demo-attachment-40-Path-4

Estimation Victor Brecheret : sa côte et ses sculptures modernistes

L’artiste Victor Brecheret (1894 – 1955) sculpte des œuvres monumentales comme son Monument aux drapeaux, édifié à São Paulo. Inspiré par l’avant-garde européenne, il réalise également en bronze des sculptures élégantes, aux beaux volumes géométriques, et des statuettes en terre cuite.

demo-attachment-366-Path_1348
BRECHERET Victor _ Grace-Estimonobjet

Victor Brecheret et le Groupe des modernistes

Né en Italie en 1894, Vittorio Brecheret émigre à dix ans avec sa famille à São Paulo. Il entre en 1912 au lycée des Arts et Métiers, où il rencontre l’architecte Ramos de Azevedo. Il y étudie le dessin, mais aussi le modelage et la sculpture. L’année suivante, le jeune homme part en Italie, à Rome. Il suit l’enseignement du peintre et sculpteur Arturo Dazzi, lui-même très influencé par l’œuvre d’Auguste Rodin. Victor Brecheret y séjourne pendant six ans, jusqu’en 1919. Talentueux, il participe à l’Exposition nationale des Beaux-Arts en 1916 avec son œuvre L’Éveil. Il remporte la première place. 

Dès son retour au Brésil, Victor Brecheret s’installe dans un atelier au Palais des industries, grâce à l’appui de son ami Ramos de Azevedo. Le sculpteur, dont le travail est déjà important, impressionne les artistes d’avant-garde. Parmi ces derniers, les écrivains Mario de Andrade, Oswald de Andrade et Menotti del Picchia, les peintres Anita Malfatti et Di Cavalcanti, et le compositeur Heitor Villa-Lobos invitent le jeune sculpteur à les rejoindre pour former le Groupe des modernistes. Ce collectif, en rupture des traditions académiques, s’inspire des mouvements artistiques européens comme le cubisme et le futurisme. Il cherche à développer un langage esthétique singulier, caractéristique au Brésil.

Du Brésil à la France, la renommée internationale du sculpteur Victor Brecheret

En 1921, financé par une bourse d’État, Victor Brecheret s’envole pour Paris. Il y rencontre les sculpteurs Henry Moore, Antoine Bourdelle, Constantin Brancusi et Aristide Maillol. Il expose régulièrement ses sculptures jusqu’en 1929 dans les salons parisiens tels que le Salon d’Automne, le Salon des artistes français ou encore le Salon des indépendants. Sa Dançarina (La Danseuse), présentée en 1925 au Salon d’Automne, suscite l’admiration. Ses volumes harmonieux et ses lignes pures et élégantes sont mis en valeur par la matière polie, tout en marbre.  

En son absence du Brésil se tient en février 1922 la Semaine d’art moderne de São Paulo. Le Groupe des modernistes y présente son manifeste. Douze sculptures de Victor Brecheret sont exposées parmi lesquelles Soror Dolorosa, La Victoire et Idole. La renommée de l’artiste se confirme au Brésil comme en France. Ses voyages entre les deux pays se prolongent jusqu’en 1936, année où le sculpteur s’installe définitivement à São Paulo. Durant ses séjours en France, le sculpteur a reçu médailles et récompenses dont la Légion d’honneur en 1934.

Le Monument aux drapeaux, œuvre emblématique de Victor Brechere

En 1921, Armando Salles de Oliveira, le gouverneur de São Paulo commande une œuvre monumentale à Victor Brecheret. Celle-ci est érigée en l’honneur des bandeirantes, dits aussi éclaireurs, du XVIIe siècle. Ces pionniers partaient dans les contrées encore inconnues pour coloniser le Brésil. La statue en granit se tient sur cinquante mètres de longueur, et quinze mètres de largeur. Elle représente des hommes nus, issus d’ethnies différentes. Portugais, Indiens et indigènes sont réunis derrière deux cavaliers. Ils tirent et poussent une embarcation. 

Influencé par le cubisme, Victor Brecheret sculpte ses volumes avec une grande maîtrise technique. Les traits sont simplifiés et géométrisés. L’artiste met en valeur la force de ces hommes. La sculpture, représentative de l’Art déco au Brésil, est inaugurée en 1953 dans le parc d’Ibirapuera.

Durant les années 1940 et 1950, Victor Brecheret reçoit des commandes de sculptures pour des lieux publics, et des demandes de bas-reliefs pour des façades de monuments. Il maîtrise le granit comme le marbre, le bois, le bronze ou la terre cuite.
Le sculpteur Victor Brecheret décède en 1955, dans sa ville de São Paulo.

À combien sont estimées les œuvres de Victor Brecheret ?

Sur le marché de l’art, les sculptures de Victor Brecheret se vendent approximativement entre 1 500 euros et 27 000 euros. Pour exemple, la sculpture en bronze intitulée Banho de Sol (Bains de soleil) a été adjugée à 27 100 euros l’année 2020. Récemment, en 2023, le bronze Bailarina (Danseuse) a atteint la somme de 18 106 euros pour sa vente. L’année précédente, Muhler Sentada a été vendue pour 6 352 euros tandis que Torso feminino (torse féminin) a été cédé pour 7 057 euros. Une Madona en bronze poli a quant à elle été adjugée à 7 802 euros en 2019. 

Les dessins de Victor Brecheret sont estimés entre 2 000 euros et 6 500 euros. Ces dernières années, seule une encre sur papier, dont le titre est les Três Graças (Trois Grâces), a été vendu à 3 576 euros. Les autres dessins mis en vente n’ont pas trouvé d’acquéreur.

Vous souhaitez faire expertiser une oeuvre de Victor Brecheret et recevoir son estimation ?
Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une oeuvre de Victor Brecheret en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

 (illus.) Victor Brecheret Eva

Comment se déroule l'estimation de votre bien de Victor Brecheret ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.