demo-attachment-40-Path-4

Estimation Hippolyte Bellangé : sa côte et ses peintures militaires

Hippolyte Bellangé (1800- 1866) est un peintre, dessinateur et lithographe établi du XIXe siècle. Auteur d’une œuvre considérable, il a notamment représenté de nombreuses scènes de bataille à la gloire de Napoléon. Ses peintures militaires et ses scènes de genre ont contribué à entretenir la ferveur populaire en l’honneur de l’Empereur. 

demo-attachment-366-Path_1348
BELLANGE Hippolyte - Battle_Scene-min

Hippolyte Bellangé, peintre, dessinateur et lithographe prolifique

Fils de menuisier, Hippolyte Bellangé nait à Paris en 1800. Refusant d’être placé dans une maison de commerce afin d’en apprendre le métier, il devient à seize ans l’élève du peintre Antoine-Jean Gros. Au sein de l’atelier, il étudie avec le britannique Richard Parkes Bonington, le peintre Paul Delaroche ou encore le peintre et décorateur Eugène Lami. Très vite, Hippolyte Bellangé commence à vendre des aquarelles, des croquis, des sépias et des lithographies. Le jeune homme publie des albums lithographiques, parfois en collaboration avec son ami le peintre et graveur Nicolas-Toussaint Charlet, sur des sujets militaires. 

L’œuvre d’Hippolyte Bellangé est considérable. Tout au long de sa carrière et sans discontinuer, l’artiste peint plus de 250 tableaux, 1 200 dessins et aquarelles et environ 800 lithographies populaires. Il expose au Salon de peinture et de sculpture pour la première fois en 1822. Puis, il obtient une médaille de deuxième classe en 1824.
C’est avec son tableau Napoléon au retour de l’île d’Elbe, présenté au Salon de 1834, que le succès d’Hippolyte Bellangé survient. Le peintre y reçoit la croix de la Légion d’honneur. Poursuivant l’exécution de ses sujets militaires et fasciné par Napoléon, Hippolyte Bellangé peint la Bataille de Wagram (deuxième journée), l’un de ses plus célèbres tableaux, en 1837. S’y déroule l’affrontement mené par Napoléon et opposant les Français à l’armée impériale autrichienne. Au premier plan, sur le champ de bataille, l’Empereur reconnaissable à son costume se tient sur son cheval blanc au milieu de ses troupes. Au loin, des nuages de fumée apparaissent dans la plate étendue agricole, sous un ciel blanc nuageux. Cette grande composition confirme l’excellente réputation du peintre. 

De 1837 à 1853, Hippolyte Bellangé s’installe à Rouen avec sa famille pour y occuper les fonctions de conservateur du musée de la ville. Plus tard, son fils Eugène Bellangé deviendra également un peintre militaire.

Les peintures militaires et les scènes de genre d’Hippolyte Bellangé à la gloire de Napoléon

Hippolyte Bellangé s’attache aussi à peindre des scènes de genre, à caractère anecdotique ou familier, tel Le Meunier, son fils et son âne qu’il adresse au Salon de 1842. Durant son séjour rouennais, Hippolyte Bellangé saisit également des scènes de la vie quotidienne comme dans Le Marchand ambulant de statuettes de plâtre (1833). Dans ce tableau, un jeune colporteur propose des petites statues en plâtre à une famille de paysans. Ces statuettes sont des figurines napoléoniennes ou religieuses. Cette œuvre illustre et entretient la ferveur populaire pour Napoléon. 

Pour le musée de Versailles, Hippolyte Bellangé s’attache à rendre compte fidèlement des victoires militaires de l’empire. Habitué aux petits formats et aux tableaux de chevalet, il exécute alors des toiles gigantesques. Au Salon de 1855, le peintre représente des batailles du Second Empire afin d’y célébrer les succès de Napoléon III. Quelques années plus tard, en 1861, le public acclame son tableau Les Deux Amis qui représente deux lieutenants, morts dans les bras l’un de l’autre sur un champ de bataille. Au loin, des Russes enterrent leurs soldats.
À la suite du succès populaire de cette œuvre, Hippolyte Bellangé est nommé officier de la Légion d’honneur. Ne cessant pas de peindre et de dessiner, Hippolyte Bellangé achève son dernier tableau, La Garde, la veille de sa mort en 1866. 

L’estimation d’une œuvre d’Hippolyte Bellangé

En 2022, la peinture Les Soldats à la chasse (1836) signée par Hippolyte Bellangé, de petite dimension, a été vendue au prix de 700 euros tandis que le Soldat marchand (1854) a été adjugé à 330 euros. Des peintures de plus grandes dimensions ont été vendues à des prix plus élevés, comme La Reddition du fort d’Aboukir (1824), cédée à 42 00 euros en 2015. L’Empereur Napoléon 1er à Wagram, juillet 1809 (1841) a quant à lui été vendu 12 500 euros en 2015. Les Vainqueurs, épisode de Marengo (1852) a atteint la somme de 78 000 euros en 2003. 

Quant aux aquarelles et dessins d’Hippolyte Bellangé, La Cantinière pleurant la mort d’un carabinier à la bataille de Winkowo (1836) a été achetée 1 300 euros en 2022. Les Importuns ou L’Atelier du peintre (1831) a été adjugé à 6 500 euros en 2019.

Vous souhaitez faire expertiser un tableau d’Hippolyte Bellangé et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer un tableau d’Hippolyte Bellangé en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

(Illus.) Hippolyte Bellangé Scène de bataille Vers 1825

Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.