Estimation et cote de l'artiste Robert Delaunay

Robert Delaunay est un peintre français d’abord associé au Cubisme orphique. Comptant parmi les pionniers de l’Abstraction, il rejoint par la suite le groupe Abstraction-Création.

Estimation gratuite Robert Delaunay

Vous souhaitez  expertiser une œuvre de Robert Delaunay et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une œuvre de Robert Delaunay en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Les débuts du peintre Robert Delauney

Robert Delaunay ne suit aucun enseignement artistique. Il commence à peindre en Bretagne, où il passe ses vacances. Il y reçoit les conseils des peintres de l’école de Pont-Aven, et ses premiers tableaux peints entre 1903 et 1905 témoignent de la double influence de Monet et de Gauguin. C’est en 1905 qu’il décide de se consacrer à la peinture, malgré les réticences de sa famille. Il représente des paysages, des scènes de vie bretonne. Contemporain des débuts du Fauvisme, Robert Delaunay peint en couleurs vives et contrastées, avec une dominante de rouge et de vert.

En 1906, après son service militaire, Robert Delaunay s’inspire du néo-impressionnisme, et commence à créer des compositions à rythmes circulaires. Admirant l’art de Georges Seurat et de Henri-Edmond Cross, il s’emploie à déconstruire la lumière, et à reconstruire l’espace grâce à mosaïque de couleurs, comme dans Le Fiacre (1906/1907). Ses œuvres sont présentées au Salon des Indépendants de 1904 à 1911, et au Salon d’Automne en 1906 et 1907.

De multiples inspirations artistiques

En 1908-1909, Robert Delaunay remarque les œuvres de Paul Cézanne, qu’il admire pour son traitement des volumes. Cette découverte marque son entrée dans une période « destructive », qui désigne sa production de 1909 à 1912. Il accentue d’abord la recherche d’équilibre de construction de ses œuvres en forme et couleur. S’il reprend les constructions cézanniennes, Robert Delaunay traite la lumière et la couleur de façon différente. Il est très attentif à l’observation des variations dans la réfraction de la lumière, qu’il restitue dans sa série des Saint-Séverin (1909). Il rejoint ensuite les recherches cubistes en 1910, année de son mariage avec Sonia Terk, peintre d’origine russe. Le cubisme de Robert Delaunay, qualifié d’orphique par Guillaume Apollinaire, repose sur l’étude de la dissolution de formes par la lumière, et de leur dynamisme. Ses trois Tours Eiffel (1910) et La ville de Paris (1912) sont emblématiques de cette recherche. En 1911, il expose dans la salle 41 du Salon des Indépendants, et est invité la même année par Vassily Kandinsky à présenter ses œuvres à l’exposition du Blaue Reiter, aux côtés de Paul Klee, August Macke et Franz Marc.

L’année 1912 constitue un tournant capital dans la carrière de Robert Delaunay. Approfondissant la théorie des « contrastes simultanés » de Michel-Eugène Chevreul, il estime que si une couleur ne détermine pas sa complémentaire, alors elle se brise dans l’atmosphère et provoque toutes les couleurs du spectre solaire. Il réalise alors ses premières Formes circulaires, son Disque simultané, et la série des Fenêtres simultanées, donnant la première place à la couleur. Cette transformation initie la période dite « constructive » de Robert Delaunay (1913-1930). Il retourne temporairement à la représentation de l’objet lors de son séjour en Espagne, en 1915-1917. A son retour à Paris, il fréquente le groupe des Surréalistes, et se lie avec Philippe Soupault, Tristan Tzara, André Breton, Louis Aragon, et Yvan Goll. Robert Delaunay manifeste encore un intérêt pour la représentation de du mouvement, comme le montre sa série des Coureurs (1922-1926), mais mène des recherches qui le portent au seuil de l’Abstraction, avec la série des études de portraits pour Madame J. Heim (1924-1926).

Estimation et cote de Robert Delauney

Robert Delaunay abandonne définitivement la figuration en 1930, avec la série des Rythmes sans fin. Cherchant à lier sa peinture à l’architecture, il emploie des matériaux nouveaux, réalisant des reliefs à l’aide de plâtre, de sable, de caséine ou encore de ciment. En 1932, Robert Delaunay rejoint le groupe Abstraction-Création, et participe au Salon de l’Art Mural de 1932 à 1938. Personnalité éminente de l’Avant-garde parisienne, Robert Delaunay est chargé par les organisateurs de l’Exposition universelle de décorer le Palais de l’Aéronautique et le Palais des Chemins de fer. Il exécute avec Sonia Delaunay six panneaux pour ces décors en 1937. L’année suivante, il contribue au nouveau au décor officiel en réalisant le décor des panneaux de la Salle de sculpture du Salon des Tuileries, aux côtés de son épouse Sonia Delaynay, Albert Gleizes, André Lhote, et Jacques Villon. Souhaitant promouvoir l’art abstrait, Robert Delaunay est à l’initiative de l’organisation du salon « Réalités nouvelles » à la galerie Charpentier en 1939. Au sommet de sa carrière, Robert Delaunay est contraint de fuir dans le centre de la France dès 1939. Il se réfugie en Auvergne, puis à Montpellier, où il meurt en 1941.

Les œuvres de Robert Delaunay bénéficient de la faveur renouvelée des collectionneurs pour les membres de la Section d’Or. Les prix qui s’étaient effondrés après la flambée des années 1990 sont aujourd’hui remontés, et les ventes d’œuvres de Robert Delaunay dépassent parfois le million, comme en témoigne encore récemment la vente de Nature morte portugaise (1916) à Berne en 2021. Bien que rares, des toiles de qualité muséale de Robert Delaunay circulent encore sur le marché. Elles ne représentent cependant que 12% des ventes. L’offre des dessins et aquarelles est bien plus riche et diversifiée, pour des valeurs de vente ne descendant pas en dessous des 10 000 € en ce qui concerne les dessins et aquarelles. Les lithographies sont en revanche plus accessibles, peuvant être acquises pour 300 à 1800 €.

(Illus.)Robert Delaunay, Les Fenêtres simultanées sur la ville, 1912, Kunsthalle de Hambourg (Wikipédia)

Vous souhaitez faire expertiser un tableau de Robert Delaunay et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Estimez votre tableau de Robert Delaunay en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.