demo-attachment-40-Path-4

Estimer une œuvre de Henry Moore

Henry Moore (1898-1986) est un sculpteur britannique, connu pour ses figures allongées, ses groupes familiaux et ses bronzes monumentaux.
demo-attachment-366-Path_1348
EstimonObjet-Apropos

La formation d’Henry Moore

S’étant rendu au Maroc pour mener à bien des travaux de construction portuaire, il est ébloui par la lumière propre à l’Afrique du Nord, qui le décide à se consacrer à l’art. 

En 1923, il se fixe dans le Sud de la France, d’abord en Arles puis à Saint-Paul-de-Vence, près de Nice, où il demeure pendant une vingtaine d’années. 

En Camargue, il croque des scènes folkloriques, puis réalise une série de peintures murales pour les mairies des Saintes-Maries-de-la-Mer et de Saint-Martin-en-Crau. Il brosse aussi des marines et des intérieurs méditerranéens dont la luminosité annonce Matisse. 

Son existence d’une grande simplicité, à la limite de l’indigence, transparaît dans la retenue et l’élégance de ses tableaux. 

Durant la Seconde Guerre mondiale, il s’enrôle dans la Résistance et prend le maquis.

Premières expositions

Nommé professeur assistant de sculpture au Royal College of Art en 1925, pour une période de sept ans, Henry Moore perçoit enfin un salaire lui permettant de s’adonner à son propre travail, qu’il place sous le signe de la simplicité, sous l’égide de Cézanne et Brancusi. 

Dès sa première réalisation, La Maternité (1924), il opte pour la représentation du corps humain, mais il détruit aussi nombre d’œuvres qui ne le satisfont pas. 

En 1926, Henry Moore prend part à sa première exposition collective à la Saint George’s Gallery de Londres, aux côtés, notamment, de David Hockney et Patrick Caufield. 

Mais c’est sans enthousiasme qu’il répond à sa première commande publique, destinée à l’Underground Building, siège de la Compagnie des transports de Londres, un bas-relief intitulé Vent d’Ouest (1928-29).

Lors de sa première exposition personnelle, en cette même année 1928 à la Warren Gallery, Henry Moore présente quarante-deux sculptures et cinquante et un dessins, qui reçoivent un accueil mitigé : l’influence des primitifs africains et amérindiens comme celle de Brancusi est encore sensible par exemple dans le Torso en bois (Moore revisitera plusieurs fois ce thème dans ses bronzes).

La technique de Moore évolue

Peu après son mariage, en 1929, Moore s’installe dans un studio d’Hampstead où il fréquente une colonie d’artistes d’avant-garde, notamment ceux de la Seven and Five Society, proches de créateurs français tels que Braque, Picasso, Arp ou Giacometti. 

Alors qu’il est nommé directeur du département de sculpture de l’École d’art de Chelsea, Moore penche vers le surréalisme et l’abstraction. Il modifie sa pratique, passant de la taille directe de la pierre ou du bois à la fonte du bronze, qui nécessite des maquettes préliminaires en glaise ou plâtre et le recours à la technique de la cire perdue. 

Cette période féconde en expérimentations est interrompue par la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle Moore abandonne l’enseignement et quitte Londres pour le domaine de Hoglands, dans le Hertfordshire, auquel il restera fidèle jusqu’à sa disparition. Il accumule à nouveau dessins et esquisses, compilés dans le célèbre Carnet de l’abri, aujourd’hui au British Museum. 

Figures étendues

La mort de sa mère et, deux ans plus tard, en 1946, la naissance de sa fille inspirent à Henry Moore une série de compositions ayant pour thème la famille, dont plusieurs Mère-et-Enfant

En 1946, toujours, il se rend à New York, où le MoMA organise une rétrospective de ses œuvres, et, en 1948, il reçoit le prix internationale de sculpture à la Biennale de Venise. 

 

La carrière et la notoriété de Moore prennent leur essor durant ces années d’après-guerre, entre autres grâce à ses Figures étendues (1951). Ces silhouettes de femmes aux formes ondulantes (évoquant, a-t-on dit, les vallées de son Yorkshire natal mais aussi, de l’aveu même de l’auteur, l’art toltèque), souvent percées de cavités qui les rendent plus aériennes, frappent l’imagination. Soucieux de laisser celle-ci se déployer, Henry Moore veille à ne pas accoler de titres trop explicites à ses œuvres, dont la nature abstraite tend à s’accentuer. 

Commandes publiques

Les commandes publiques se multiplient : Family Group (1949), bronze né d’un projet avorté esquissé en compagnie d’Henry Morris et Walter Gropius, devient la première sculpture publique d’Henry Moore. 

Viendront ensuite des réalisations de plus en plus monumentales, comme la Silhouette au repos (1957) pour le siège de l’Unesco à Paris, ou L’Archer (1964-65), pour l’Hôtel de Ville de Toronto, pièces qui réclament l’engagement d’assistants. 

Au cours des années 70, Moore conçoit des ouvrages gigantesques aux formes désarticulées évoquant des vertèbres, dont la plus célèbre est The Dallas Piece (1978-79), longue de plus de 12 mètres, qui se trouve devant le City Hall de Dallas. 

La consécration d’Henry Moore

Honneurs, récompenses et rémunérations pleuvent dans les années 60 et 70 : une première rétrospective à la Tate Gallery se tient à l’occasion des soixante-dix ans de Moore, suivie d’une autre à Florence en 1972 et de la fondation du Henry Moore Sculpture Center à Toronto en 1974. 

Vers la fin des années 1970, on peut compter environ 40 expositions par an présentant son œuvre. 

Henry Moore est décoré de la Légion d’honneur par François Mitterand en 1984. 

Il décède en 1986 dans sa propriété du Hertfordshire, non sans avoir créé la Fondation Henry Moore, destinée à promouvoir ses créations et l’art en général. 

Quelle est la cote des œuvres d’Henry Moore ?

Les œuvres de grandes dimensions d’Henry Moore appartiennent pour la plupart aux collections publiques mais on peut trouver des bronzes de taille modeste – il s’agit souvent de maquettes – dont le prix moyen tourne autour de 50 000€. 

Il faut compter beaucoup plus pour des pièces exceptionnellement achevées : près de 370 000€ pour Working Model for Animal Form (un bronze de 66 cm), 202 000€ pour Mother and Child on knee de 1956 (17 cm) et jusqu’à 543 000€ pour un Family Group de 1945 (25 cm).

Estampes et eaux-fortes sont moins recherchées et partent aux alentours de 1000€, même si les lithographies qu’il a réalisées pour illustrer les poèmes de W. H. Auden ont été adjugées  2000€ en 2023.



Vous souhaitez faire expertiser une oeuvre d’Henry Moore et recevoir son estimation ?
Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une pièce d’Henry Moore en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours.
C’est gratuit et totalement confidentiel.

Comment se déroule l'estimation de votre bien de Henry Moore ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.