demo-attachment-40-Path-4

Jan Baptist Huysmans, représentant de l’école orientaliste belge

Jan Baptist Huysmans (1826-1906) est un peintre belge. Sa vie de bohême et son intérêt pour les voyages font qu’il a parcouru de nombreux pays, principalement en Orient. Les nombreuses toiles qu’il a réalisées – des scènes de la vie quotidienne des habitants de cette partie du globe – contribuent à sa renommée en tant que peintre orientaliste.

demo-attachment-366-Path_1348
Jan-Baptist_Huysmans_-_A_Private_Meeting-Estimonobjet

Jan Baptist Huysmans, un grand voyageur

Après avoir suivi un cursus en peinture à l’Académie royale des beaux-arts d’Anvers, de 1843 à 1849, Jan Baptist Huysmans entreprend de parcourir le monde suivant les préceptes reçus tout en assouvissant son goût pour les voyages. Il visite ainsi la Grèce, la Tunisie, l’Algérie, l’Egypte et l’Asie mineure. Il en résulte un engouement pour l’Orient qui se traduit par des peintures représentant des scènes de la vie quotidienne des autochtones. L’artiste ne se limite toutefois pas à cette thématique et explore le champ religieux en peignant des tableaux pour des églises, lors d’un séjour à Jérusalem. De retour dans son pays natal, Jan Baptist Huysmans réalise des panneaux décoratifs toujours pour des églises mais également pour d’autres bâtiments.

Dès 1850, ses toiles se trouvent exposées en Belgique, au Royaume-Uni ainsi qu’au Salon des artistes français, à Paris, dans le cadre de l’Exposition Universelle de 1889.

De 1856 à 1862, Jan Baptist Huysmans s’investit dans un projet de rédaction de ses mémoires, issues  de ses nombreux voyages, qui sont alors publiées dans des ouvrages illustrés intitulés Voyages en Italie et en Orient et Voyages en Espagne et en Algérie, notamment.

Jan Baptist Huysmans et l’art orientaliste naturaliste

Les peintures de Jan Baptist Huysmans relèvent indubitablement de l’Orientalisme, mouvement littéraire puis pictural qui marque l’Occident au XIXe siècle et se traduit par l’engouement des artistes européens pour l’Orient. Un Orient qu’ils découvrent avec l’expansion coloniale en Afrique du Nord qui a lieu à cette époque, et qui marque les débuts de l’égyptomanie. Ces peintres y trouvent une inspiration nouvelle teintée d’exotisme. Les représentations, tantôt réalistes, tantôt imaginaires et fantasmées, portent sur des scènes de la vie quotidienne (scènes de harem, de chasses, de combat…) ainsi que des paysages exotiques typiques (oasis, déserts…).

Sur le plan technique, à l’instar de la plupart des peintres orientalistes, Jan Baptist Huysmans a recours à des couleurs chaudes et chatoyantes, principalement des tons rouges, jaunes, orangés ou bruns. Il utilise, par ailleurs, des contrastes très marqués. La lumière – chaude, en l’occurrence – joue un rôle important.

Au tournant du siècle, cependant, une nouvelle représentation de l’Orient apparaît, issue de l’influence de l’esthétique naturaliste naissante ainsi que de l’apparition de la photographie. Un certain nombre d’artistes rattachés au courant orientaliste s’essaye à représenter une vision plus réaliste de l’Orient en abordant de nouveaux thèmes tels que les paysages orientaux authentiques, non idéalisés… comme en témoignent les œuvres de Jan Baptist Huysmans. Ce sont les prémices de l’ethnographie.

Enfin, les peintures de l’artiste attestent également d’une influence importante du maître de l’Orientalisme, Gérôme, et de l’artiste britannique, John Frederick Lewis, célèbre pour ses peintures illustrant le Moyen-Orient dans des scènes du quotidien.

L’estimation des œuvres de Jan Baptist Huysmans

Ces dix dernières années, la valeur des œuvres de Jan Baptist Huysmans s’est révélée très fluctuante : après un pic important en 2013, une baisse significative s’est installée de 2014 à 2017, suivie d’une première remontée, qui a perduré jusqu’en 2019, puis d’une seconde, plus conséquente, débutée en 2022. Ses peintures, très présentes sur le marché, constituent 86% des ventes de l’artiste et se monnayent généralement entre 180 € et 150 000 €, les prix augmentant considérablement lorsqu’il s’agit de représentations de scènes de la vie quotidienne. Ses huiles sur toile, en particulier, peuvent atteindre des sommes variant de quelques centaines d’euros à quelques centaines de milliers d’euros. Le record est d’ailleurs détenu par une huile sur panneau, intitulée Un nuage en plein soleil (A plume of smoke), vendue 227 646 € (180 000 £) à Londres en 2008. Ses dessins et aquarelles représentent une part moindre : seulement 13% des ventes. Jan Baptist Huysmans est classé 9 133ème au palmarès mondial des artistes les mieux vendus aux enchères (en 2022) et occupe la 1ère place du marché français (en 2022, toujours). 

Vous souhaitez faire expertiser une oeuvre de Jan Baptist Huysmans et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire en ligne. Faites estimer une œuvre de Jan Baptist Huysmans en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel !

(Illus.) Jan-Baptist Huysmans – A Private Meeting

Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.