demo-attachment-40-Path-4

Estimation Louis-Michel van Loo : sa côte et ses peintures de portraits

En digne descendant de la lignée d’artistes dont il est issu, Louis-Michel van Loo (1707 – 1771) est un peintre reconnu pour ses tableaux d’histoire et ses portraits. Son talent lui permet de recevoir des commandes prestigieuses de la royauté espagnole et française, comme de la haute société du XVIIIe siècle. 

demo-attachment-366-Path_1348
Van Loo Louis-Michel -min

Louis-Michel van Loo, héritier d’une lignée artistique

Fils du peintre Jean-Baptiste van Loo, Louis-Michel van Loo est également le frère de François et de Charles-Amédée, et le neveu de Carle van Loo, tous trois artistes. Il est issu de cette dynastie de peintres français d’origine néerlandaise, dont le premier représentant n’est autre que Jacob van Loo.

Né à Toulon en 1707, Louis-Michel van Loo suit son apprentissage artistique auprès de son père. Il accompagne ce dernier à Turin et à Rome, avec ses frères et son oncle. Le peintre François Boucher voyage en leur compagnie. La formation académique du jeune homme lui permet de se perfectionner dans la peinture d’histoire.
En 1725, Louis-Michel van Loo remporte le prix de l’Académie royale de peinture et de sculpture de Rome (Prix de Rome). Son tableau Moïse enfant faisant tomber la couronne de pharaon suscite l’admiration. Ce sont cependant ses portraits qui lui permettront de forger sa réputation.

Les portraits réalisés par le peintre Louis-Michel van Loo

En effet, reconnu pour ses talents de portraitiste, Louis-Michel van Loo reçoit de prestigieuses commandes. Sa renommée grandissante dépasse les frontières françaises. En 1736, l’artiste est nommé peintre officiel de la cour d’Espagne, à Madrid. Il prend ainsi la suite du portraitiste Jean Ranc. Là-bas, le peintre exécute de nombreux portraits de la famille royale espagnole, dont celui de Philippe V, roi d’Espagne. Louis-Michel van Loo est l’un des membres fondateurs de l’Académie de Madrid.

De retour en France en 1752 à la mort du roi d’Espagne, le peintre reçoit des commandes des Bâtiments du roi. En 1759, Louis-Michel van Loo gagne l’honneur de peindre le portrait de Louis XV en habit royal.
Concernant ses expositions au Salon de peinture et de sculpture de Paris, il y prend part pour la première fois en 1753. Par la suite, Louis-Michel van Loo y présentera des œuvres régulièrement jusqu’en 1769. 

Fréquentant la haute société, Louis-Michel van Loo représente également des écrivains ou des artistes tel l’architecte Jacques-Germain Soufflot. Son portrait de Marivaux reste l’une des plus célèbres représentations du romancier. En 1762, Louis-Michel van Loo succède à son oncle Carle van Loo en tant que premier peintre du roi. Trois ans plus tard, il prend également sa place à la direction de l’École royale des élèves protégés.

Le Portrait de l’auteur, accompagné de sa sœur et travaillant au portrait de son père, exécuté en 1763, constitue un bel exemple du talent de Louis-Michel van Loo dans l’art du portrait. L’artiste est représenté assis, jambes croisées, tenant ses pinceaux d’une main. Sa sœur Marie-Anne se tient derrière lui, vêtue d’une riche robe. L’exécution de cet habit est particulièrement soignée. Les deux personnages semblent interrompus dans leur tâche. Ils regardent l’air interrogatif en direction du spectateur du tableau. Sur le chevalet est posée une esquisse d’un portrait de Jean-Baptiste van Loo, père de Louis-Michel, décédé en 1745.  

Un autre portrait de Louis-Michel van Loo reste également parmi les plus célèbres de sa production. En 1767, le peintre réalise un portrait de Denis Diderot en signe de son amitié pour le philosophe. L’illustre homme des Lumières est représenté à sa table de travail, rédigeant un texte. Il semble pensif, interrompu dans ses idées. Il pointe un doigt nonchalant vers sa droite. Vêtu d’une robe de chambre en satin finement travaillée, l’écrivain suspend son écriture le temps de la pose. La mise en scène est étudiée. Pourtant, Denis Diderot critiquera cette œuvre à cause de son allure qu’il trouve enjolivée, et de l’habit bien trop luxueux. Cette toile est exposée au Salon de peinture et de sculpture de Paris de la même année. 

Poursuivant ses tableaux de commande jusqu’à sa mort, Louis-Michel van Loo décède à Paris, en 1771.

Estimations des tableaux et des dessins du peintre Louis-Michel van Loo

Ces dernières années, ce sont plutôt les peintures de portraits exécutés par Louis-Michel van Loo qui sont présentées dans les salles de vente aux enchères. Peu de dessins ou d’aquarelles de cet artiste circulent sur le marché de l’art.

En 2022, l’huile sur toile Portrait d’une jeune fille, en buste, s’est vendue 7 099 euros. Le Portrait de François Louis Colins, chargé de l’entretien des tableaux du roi, a quant à lui été vendu 20 000 euros la même année. Cependant, quelques années avant, le Portrait de Charles-Nicolas Cochin avait atteint la somme de 100 000 euros en 2015. Le Portrait de Jacques Roettiers, dans une veste mauve tenant un médaillon, a été acquis pour le prix de 49 628 euros. Dans un genre différent, l’huile sur toile Scène galante dans un parc a été vendue à 20 000 euros en 2018.

Vous souhaitez faire expertiser un tableau de Louis-Michel van Loo et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une peinture de Louis-Michel van Loo en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

(Illus.) Louis-Michel van Loo Portrait de Denis Diderot 1767



Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.