demo-attachment-40-Path-4

Estimation Simon Vouet : sa cote et ses peintures baroques

Simon Vouet (1590-1649) est un artiste français à l’origine du style baroque en France. Installé à Rome dans les premières années de sa vie d’artiste, il importera les techniques romaines ainsi que sa réputation dans son pays natale. Premier peintre de Louis XIII, il formera la future génération d’artistes et influencera des siècles de création artistique. 

demo-attachment-366-Path_1348

Simon Vouet, un artiste français à Rome

Né dans une famille d’artistes, Simon Vouet apprend les bases de la peinture aux côtés de son père, Laurent Vouet. Le jeune Simon prend d’abord gout à l’art du portrait.

Dès ses jeunes années, Simon Vouet réalise des voyages importants. Aux côtés du Baron de Sancy, nommé ambassadeur de Constantinople, il visite l’Angleterre en 1604 puis Constantinople en 1611. L’artiste y réalise son premier tableau, Le portrait de Mustafa 1er, démontrant son talent pour le portrait. À l’issu de ces séjours, Simon Vouet réalise son premier voyage en Italie.

En 1612, Simon Vouet quitte la France pour Venise, avant de s’établir à Rome où il demeure jusqu’en 1627. Simon Vouet se lie alors à la communauté d’artistes français établis à Rome, tels que Jacques de Létin, Nicolas Poussin ou Claude Mellan, mais aussi à ses contemporains italiens. En 1626, Simon Vouet épousera la peintre Virginia Vezzi, à qui il emprunte les traits dans ses représentations de la Vierge Marie.

Simon Vouet, un peintre baroque

Rapidement, Simon Vouet rencontre un franc succès. Il participe aux décors de l’église de San Lorenzo in Lucina et de la Basilique Saint-Pierre tandis qu’il travaille pour le futur pape Urbain VIII et répond également à des commandes privées. Signes supplémentaires de son succès, Simon Vouet est embauché à Gênes par les princes de Doria entre 1620 et 1622. A son retour à Rome en 1624, l’artiste est nommé à la tête de l’Académie Saint-Luc, en tant que meilleur représentant du baroque romain.

Plongé dans le contexte baroque romain, Simon Vouet fait la part belle au mouvement, à la sensation et à la tension dans ses tableaux. L’artiste représente des scènes de genre ou religieuses, en mettant en jeu les dimensions dramatique et décorative de la peinture à travers une palette contrastée et des formes exubérantes. Simon Vouet est alors très influencé par la pratique du clair-obscur du Caravage. 

Simon Vouet construit ainsi la première partie de son œuvre en Italie, majoritairement à travers des décors in-situ dans les grandes villes italiennes. Son travail comporte également de nombreux dessins, notamment au pastel, ainsi que des portraits. A son retour en France, Simon Vouet importera le style romain dans son pays d’origine, avec ses couleurs brillantes, ses compositions grandiloquentes et théâtrales, ainsi que ses figures mythologiques.

Simon Vouet, le retour en France

En 1627, Simon Vouet retourne en France. Traversant les frontières, sa réputation l’impose comme une figure clé de la scène artistique française. Rapidement, il est nommé Premier peinte du roi par Louis XIII, qui lui commande de nombreux portraits, des cartons de tapisseries et des peintures ornant ses palais. 

Dans ce registre, Simon Vouet devance la création française grâce aux techniques des grands décors apprises en Italie. Il réalise les grands décors pour les Palais du Luxembourg et du Louvre, le Château de Saint Germain en Laye ou encore le château du Val de Ruel. Simon Vouet orne de ses œuvres également des hôtels particuliers tels l’hotel Bullion ou encore l’hotel du duc d’Aumont. En France, l’artiste introduit les décors mythologiques et allégoriques dans les hôtels particuliers et les châteaux. 

Pour répondre à la demande nombreuse, Simon Vouet ouvre un atelier pour le seconder dans ses tâches. Cet atelier devient le vivier de la création artistique de la génération future : il accueillera des artistes tels que André le Nôtre ou encore Charles Le Brun. Dans les siècles suivants, l’influence de Simon Vouet continuera de toucher des artistes, et notamment du courant romantique tels que Delacroix.

Faire estimer gratuitement une œuvre de Simon Vouet

Sur le marché de l’art, les peintures baroques de Simon Vouet sont peu présentes, mais remportent de jolies sommes. Pour un tableau, les prix débutent autour de 20 000  euros pour des portraits, et peuvent s’étendre jusque’à 350 000 euros pour des oeuvres religieuses telles que des portraits de saints. Plus nombreux, les dessins ravissent également les collectionneurs. À la pierre et rehaussés à la craie blanche sur papier beige, leurs prix varient en moyenne entre 20 000 et 300 000 euros.

Vous souhaitez faire expertiser une oeuvre de Simon Vouet et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire en ligne. Faites estimer une œuvre de Simon Vouet en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel !

(Illus.) La Toilette de Vénus, 1629, Huile sur toile, 153 x 183,8 cm

Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.