demo-attachment-40-Path-4

Estimation Jean-Baptiste Olive, peintre paysagiste français

Jean-Baptiste Olive est un peintre paysagiste français né en 1848. Il se forme à l’école des Beaux-Arts de Marseille : excellent étudiant, il voit son travail régulièrement récompensé. Il se destine alors à une carrière de décorateur, mais il choisit finalement la peinture de paysages.

Olive
demo-attachment-366-Path_1348

Les débuts artistiques de Jean-Baptiste Olive

Jean-Baptiste Olive étudie la nature morte dans l’atelier d’Antoine Vollon, peintre très influencé par l’école nordique du XVIIème siècle.

Olive découvre rapidement son sujet de prédilection : les peintures de paysages, et notamment les bords de mer. Il représente Marseille sous tous ses aspects, les calanques, les îles alentours, et surtout le Vieux Port (Entrée du Vieux Port vu du Pharo, non daté), et d’autres villes de la Côte d’Azur : Toulon, Cassis, Villefranche… Dans tous ces lieux, il traque sans relâche les effets du soleil méditerranéen, qui tantôt miroite sur la mer, tantôt révèle les couleurs du port, ou encore blanchit les falaises de manière aveuglante.

Au XIXème siècle, le voyage en Italie est un passage presque obligatoire pour tout artiste désireux de faire une carrière officielle. Jean-Baptiste Olive n’échappe pas à la règle : en 1874, il se rend à Gênes et à Venise. La lumière vénitienne, douce et légèrement dorée, entre dans sa peinture comme on le voit dans La Dogana et la Salute à Venise (1874).

Jean-Baptiste Olive, un artiste à contre-courant

En 1882, Olive s’installe à Paris. Il acquiert progressivement une certaine reconnaissance. Il obtient plusieurs prix au Salon des artistes français, auquel il expose depuis 1874, ainsi qu’une médaille d’argent à l’Exposition Universelle de 1889. Il collabore également aux décors du Cirque d’Hiver, du Sacré-Cœur tout juste construit, et du Train bleu, le nouveau restaurant de la Gare de Lyon.

Au XIXème siècle, le genre du paysage est plébiscité par les modernes. Jean-Baptiste Olive partage les mêmes préoccupations que les plus grands maîtres de son temps : les effets du soleil sur la mer, les falaises, les paysages. Dans les années 1880, Claude Monet effectue le même type de recherches en Bretagne. Lui et Olive sont parfaitement contemporains, mais en rapprochant deux œuvres aux sujets semblables, la Falaise à Étretat de l’un (1885), et la Calanque d’en Vau de l’autre, (non daté) on remarque la singularité d’Olive : il ne cherche pas à révolutionner l’approche plastique de la peinture ou l’emploi de la couleur, mais vise à étudier minutieusement les effets de la lumière sur sa région. Assez hermétique aux grands courants modernes, comme l’impressionnisme et les postimpressionnismes, il a simplement désiré peindre sa terre, et le corpus qu’il laisse à sa mort constitue une ode à la Provence.

Estimation et cote d'Olive sur le marché de l'art

La cote de Jean-Baptiste Olive est relativement stable depuis la fin des années 2000. Les huiles sur toiles sont adjugées en moyenne entre 20 000 et 50 000 euros : c’est le cas de la Calanque d’En Vau (non datée), adjugée 41 480 euros en 2019. Par ailleurs, les vues du port de Marseille sont les plus prisées du répertoire de l’artiste ; ces toiles remportent généralement les adjudications les plus élevées.

(Illus.)Jean-Baptiste Olive – Calanque d’En Vau

Vous souhaitez faire expertiser un tableau de Jean-Baptiste Olive et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire en cliquant ici. Estimez votre œuvre de Jean-Baptiste Olive en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.