demo-attachment-40-Path-4

Estimation des œuvres de Jannis Kounellis : sa cote et ses œuvres

Jannis Kounellis est un artiste majeur de la scène artistique contemporaine et une figure emblématique de l’Arte Povera. Il réalise des peintures et des installations à partir de matériaux simples et industriels pour s’opposer à d’autres mouvements artistiques du XXe siècle. 

demo-attachment-366-Path_1348

Qui est Jannis Kounellis ?

Jannis Kounellis est un peintre et sculpteur d’origine grecque, né le 23 mars 1936 au Pirée et mort le 16 février 2017 à Rome. Aussi professeur d’université, il est l’un des représentants de l’Arte Povera.
gé de vingt ans, Jannis Kounellis quitte la Grèce pour l’Italie. Il étudie à l’Académie des Beaux-Arts de Rome sous la direction de Toti Scialoja qui l’initie à l’Expressionnisme abstrait et à l’Art informel, deux mouvements qui fondent le parcours créatif de Jannis Kounellis.
Les premières œuvres de Jannis Kounellis sont des tableaux couverts de grandes lettres noires, de chiffres, de flèches et d’autres symbole. Son but est alors de montrer l’art comme une langue des signes.
Dans les années 1960, Jannis Kounellis constate que la peinture n’est pas adaptée à la complexité du monde, selon lui. Il décide alors de remplacer la toile par des plaques d’aciers et d’utiliser des objets à la place des pigments.
Également écrivain, Jannis Kounellis utilise ces éléments comme des mots pour constituer un dictionnaire visuel sur lequel il s’appuie pour créer ses œuvres. Cette démarche l’amène à devenir l’un des pionniers de l’Arte Povera.

Jannis Kounellis, représentant de l’Arte Povera

L’Arte Povera est un mouvement artistique qui apparait vers 1967, lors d’une exposition collective à Gênes, sous l’influence du critique d’art Germano Celant. Cet évènement réunit une douzaine d’artistes, dont Jannis Kounellis mais aussi Giovanni Anselma ou Mario Merz.
A travers leurs œuvres, les artistes s’opposent à l’aspect clinquant du Pop Art et à la neutralité du Minimalisme. Ils utilisent des matériaux humbles et quotidiens : tôle, laine, bois… A l’instar de celles de ses confrères, les œuvres de Jannis Kounellis dénoncent la société de consommation – de plus en plus présente – et l’hégémonie du marché de l’art américain.

La démarche créative de Jannis Kounellis

Pour réaliser ses œuvres, Jannis Kounellis utilise des matériaux simples et industriels comme le fer, le coton, le charbon, le bois, le café ou même des animaux vivants. L’utilisation de ces éléments a une double fonction. D’une part, ils sont reliés à des professions ou à l’univers du travail. D’autre part, ils permettent une opposition physique et culturelle : le souple et le dur, l’industriel et l’agricole, l’acier et le jute.

Les installations de Jannis Kounellis sont de véritables mises en scènes qui occupent entièrement l’espace d’exposition qui leur est dédié. Elles incluent le spectateur, le rendant acteur de l’exposition.

Pour aller plus loin, Jannis Kounellis oppose des œuvres géométriques, réalisées en matériaux industriels, à des animaux vivants. En 1969, il présente alors à la Galerie L’Attico à Rome des chevaux vivants attachés aux murs. Cette installation créée un choc entre la nature et la culture, choc dans lequel la place de l’artiste est rendue minime.

Le tournant des années 1970 et 1980 dans l’œuvre de Jannis Kounellis

Durant les années 1970 et 1980, l’œuvre de Jannis Kounellis est de plus en plus présentée. En effet, il participe à de nombreux évènements. Par exemple, il expose à la Biennale de Venise en 1972 et à une exposition monographique circulant dans plusieurs musées européens. En 1985, le musée d’Art Contemporain de Bordeaux lui consacre une exposition et, un an plus tard, le musée d’Art Contemporain de Chicago propose une rétrospective de ses œuvres.

C’est également à cette époque que l’œuvre de Jannis Kounellis connait un changement. Elle s’assombrit et devient davantage dramatique. Le feu est remplacé par la suie et les animaux vivants deviennent des créatures empaillées.

Ce tournant dans l’œuvre de Jannis Kounellis atteint son point culminant à Barcelone en 1989. L’artiste décide d’exposer des quarts de bœufs, fraichement abattus, fixés à des plaques de métal par des crochets, éclairés par des lampes à l’huile.

Faire estimer gratuitement une œuvre de Jannis Kounellis

Les œuvres de Jannis Kounellis sont assez nombreuses sur le marché de l’art depuis 1986. Le plus souvent, ce sont les dessins et aquarelles de l’artiste qui sont proposés en ventes aux enchères, bien que nombreuses de ses peintures et de ses sculptures soient aussi vendues.

Les dessins et aquarelles de Jannis Kounellis, ses œuvres les plus vendues en ventes aux enchères, sont estimées entre 500 euros et 100 000 euros en moyenne. En 2010, l’encre sur papier Simboli de 1960 est vendue à 43 2180 euros. En 2022, l’aquarelle Sans titre de 2006 est adjugée à 11 182 euros.

Les peintures de Jannis Kounellis, aussi très répandues en ventes aux enchères, sont estimées entre 1 500 euros et 600 000 euros. En 2014, l’huile sur toile Sans titre de 1961 est adjugée à 599 232 euros. Trois ans plus tard, l’huile sur papier Sans titre de 1996 trouve acquéreur pour 6 500 euros. Parfois, le prix d’adjudication surpasse les estimations moyennes. En 2016, une peinture de Jannis Kounellis de 1960 est ainsi adjugée à 1 300 000 euros.

Quant aux sculptures de Jannis Kounellis, il faut compter entre 3 000 euros et 500 000 euros en ventes aux enchères. En 2021, une sculpture de 1987 est adjugée à 330 000 euros.

Enfin, les estampes et lithographies de l’artiste présentent des estimations plus modestes, soit entre 200 euros et 15 000 euros.

Vous souhaitez faire expertiser une oeuvre de Jannis Kounellis et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire en ligne. Faites estimer une œuvre de Jannis Kounellis en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel !

Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.