demo-attachment-40-Path-4

Estimation Hans Arp : sa cote et ses sculptures modernes

Artiste franco-allemand, Hans Arp est à la fois sculpteur, créateur de collages et poète. Fondateur du dadaïsme, proche du surréalisme, membre du groupe Abstraction Création, Hans Arp traverse l’histoire de l’art moderne. 

demo-attachment-366-Path_1348
Hans ARP-min

Hans Arp, cofondateur de Dada

Né en 1886 à Strasbourg, Hans Arp, également connu sous le prénom de Jean, grandit dans la culture franco-allemande. À la croisée de ces deux pays, Hans Arp étudie aux Beaux-Arts de Weimar et à l’Académie Julian entre 1904 et 1908. De ces deux écoles, il ne retient que leur académisme qu’il rejette. 

Hans Arp trace sa voie dans le milieu de l’avant-garde. En 1911, alors installé en Suisse alémanique avec sa famille, il co-fonde le mouvement Moderne Bund, où il rencontre Paul Klee. De retour à Strabourg, il étudie à l’école des arts décoratifs entre 1912 et 1913. Ces mêmes années, il exposera avec le groupe expressionniste Der Blaue Reiter, avant de délaisser les arts plastiques pour la poésie.  

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Hans Arp s’échappe à Paris avec son frère. L’année suivante, il trouve finalement refuge à Zurich, et rencontre de nombreux artistes tels que Tristan Tzara, Michel Janco, Sophie Taeuber… Au détour d’une rue, ils font la connaissance des propriétaires du Cabaret Volaire, Hugo Ball et Emmy Hennings, qui les invitent à exposer. 

Le 5 février 1916, le Cabaret Voltaire est inauguré. Les artistes présentent des concerts, des performance, de la poésie et des lectures, dans un décor créée par Michel Janco et Hans Arp. C’est au cours de cette soirée cacophonique que naît Dada. Co-fondateur du mouvement, Hans Arp créera en 1920 un groupe dadaïste à Cologne avec l’artiste Marx Ernst. 

Hans Arp, artiste à l’avant-garde

Littéraire et artistique, le mouvement dada rejette les conventions artistiques et politiques, mêlent les disciplines et expérimentent les formes. Les dadaïstes proposent l’humour, l’absurde et la fête comme alternative à la guerre, et se liguent contre l’ordre bourgeois. En 1916, Hans Arp laisse tomber des morceaux de papiers déchirés sur une feuille posée au sol. Typiquement dadaïste, ce  geste donne naissance à l’oeuvre Collage avec carrés disposés selon les lois du hasard. 

Au sein des dadaïstes, Hans Arp développe un vocabulaire formel abstrait et un univers onirique. À partir de 1917, il réalise des sculptures composées d’une juxtaposition de formes et de plans, parfois colorés, pareilles à des peintures en relief. Il créé ces compositions majoritairement en bois, ou à l’aide de ficelles clouées sur la toile. L’esthétique développée par l’artiste est étroitement liée à l’univers de Sophie Taueber, qui devient sa femme en 1920. 

Les oeuvres d’Arp rejoignent également les intérêts du Surréalisme. L’artiste partage avec les surréalistes le goût pour la création automatique et l’onirisme. Entre 1926 et 1930, Hans Arp fréquente le groupe à Paris, mais il demeure réticent face à leur rejet de l’art abstrait. En 1929, Arp et Taeuber rejoignent le groupe Cercle et carré, puis le mouvement Abstraction-Création, s’opposant farouchement au Surréalisme d’André Breton.  

À partir des années 1930, Hans Arp renouvelle sa création. Il crée ses premières sculptures biomorphiques, de plâtre et de marbre, en ronde-bosse, transposant et condensant ses compositions en relief. Il inaugure également des travaux textiles à travers la broderie et la tapisserie. En parallèle, l’artiste poursuit ses reliefs en bois peints et conçoit ses Constellations et ses Configurations, nouvelles séries de collage créées à partir de ses premières oeuvres sur papier. 

Hans Arp, au coeur de l’histoire de l’art moderne

Dès les années 1930, mais surtout à l’après-guerre, Hans Arp est de plus en plus sollicité par les galeries. Exposant au-delà des milieux d’avant-garde et à l’international, Hans Arp devient un artiste reconnu et soutenu au sein des réseaux traditionnels de l’art. En 1954, il reçoit le Grand prix de la Sculpture de Venise.

Dès la fin des années 1950, les institutions lui offrent des expositions personnelles. En 1958, le Musée d’art moderne de New York le consacre pour la première fois et, en 1962, le Musée d’art moderne de la ville de Paris lui organise une rétrospective. Cette dernière voyagera à Bâle, à Londres, à Copenhague et à Stockholm. Hans Arp consacrera la fin de sa vie à réaliser des sculptures monumentales issues de commandes publiques. 

De son vivant, Hans Arp est ainsi inscrit dans l’histoire de l’art moderne. Décédé en 1966, la majorité de ses oeuvres est conservée au Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg. Nombre de ses oeuvres dada sont également visibles dans les grandes collections d’art moderne. 

Faire estimer gratuitement une oeuvre d’Hans Arp

Comme souvent avec les artistes modernes reconnus, peu de leurs oeuvres circulent sur le marché de l’art. Pour le cas d’Hans Arp, on retrouve principalement des sculptures en ronde-bosse, des collages, des oeuvres textiles. Il s’agit en majorité des oeuvres réalisées à l’après-guerre par l’artiste. 

Pour une sculpture d’Hans Arp, les prix oscillent en moyenne entre 2 000 et 30 000 euros. Certaines sculptures biomorphiques, telles que Torse, et les rares sculptures en bois atteindront des sommes bien supérieures, autour des 90 000 euros. 

Les estimations pour les oeuvres textiles, notamment des tapis ou des tapisseries, débutent autour de 600 euros, mais s’élèvent en moyenne entre 1 500 et 40 000 euros. Pour un collage de papier découpé des années 1950, les prix varient entre 14 000 et 34 000 euros. 

Les dessins atteignent également de jolis prix, entre 2 000 et 5 000 euros, tandis que pour les illustrations (sérigraphies, gravures, estampes), il faudra compter entre 150 et 1 200 euros. 

Vous souhaitez faire expertiser une sculpture, un collage ou une illustration d’Hans Arp et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer sculpture, un collage ou une illustration d’Hans Arp en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel. 

(Illus.) Constellation According to the Laws of Chance, sculpture en aluminium, V. 1930, Tate Modern, Londres 

 

Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.