demo-attachment-40-Path-4

Estimation Georges Rasetti : sa côte et ses peintures nabis

Peintre, graveur et céramiste, Georges Rasetti (1851 – 1938) s’apparente aux nabis dont il est proche. Ses séjours en Bretagne et ses amitiés avec les artistes Paul Sérusier et Paul Gauguin constituent une influence majeure dans son œuvre.

demo-attachment-366-Path_1348

Les premiers Salons des artistes de Georges Rasetti

Georges Rasetti, fils du sculpteur Victor Rasetti, est né en 1851, à Paris. Désireux de suivre une formation artistique, il devient l’élève de Léon Bonnat, professeur à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, et de Florent Willems, peintre belge. 

Alors âgé de vingt-cinq ans, Georges Rasetti expose pour la première fois au Salon de la société des artistes français. Le jeune artiste présente son tableau David, poursuivi par Séméï. Cette œuvre est une illustration de l’épisode biblique où David fuit sous un lancer de pierres de Séméï. Georges Rasetti se spécialise ensuite en tant que peintre de genre et de paysage. L’année suivante, il expose son tableau intitulé La Rigaude, à Samois, dit aussi La Fagotière de Samois. Le peintre choisit une scène de la vie rurale. Sur la toile, une femme est représentée devant une forêt. Elle y porte un fagot.

En 1879, Georges Rasetti reçoit une mention honorable dans ce même Salon grâce à son huile sur toile Le Chapelet. Le livre d’or de l’exposition décrit celle-ci comme le portrait « d’une vieille femme paysanne cassée, ridée, couperosée, en robe rapiécée ». Philipe Marsal, dans le journal Le Devoir, adresse ses compliments pour ce tableau de « type remarquable et magistralement peint ». 

Par la suite, Georges Rasetti expose au Salon à trois reprises jusqu’en 1887. Après sa rencontre en 1888 avec Paul Gauguin, le peintre choisit de contribuer au Salon des indépendants, événement artistique fondé en réaction contre l’art académique. Jules Christophe, en 1892 dans le journal La Plume, se moque de ses toiles en ces termes : « Je regrette de ne pas comprendre encore tout à fait M. Émile Bernard et d’avoir envie de rire comme le gros public devant les toiles de M. Georges Rasetti – ô que Sainte-Marguerite louchonne vilainement et qu’est étonnante la dame de l’heure verte ! »

Les nabis, l’école de Pont-Aven et le peintre Georges Rasetti

Georges Rasetti se marie avec Céline Chaudet en 1888. Leur fils, prénommé également Georges, deviendra peintre. 

En 1891, le couple séjourne en Bretagne, à Huelgoat. Ils y fréquentent les artistes Paul Sérusier, Mogens Ballin et Jan Verkade. C’est à cette époque que Georges Rasetti réalise l’œuvre intitulée Élégantes au jardin public. Elle représente un parc où figurent deux personnages : des femmes, en long manteau noir. L’influence des artistes de l’école de Pont-Aven et des nabis s’y ressent. Les formes y sont simplifiées, les aplats de couleurs harmonieuses se juxtaposent. 

De ses séjours en Bretagne, Georges Rasetti en rapporte des portraits et des paysages. Il s’inspire de la région pour représenter ses habitants et des scènes rurales. Les couleurs oscillent entre le bleu et le violet qui contrastent avec le rouge et l’orange. Parmi ses œuvres figurent des toiles telles que Bacchanale devant le lac, Les Ramasseuses de pommes de terre ou le Concours de pêche.
Le peintre a également réalisé des natures mortes aux signes bretons distinctifs comme Pichet à la nappe fleurie et à l’assiette en Quimper

Georges Rasetti se forme à l’art de la céramique. Dans son atelier de Bois-Colombes, il en apprend la technique à certains de ses amis, dont les artistes Maurice Denis, François-Xavier Roussel, Georges Rouault et Édouard Vuillard. 

Georges Rasetti décède en 1938, à Paris. Son fils, qui signe ses œuvres sous le nom de Georges Estrel Rasetti, participe aux épreuves artistiques des Jeux olympiques d’Amsterdam avec sa toile Cross-country en 1928.

Estimations des tableaux et des dessins du peintre Georges Rasetti

Récemment, les œuvres de Georges Rasetti ont été mises en vente aux enchères à moins d’une cinquantaine de reprises. Elles sont assez rares dans les salles de vente. Parmi les peintures proposées, Le Chemin, une huile sur toile, a été vendue à 15 500 euros en 2019. L’huile sur panneau Les Oies a atteint la somme de 10 600 euros l’année suivante.
Certaines œuvres se vendent cependant à des prix beaucoup plus modiques telle l’huile sur panneau de petite dimension Portrait d’homme barbu, qui s’est vendue à 160 euros en 2013. 

Concernant les dessins de Georges Rasetti, la gouache sur papier Cinq bretonnes a été adjugée au prix de 4 000 euros en 2020.

Vous souhaitez faire expertiser une oeuvre de Georges Rasetti et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire en ligne. Faites estimer une œuvre de Georges Rasetti en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel !

(Illus.) Georges Rasetti Concours de pêche – Huile sur carton

Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.