demo-attachment-40-Path-4

Estimation des œuvres de Gaston Etienne Le Bourgeois : sa cote et ses œuvres

Gaston Etienne Le Bourgeois dédie son œuvre à la sculpture décorative d’intérieur, destinée à s’intégrer à des éléments architecturaux. Après une exposition personnelle réussie, il collabore avec des architectes et des décorateurs, mais aussi des maisons de luxe. Dans ses réalisations, Gaston Etienne Le Bourgeois use de son sujet favori, les animaux.

demo-attachment-366-Path_1348

Qui est Gaston Etienne Le Bourgeois ?

Gaston Etienne Le Bourgeois est un sculpteur français, né le 20 mars 1880 à Vire, dans le Calvados, et mort le 3 avril 1956 à Rambouillet, dans les Yvelines. Dès son adolescence, il travaille dans l’atelier de son père et se déplace dans toute la France pour restaurer des églises, des statues et autres monuments. 

En 1901, Gaston Etienne Le Bourgeois se marie et s’installe dans le 13e arrondissement parisien où il devient le voisin de Rembrandt Bugatti, sculpteur animalier.

De 1910 à 1914, Gaston Etienne Le Bourgeois et sa famille s’établissent à Dammartin-en-Goële. Ayant perdu un œil suite à un éclat de pierre, il est réformé durant la Première Guerre mondiale. Toutefois, Gaston Etienne Le Bourgeois souhaite s’impliquer, à sa manière, pour son pays durant ces années meurtrières. Avec Henri Rapin et François Carnot, il crée un atelier pour soldats mutilés, destiné à fabriquer des jouets en bois qu’il conçoit et qui sont vendus sous l’appellation « Jouets de France ».

En 1921, Gaston Etienne Le Bourgeois promeut sa première exposition personnelle au pavillon de Marsan, au musée des Arts Décoratifs. Quatre ans plus tard, il participe à l’Exposition Internationale où ses œuvres rencontrent un vif succès.

En parallèle de ses participations à des expositions, Gaston Etienne Le Bourgeois répond à des nombreuses commandes de l’État et de particuliers. Jusqu’en 1939, il réalise aussi d’importantes œuvres destinées à orner des paquebots ou des cathédrales, en collaboration avec des architectes et des décorateurs.

A partir des années 1940, Gaston Etienne Le Bourgeois consacre une partie de son temps à l’enseignement : il dispense des cours de sculptures à l’École de l’Union centrale des Arts Décoratifs. 

La Seconde Guerre mondiale, et les années qui suivent, ralentissent les activités professionnelles et éprouvent psychologiquement Gaston Etienne Le Bourgeois.

La sculpture décorative de Gaston Etienne Le Bourgeois

Fils de sculpteur, Gaston Etienne Le Bourgeois prend goût à ce métier très jeune et apprend à travailler la pierre, l’ivoire et surtout le bois. Rapidement, il se spécialise dans la réalisation de sculptures en relief ou en ronde-bosse. Ces éléments, destinés à la décoration intérieure, s’intègrent par exemple à des rampes d’escalier, des lambris ou des panneaux de meuble.

Les compétences de Gaston Etienne Le Bourgeois, dans l’exécution de ces réalisations, révèlent sa compréhension des différents supports architectoniques. Il parvient à concevoir des décors qui respectent les contraintes liées à la forme. 

Gaston Etienne Le Bourgeois sait adapter son travail à la place finale de l’œuvre globale. Pour ce faire, il choisit souvent des sujets simples, principalement des animaux.

L’œuvre de Gaston Etienne Le Bourgeois au fil du temps

En 1918, Gaston Etienne Le Bourgeois s’installe à Rambouillet, dans une propriété plus vaste, pour installer différents ateliers. A cette époque, son œuvre s’inscrit dans le mouvement Art Déco.

A partir des années 1920, Gaston Etienne Le Bourgeois acquiert une certaine notoriété qui l’amène à recevoir de nombreuses commandes de l’État, de particuliers ou de personnalités influentes comme Jacques Doucet, couturier, ou Jacques-Émile Ruhlmann, décorateur. Gaston Etienne Le Bourgeois travaille aussi pour des maisons de luxe comme Louis Vuitton.

Dans les années 1930, Gaston Etienne Le Bourgeois réalise d’importants travaux publics et privés. Par exemple, il participe à la réalisation des paquebots de Normandie en 1933 et à la crypte de la cathédrale de Verdun.

L’œuvre de Gaston Etienne Le Bourgeois prend un tournant après les sombres années de 1940 à 1945. En plus des horreurs de la Seconde Guerre mondiale, l’artiste est profondément affecté par le décès de l’une de ses filles. Gaston Etienne Le Bourgeois s’oriente alors davantage vers des œuvres religieuses, tout en continuant la sculpture animalière.

Faire estimer gratuitement une œuvre de Gaston Etienne Le Bourgeois

Les œuvres de Gaston Etienne Le Bourgeois sont plutôt rares sur le marché de l’art. Elles bénéficient toutefois d’une belle cote, notamment ces dernières années. Depuis 2015, les œuvres de Gaston Etienne Le Bourgeois ne connaissent pas d’adjudication inférieure à 4 000 euros en ventes aux enchères.

Si l’on se réfère aux adjudications les plus récentes, soit celles survenues depuis 2016, les estimations pour une œuvre de Gaston Etienne Le Bourgeois sont comprises entre 3 000 euros et 80 000 euros. En juin 2019, le bronze Lion marchant atteint le prix au marteau de 68 000 euros. En janvier 2021, le bronze argenté intitulé Pigeon voyageur est adjugé à 14 500 euros. En décembre de la même année, la sculpture sur bois intitulée Deux profils de chevaux et datée de 1934 est adjugée à 28 000 euros. En mars 2023, la sculpture en grès intitulée Autruche est adjugée à 13 500 euros.

Vous souhaitez faire expertiser une œuvre de Gaston Etienne Le Bourgeois et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formule en ligne. Faites estimer une œuvre de Gaston Etienne Le Bourgeois en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel !

 

Comment se déroule l'estimation de votre bien de Gaston Etienne Le Bourgeois ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.