demo-attachment-40-Path-4

Ernst Ludwig Kirchner (1880-1938), peintre allemand

Ernst Ludwig Kirchner (1880-1938) est un artiste protéiforme et peintre expressionniste allemand né le 6 mai 1880 à Aschaffenbourg, en Bavière. Il est également graveur, dessinateur en bâtiment, sculpteur, designer, photographe, artiste graphique, dessinateur et illustrateur. Ernst Ludwig Kirchner est l’un des fondateurs du groupe Die Brücke, fer de lance de l’expressionnisme, ainsi qu’un artiste influent sur l’art moderne.

demo-attachment-366-Path_1348
Oeuvre d'Ernst Ludwig Kirchner

Ernst Ludwig Kirchner, les prémices du dessin rapide

Ernst Ludwig Kirchner grandit au sein d’une famille bourgeoise intellectuelle, fils d’un ingénieur-chimiste spécialisé dans la fabrication du papier. Il intègre l’école supérieure technique de Dresde en 1901 pour y étudier l’architecture et ressortir avec un diplôme d’ingénieur architecture, obtenu sous la pression parentale. Pourtant, Ernst Ludwig Kirchner sait déjà qu’il veut se consacrer à l’art et étudie la peinture lors de son temps libre.
Dans son école, le jeune homme y rencontre d’abord Fritz Bleyl (1880-1966), puis le duo Karl Schmidt-Rottluff (1884-1976) et Elrich Heckel (1883-1970). Ensemble, le quatuor forme en 1905 le groupe Die Brücke (Le Pont), dont l’initiative est de se défaire des anciennes conventions et règles artistiques, de se concentrer sur l’expression immédiate et l’application presque violente de couleurs. Les émotions et la subjectivité de l’artiste sont au cœur du groupe, dont le contenu prévaut sur la forme. Ernst Ludwig Kirchner est considéré comme l’artiste le plus représentatif de Die Brücke et de l’expressionnisme grâce à une sensibilité exacerbée qu’il transmettait dans ses œuvres.
Curieux de l’art japonais et du Moyen Âge allemand, attiré par les dessins de Rembrandt et intéressé par la gravure sur bois, le style de l’artiste évolue vers le dessin rapide par le biais d’une simplification des formes, des traits et des couleurs. Kirchner réaliste plusieurs expositions au sein de Die Brücke, est lui-même influencé par l’art primitif, mais leur déménagement à Berlin signe un premier déclin.

Ernst Ludwig Kirchner, du nu à la rue

Dans leur atelier de Dresde, les peintres du Die Brücke s’initient régulièrement au nu. Mais leur arrivée à Berlin confronte Ernst Ludwig Kirchner à la grande ville, qui devient alors un sujet récurrent dans ses tableaux. L’artiste réalise de nombreuses scènes de rue, peint la vie nocturne et urbaine dans un style très expressionniste, avec des couleurs acides, jusqu’à ce qu’il rencontre la danseuse de cabaret Erna Schilling (1884-1945). D’abord son modèle, elle deviendra ensuite sa compagne jusqu’à ses derniers jours.
Finalement, Ernst Ludwig Kirchner s’habitue enfin à la grande ville en voyageant régulièrement sur l’île de Fehmarn, où il peut retrouver la sérénité de peindre des nus dans un cadre de verdure, notamment des baigneuses entourées de végétation, et qui s’opposent totalement à la vie qu’il mène à Berlin. Le groupe Die Brücke se dissout pour divergences d’opinions, et Ernst Ludwig Kirchner s’engage en 1915 dans l’armée.

Ernst Ludwig Kirchner, un artiste marqué par la guerre

L’année 1915 amorce une longue descente aux enfers pour Ernst Ludwig Kirchner, lequel ne connaît qu’une courte période de félicité avant sa tragique fin. L’artiste est réformé au bout de deux mois en raison d’une grave dépression due aux horreurs de la guerre et d’une maladie pulmonaire. Mais deux mois ont suffi pour infliger une première blessure à sa santé mentale. Kirchner tombe dans la consommation excessive d’alcool et de stupéfiants, aggravant son état, qu’il tente à plusieurs reprises de soigner avec des séjours en sanatorium. Mais en 1916, l’artiste est victime d’un accident de voiture. Il se retire en 1917 dans les Alpes suisses, où il recouvre une certaine paix intérieure en retrouvant ses nus dans la nature. Il peint les paisibles paysages alpins et réalise plusieurs autobiographies durant cette période, mais il écrit également à propos d’art sous le pseudonyme de Louis de Marsalle.
Toutefois, à l’aube de la Seconde Guerre mondiale, l’œuvre expressionniste d’Ernst Ludwig Kirchner est considérée comme art dégénéré. Ses toiles sont confisquées, beaucoup d’entre elles sont détruites, et il est interdit de pratique. Souffrant physiquement et psychologiquement, Ernst Ludwig Kirchner met fin à ses jours l’année suivante.

La cote des œuvres d'Ernst Ludwig Kirchner

La communion des corps et de la nature est un sujet qui prend une place importante dans les œuvres d’Ernst Ludwig Kirchner. L’artiste est très attentif aux contrastes et aux réponses des thèmes abordés dans ses toiles. Le pinceau est désinvolte, agressif, rapide quand il s’agit de la nature sauvage en opposition à la douceur des Trois baigneuses. Mais il est léger, souple et courbe quand il s’agit de dépeindre la sensualité d’une danseuse nue sur les genoux d’un homme.
Ernst Ludwig Kirchner a réalisé quelques photographies, estimées entre 100 et 300€, des tapisseries évaluées entre 5100 et 27 000€, des gravures qui vont de 40 à 113 000€, ainsi que des dessins estimés entre 820 et 400 000€. Le prix de ses sculptures est un palier au-dessus, entre 2800 et 6 500 000€, bien que sa Danseuse à la jambe levée de 1913 soit estimée entre 3 500 000 et 5 500 000€, mais adjugée 8 000 000€ en 2015. Quant à ses peintures, il faut compter entre 166 300 et 17 000 000€, le record étant obtenu par Scène de rue berlinoise (recto) ; Arbres (verso) de 1913, estimé entre 18 000 000 et 24 000 000€, et vendu 38 000 000€.

Faites estimer une œuvre d'Ernst Ludwig Kirchner

Vous souhaitez faire expertiser une œuvre d’Ernst Ludwig Kirchner et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire en cliquant ici. Faites estimer une œuvre d’Ernst Ludwig Kirchner en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel

 

(Illus.) Ernst Ludwig Kirchner – Scène de rue berlinoise (1913), huile sur toile, 121 x 95 cm

Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.