisés, et introduire par ce biais de l’étrangeté dans ses œuvres. 

Sébastien Bourdon, l’établissement d’un grand peintre

Sébastien Bourdon devient rapidement célèbre à Rome et vend de nombreux tableaux. Mais, à l’issue d’un affrontement avec le peintre Des rieux, il est contraint de quitter l’Italie. De religion protestante, l’artiste est menacé d’être dénoncé dans un contexte italien marqué par l’Inquisition grandissante. Sébastien Bourdon fait donc le choix de rentrer en France, et s’installe à Paris.

A son arrivée à Paris, Sébastien Bourdon se lie d’amitié avec le peintre protestant Louis du Guernier, et épouse sa sœur, Suzanne, en 1641. Deux ans plus tard, il est sélectionné par la corporation des orfèvres pour réaliser le May de Notre Dame de Paris. Couvert de nombreuses éloges, l’artiste produit en tout soixante-seize tableaux religieux monumentaux pour la cathédrale.

En parallèle des commandes, Sébastien Bourdon se fait également une clientèle personnelle. Il propose principalement des tableaux champêtres ou des scènes de genre, des portraits ou encore des scènes de peinture d’histoire telles que des batailles. Reconnu comme un grand peintre de son époque, il fait de sa palette chatoyante sa signature.

Sébastien Bourdon, maître de son époque

A la fin de la décennie, Sébastien Bourdon embrasse son rôle de maître de son époque. En 1648, l’artiste est l’un des fondateurs de l’Académie royale de peinture et de sculpture, et se prend à rêver d’en implanter une dans sa ville natale, Montpellier. Mais en 1652, alors que l’instabilité grandit sous le règne d’Anne d’Autriche, Sébastien Bourdon voit ses commandes s’affaiblir. Sur invitation de Christine de Suède, il part deux ans en Suède sous le statut du premier peintre de la reine, réalisant de nombreux portraits royaux.

De retour en France, Sébastien Bourdon s’établit de manière pérenne à Paris. Il réalise toutefois un séjour dans sa ville natale pour répondre à l’une de ses plus grandes commandes. L’artiste peint pour la cathédrale Saint-Pierre le tableau monumentale La chute de Simon, toujours présent dans l’édifice montpelliérain. A son retour dans la capitale, Sébastien Bourdon recevra de nombreuses commandes jusqu’à son décès en 1671.

Faire estimer gratuitement une œuvre de Sébastien Bourdon

Sébastien Bourdon est aujourd’hui considéré comme un artiste phare du classicisme français. A l’image des œuvres de nombreux vieux maîtres, les tableaux de Sébastien Bourdon se font rares sur le marché de l’art, mais obtiennent une très jolie cote. Si les prix débutent autour de 3 000, ils s’établissent en moyenne entre 15 000 et 30 000 euros, et dépassent parfois les 50 000 euros. Pour une grande composition mythologique ou religieuse de Sébastien Bourdon, il faudra compter bien davantage : autour de 160 000 euros en moyenne.

Les dessins de Sébastien Bourdon ont également la cote auprès des collectionneurs. A la pierre noire, la plume, l’encre, la sanguine ou la gouache, on retrouve des premiers prix autour de 500 euros, mais une moyenne établie davantage entre 3 000 et 5 000 euros.

Vous souhaitez faire expertiser une oeuvre de Sebastien Bourdon et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire en ligne. Faites estimer une œuvre de Sebastien Bourdon en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel !

(Illus.) Crucifixion de Saint-Pierre, 1643, Huile sur toile, Cathédrale Notre-Dame de Paris

Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.