Estimation et cote de l'artiste Michel Anasse

Michel Anasse est un artiste français connu pour ses sculptures et ses céramiques. Avec sa femme Nicole Anasse, ils réalisent de nombreuses créations dès leur arrivée à Vallauris dans les années 1950. Durant sa carrière, Michel Anasse s’intéresse aussi à la réalisation de sculptures, parfois monumentales, en pierre, en bois et en fer.
Estimation gratuite Michel Anasse

Vous souhaitez faire expertiser une oeuvre de Michel Anasse et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire en ligne. Faites estimer une œuvre de Michel Anasse quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel !

Qui est Michel Anasse ?

Michel Anasse est un artiste né en 1935 et mort en 2020 en France. Dès son adolescence, il est formé au dessin et à la lithographie par son père, Maurice Anasse. À l’occasion d’un stage de marbrier, Michel Anasse réalise ses premiers modelages en terre tout en fréquentant des ateliers artistes, dont celui de François Stahly. À cette époque, il rencontre aussi le sculpteur Philolaos qui le forme à la soudure sur métal.

Michel Anasse se rend à Vallauris pour la première fois en 1953 oui il est accueilli par Robert Auguste qui lui apprend à tourner. Un an plus tard, il séjourne à La Borne et construit son premier four à bois. En 1955, Michel Anasse découvre la tapisserie au domicile parisien de Jean Lurçat et se rend pour la seconde fois à Vallauris. La même année, il expose des sculptures en fer et rencontre Pablo Picasso qui le félicite et l’encourage à poursuivre ses créations.

Michel Anasse et sa femme réalisent de nombreuses créations dans leur atelier de Vallauris, où ils sont installés depuis quelques temps. A partir de 1957, Michel Anasse expose ses œuvres à New York, à Tokyo, à Bombay et dans d’autres grandes villes d’Europe.

En 1965, Michel Anasse obtient le Prix Malraux des jeunes artistes à la Biennale de Paris. En 1966, il met en place « le Concours National de céramiques d’art », future Biennale Internationale de céramique de Vallauris. Deux ans plus tard, il est commissaire de la première Biennale et est invité au Salon de mai puis au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.

À partir des années 1970, Michel Anasse se lance dans la réalisation d’œuvres monumentales. Travaillant aussi bien le bois et la pierre que l’acier ou le bronze, il est aussi à l’aise avec des pièces minimalistes qui tiennent dans la paume d’une main.

Le couple d’artistes formé par Michel Anasse et Nicole Anasse

En 1956, Michel Anasse et sa femme Nicole Anasse quittent Paris pour s’installer dans un cabanon sur les hauteurs de Vallauris. Le couple fabrique alors des meubles en fer et en osier, de la vaisselle en céramique qu’ils tournent et émaillent eux-mêmes. Après avoir construit un four à bois, ils aménagent l’atelier des Issarts. Pendant plusieurs décennies, Michel et Nicole Anasse, qui refusent la production en série, réalisent ensemble des pièces uniques. A partir de 1961, Michel Anasse cherchent à exécuter aux sculptures zoomorphes de plus en plus grandes. Avec sa femme, Il commence à être invité à de nombreuses expositions aux États-Unis, au Japon et en Europe. De 1966 à 1970, le couple d’artistes accueille de jeunes stagiaires en provenance du Japon, des États-Unis et d’Angleterre. Ils les forment au tournage et à la sculpture.

Les sculptures monumentales de Michel Anasse

Au début des années 1970, Michel Anasse entame des projets de sculptures monumentales mais leur atelier ne dispose plus de l’espace nécessaire. Ainsi, Michel Anasse et sa famille partent s’installer dans la vallée de l’Ubaye, dans les Alpes de Haute Provence, pour y créer un nouvel espace de travail adapté à ses projets artistiques.

Michel Anasse Réalise alors ses premières sculptures monumentales en pierre et peint d’étoiles de grand format. Entre 1978 et 1994, il crée trois sculptures monumentales en réponse à des commandes d’État pour Menton, Bouc Bel-Air et Digne-les-Bains.

En 2003, le couple aménage un nouvel atelier, au bord de l’Ubaye, pour que Michel Anasse puisse désormais réaliser des sculptures monumentales en bois et en fer.

Après la mort de sa femme, Michel Anasse quitte la vallée de l’Ubaye pour Avignon en 2016. Son fils lui met alors à disposition un nouvel espace pour qu’il exécute des sculptures en bois sur le thème des Rythmiques.

Faire estimer gratuitement une œuvre de Michel Anasse

Aujourd’hui, les œuvres de Michel Anasse se font assez rare dans les ventes aux enchères. Depuis 2006, elles n’y ont été présentées qu’une soixante-dizaine de fois. La plupart du temps, ce sont les sculptures de Michel Anasse qui sont proposées par les maisons de vente aux enchères.

Pour acquérir une sculpture de Michel Anasse, il faut en moyenne compter entre 300 euros et 14 000 euros. En mars 2023, la sculpture en fer Le Coq de 1960 est adjugée à 900 euros. En avril 2023, une autre sculpture en fer nommée Rooster est adjugée à 1 700 euros.

Les œuvres de Michel Anasse sont aussi présentes dans la catégorie objets des ventes aux enchères. Leurs estimations, plus modestes, se situent entre 40 euros et 3 000 euros. En avril 2022, la Boîte Coq de 1957 est adjugée à 1 700 euros. En mai 2023, un vase dit Coq, de 1957 également, mesurant 32 centimètres est adjugé à 2 000 euros.

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.