demo-attachment-40-Path-4

Raoul Hausmann, artiste Dada

Raoul Hausmann (1886–1971) est un peintre, sculpteur, et photomonteur autrichien actif en Allemagne de 1900 à 1933, puis en France à partir de 1939. Impliqué au sein du mouvement Dada, il est surnommé le Dadasophe.
Estimation-Raoul_Hausmann
demo-attachment-366-Path_1348

Les études de Raoul Hausmann à Berlin

Raoul Hausmann s’installe à Berlin en 1900 pour étudier la peinture et la sculpture. Dès 1916, il collabore avec le magazine Die Aktion et le journal anarchiste Die Freie Strasse, dont il devient l’éditeur en 1918.

Les œuvres de Raoul Hausmann sont alors conventionnelles. A partir de 1912, il s’inspire des œuvres des cubistes parisiens et des futuristes italiens.

Raoul Hausmann et le mouvement Dada

Sa rencontre avec l’artiste suisse Richard Huelsenbeck convainc Raoul Hausmann de rejoindre le mouvement Dada alors en formation en 1919. Il récite des poèmes en public, qu’il publie sous forme de poster. Il joue alors un rôle décisif dans l’invention du photomontage, avec John Heartfield et Hannah Höch.

Très engagé dans les activités Dada, Raoul Hausmann abandonne la peinture à l’huile et l’estampe en 1918, pour adopter des mécanismes automatiques. Il diffuse ses réflexions par son ouvrage Cinéma cinétique de la peinture (1918), et par ses voyages en France, en Espagne, en Tchécoslovaquie. Raoul Hausmann compte également parmi les organisateurs de la première Internationale dadaïste en 1920 à Berlin, et publie deux manifestes dans De Stijl.

L’artiste réalise alors principalement des « poèmes-images », des « poèmes-affiches », et des « poèmes-phonétiques », qui représentent des séquences aléatoires de lettres.

Raoul Hausmann privilégie également le photomontage, qui lui permet d’analyser le fonctionnement de l’image, et de travailler avec une perspective à plusieurs centres, tout en abolissant la notion de fond, d’échelle et de profondeur. Son premier photomontage dadaïste est ABCD (1923-1924). L’artiste approfondit cette recherche sur la déconstruction et recomposition des images jusque dans les années 1960. Les messages qu’il compose sont généralement des cris ou des ordres.

En 1921, le groupe Dada s’essouffle. Raoul Hausmann se tourne alors vers le Constructivisme, comme un grand nombre de membres du groupe. De 1922 à 1926, Raoul Hausmann adopte une démarche constructiviste, et se consacre à des recherches en optique. Il réalise des compositions en larges lettres verticales, et abandonne progressivement le mot pour figurer uniquement la lettre en tant que signe graphique.

Raoul Hausmann et la photographie expérimentale

De 1926 à 1933, l’intérêt de Raoul Hausmann porte sur la photographie expérimentale, et surtout le photomontage. Il développe une fascination pour les ombres et lumières, qui permettent de voir l’image comme un fragment.

Constatant la montée du nazisme en Allemagne, il quitte le pays dès 1933, et se rend en Espagne, à Ibiza, où il reste jusqu’à la déclaration de la Guerre civile. A Ibiza, il réalise de nombreuses photographies du littoral. Une fois parvenu en France, en 1936, il s’initie à la photographie infrarouge. Raoul Hausmann diffuse ses recherches dans la revue Plastique à partir de 1938, et vit de la photographie.

Lorsque l’armée allemande occupe la France, Raoul Hausmann se réfugie à Peyrat-le-Château près de Limoges. Il continue son activité de photographe et de peintre, mais avec discrétion. En peinture, il n’utilise plus les lettres mais se limite aux signes graphiques.

A la fin de la guerre, Raoul Hausmann déménage à Limoges, où il rejoint le club de photographie amateur. Il demeure fidèle à l’esprit Dada, en retournant aux poèmes phonétiques à partir de 1945.

La cote des œuvres de Raoul Hausmann

En raison de son exil en Espagne puis en France, Raoul Hausmann est oublié des artistes et collectionneurs, avant d’être redécouvert par l’Avant-garde américaine et européenne à la fin des années 1950. Sa première rétrospective a lieu à Stockholm en 1968.

Son œuvre photographique a récemment été remise en valeur par l’exposition Raoul Hausmann, Un regard en mouvement en 2018 au Jeu de Paume. Les photographies représentent aujourd’hui 55% des ventes de l’artiste. Elles s’échangent généralement pour 100 à 5 000 €, mais les records peuvent dépasser les 10 000 €.

 Les dessins et photomontages, qui représentent un pan important de sa carrière, sont acquis pour les mêmes prix. 

Les peintures, plus rares sur le marché de l’art, sont pour la plupart adjugées pour 1 000 à 5 000 €, mais atteignent les records les plus élevés. 

La meilleure vente de l’artiste demeure un photomontage des années 1920, Dada siegt, adjugé pour 386 001 € (240 000 £) en 1987 à Londres. 

Raoul Hausmann, portrait de l’artiste vers 1920

Vous souhaitez faire expertiser une œuvre de Raoul Hausmann et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire en cliquant ici. Estimer une œuvre de Raoul Hausmann en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Comment se déroule l'estimation de votre bien de Raoul Hausmann ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.