demo-attachment-40-Path-4

Estimation frères Daum, céramistes et verriers français

La verrerie et cristallerie Daum frères se distingue avant tout par sa créativité artistique et technique. Son histoire est à la fois celle d’une famille et d’un artisanat. La manufacture est fondée à Nancy, dans un territoire traditionnellement attaché à la fabrication verrière depuis le XVIIème siècle.

Daum
demo-attachment-366-Path_1348

Les débuts de Daum frères et Cie, entreprise de céramique familiale

Jean Daum, notaire de Bitche, prend la direction de l’usine de verre Sainte-Catherine fondée en 1874. Il rachète progressivement les parts des propriétaires, qu’il lègue à ses fils Auguste et Antonin Daum. La manufacture prend alors le nom de Daum frères et Cie. Les frères Daum proposent du verre à vitre, puis du verre taillé. C’est surtout la verrerie « fantaisiste », qu’ils proposent à partir de 1891, qui fait leur fortune. Les pièces de Daum frères se rattachent par leur style à l’Art nouveau alors en plein essor à Nancy. Les motifs inspirés par la nature, en particulier les semis de fleurs, ont la part belle dans les verres Daum frères. La conception des pièces « fantaisie » est confiée à des collaborateurs extérieurs prometteurs, tels que Jacques Grueber, qui rénove l’art du vitrail, Louis Majorelle, qui dessine les lampes pour Daum frères, ou encore Edmond Lachenal, qui conçoit les verres et gobelets. Le dessinateur Henri Bergé assure la formation des artisans verriers dans les années 1900, et imagine les motifs floraux et paysagers de la manufacture.

Frères Daum : de la verrerie d'art moderne et accessible

Les frères Daum s’inscrivent dans la modernité par leurs recherches techniques en matière de verrerie d’art. Réalisant l’importance de l’éclairage électrique, ils fabriquent des luminaires adaptés dès 1898. Souhaitant baisser leur coût de revient, ils exploitent toutes les possibilités offertes par la gravure à l’acide fluorhydrique, réduisant ainsi le temps consacré au décor des verres.

Le succès commercial de Daum frères s’explique également par la présence de l’entreprise aux Expositions universelles de Chicago de 1893 et de Bruxelles en 1897, qui assure à la manufacture une publicité internationale. La réussite de Daum frères est couronnée à l’Exposition universelle de 1900, où ils reçoivent le premier prix.

En parallèle des pièces d’expositions, Daum frères propose des pièces d’usage plus simples, accessibles à tous. Pour ces pièces, le catalogue reste le même jusqu’aux années 1925. Pour les pièces d’exception, à partir des années 1910, les verres se font plus clairs, et intègrent des paillons d’or qui mettent en évidence les effets de transparence.

La Première Guerre mondiale donne un coup d’arrêt à la production. Elle reprend rapidement après la guerre, sous la direction artistique de Paul Daum. La manufacture se rapproche désormais du style Art Déco, qui séduit désormais la clientèle. La manufacture Daum continue à se distinguer par des prouesses techniques et le raffinement du décor, comme le montre le vase à Camille Cavallier, réalisé en 1924. Bien que des crises économiques et sociales marquent l’entre-deux-guerres, la commande de la verrerie de table du paquebot Normandie en 1935 donne de nouvelles perspectives à la manufacture. C’est l’occasion pour Daum frères se livrer aux premiers essais de production de cristal, qui fait la fortune de l’entreprise après la Seconde Guerre mondiale. Pendant la guerre, Paul Daum qui est démobilisé assure la direction de l’entreprise jusqu’à sa déportation en 1943.

Estimation et cote des frères Daum sur le marché de l'art

A la Libération, l’entreprise désormais dirigée par Henri et Michel Daum choisit de se dédier à la fabrication de pièces en cristal. Michel Froissart, petit-fils d’Antonin Daum, met au point un cristal « blanc », suffisamment épais et pur pour être présenté sans artifice de taille ni de décor. La technique du « mandrin » permet aux artisans de se dispenser du soufflage du verre, et de donner des formes sculpturales au cristal. Les pièces Daum frères se caractérisent désormais par des formes fluides et simples, aux lignes harmonieuses, qui cherchent avant tout à réfracter la lumière. La créativité et l’originalité du nouveau style de Daum frères sont consacrées lors de l’exposition L’Art du verre présentée à Paris en 1951. Cependant Daum frères connait un déclin à partir des années 1960, et dépose le bilan en 1983, après l’échec de sa fusion en 1975 avec la Compagnie française du Cristal.

La production de Daum frères couvre un arc temporel long. Ce sont pourtant surtout les pièces de Style Art nouveau qui font leur succès aujourd’hui sur le marché de l’art. Les pièces sont prisées en particulier en Allemagne, qui compte 70% des ventes, et au Japon, qui enregistre les valeur les plus hautes valeurs lors des ventes. C’est à Tokyo que s’est vendu en 2015 le Reseda And Bruyere Flower Vase (vers 1900), qui constitue le record des ventes de vases Daum frères (66 690 €). Depuis ce pic en 2015, la valeur des objets Daum frères a décru en 2015, mais connait une légère remontée depuis 2021. A titre indicatif, les vases ont actuellement une estimation entre 8 000 et 30 000 €, les lampes sont estimées de 3 000 à 5 000 €, et les bols et gobelets de 400 à 3 000 €.

Vase Tristan et Yseult, manufacture Daum en collaboration avec Jacques Grueber, 1897, musée des Beaux-Arts de Nancy ©Wikipédia

Vous souhaitez faire expertiser une œuvre des frères Daum et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire en cliquant ici. Estimez votre objet des frères Daum en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.