Estimation et cote de l'artiste Jean Rivier

Jean Rivier est artiste pluridisciplinaire, particulièrement connu pour sa production de céramique. En 1952, il rejoint le groupe des potiers de Vallauris. Peu à peu, Jean Rivier développe son propre style, à la fois moderniste et minimaliste.

Estimation gratuite Jean Rivier

Vous souhaitez  expertiser une œuvre de Jean Rivier et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une œuvre de Jean Rivier en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Le parcours de Jean Rivier

Jean Rivier est un céramiste, dessinateur, peintre et poète, né en octobre 1915 à Tunis et mort le 6 janvier 2017 à Niort. Il arrive en France durant son enfance et débute un apprentissage chez un horloger-bijoutier, tout en écrivant des poèmes sur son temps libre. Pendant la seconde Guerre Mondiale, Jean Rivier se rend dans le sud après être démobilisé en 1949. En 1946, il entame une formation de céramiste auprès d’Émilie Decanis à Aix-en-Provence.

En 1952, Jean Rivier s’installe à Vallauris, où il rencontre Juliette Derel qui l’initie véritablement à la céramique. Ensemble, le couple développe une production commune, jusqu’à leur séparation en 1956.

Jean Rivier fait partie du groupe des potiers de Vallauris, en activité de 1930 à 1970, aux côtés de Pablo Picasso, Jean Marais, Robert Picault ou encore Jean Derval. En 1955, le groupe participe à une exposition itinérante de poteries dans une trentaine de musées américains. La même année, Jean Rivier participe à la première Exposition internationale de Cannes.

Vers 1968, Jean Rivier quitte Vallauris avec son épouse Claudie. Ils s’installent à Tours où Jean Rivier devient professeur de céramique à l’École des Beaux-Arts de la ville à partir de 1973. En parallèle, il se consacre aussi à la lithogravure et à la poésie, que l’on retrouve notamment dans le livre Pasigraphie.

Jean Rivier et la poterie de Vallauris

La tradition de la poterie à Vallauris remonte au XVIe siècle mais prend vraiment son envol dans les années 1930 avec la céramique artistique, lancée par la famille Massier et par Jean Gerbino. A partir de 1947, Pablo Picasso s’installe à Vallauris, où il se lance à son tour dans la céramique, dans l’atelier local Madoura. Dans les années 1950, près d’une trentaine de céramistes s’installent à Vallauris et transforme la ville en un centre de poterie renommé en France et à l’étranger.

C’est dans cette dynamique que Jean Rivier arrive à Vallauris, en 1952. Avec sa compagne de l’époque, Juliette Derel, ils produisent ensemble une œuvre commune et reconnue, constituée de céramiques décorées de motifs géométriques modernistes, gravés ou peint à la main.

Les céramiques de Jean Rivier

Après s’être séparé de Juliette Derel en 1956, Jean Rivier poursuit sa production de céramiques à Vallauris en incluant ses décors favoris. Ces derniers sont des références aux souvenirs de son adolescence pendant laquelle il construisait des circuits électriques pour des postes à galènes, ancêtres des radios contemporaines.

Quelques temps après, Jean Rivier rencontre sa femme Claudie. Au sein du groupe de potiers de Vallauris, tous deux sont considérés comme des « outsiders » pour leur style moderniste et minimaliste, qui s’affirme notamment dans les années 1960.

En effet, à partir de 1961, Jean Rivier impose son style en créant des décors gravés d’écriture cunéiforme et abstraite, inspirés de l’Art pariétal du Tassili, en Algérie, et de l’Art Brut.

Faire estimer gratuitement une œuvre de Jean Rivier

Aujourd’hui, les œuvres de Jean Rivier se font très rares sur le marché de l’art, notamment dans les ventes aux enchères. En une vingtaine d’années, seulement une quarantaine de ses créations est apparue en vente. La cote du céramiste et poète est assez modeste.

En moyenne, les céramiques de Jean Rivier connaissent des estimations qui démarrent à une trentaine d’euros et qui peuvent atteindre 1 000 euros. En avril 2022, un pied de lampe en céramique de 1955 est adjugé à 800 euros. Lors de la même vente, un ensemble de bouteilles, daté de 1955 également, atteint le prix de 1 000 euros. Quelques mois plus tard, en octobre 2022, une petite verseuse à décor de motifs abstraits, en faïence, est adjugée à 40 euros. Plus récemment, en mars 2023, un vase de 1955 trouve acquéreur pour 550 euros.

 

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.