demo-attachment-40-Path-4

Estimation Jenny Montigny : sa côte et ses peintures luministes

Jenny Montigny (1875 – 1937) est une peintre luministe belge. Les scènes de la vie quotidienne, dont de nombreuses avec des enfants comme principaux personnages, sont emblématiques de son œuvre lumineuse. Intime du peintre Émile Claus, l’artiste est également membre du groupe Vie et Lumière.

demo-attachment-366-Path_1348

La formation artistique de la peintre Jenny Montigny

C’est en découvrant le tableau Les Martins pêcheurs d’Émile Claus que la vie de Jenny Montigny est bouleversée. Auparavant, la jeune fille de bonne famille, née en 1875 en Belgique, se pliait à une éducation classique bourgeoise. La pratique du dessin en dilettante était considérée comme l’une de ses discrètes qualités.

En 1892, Jenny Montigny visite le musée des Beaux-arts de Gand où est exposée ladite toile d’Émile Claus. Elle en est si émue qu’elle décide de suivre les cours de peinture dispensés par l’artiste. Ainsi débute sa passion, non seulement pour l’art, mais aussi pour le peintre. Elle commence à fréquenter le milieu artistique par son intermédiaire. 

Jenny Montigny expose huit ans plus tard, en 1900, à la Société nationale des Beaux-Arts de Paris. Elle en sera nommée sociétaire en 1923. Entretemps, dès l’année 1902, elle présente cinq de ses œuvres à la Triennale de Gand. Les expositions se multiplient, aussi bien en Belgique qu’à l’étranger.

La vie à Deurle entrecoupée par l’exil londonien de Jenny Montigny

Influencée par l’impressionnisme français, Jenny Montigny se joint au mouvement luministe belge mené par les peintres Émile Claus, George Morren et Adrien-Joseph Heymans. Le groupe fonde en 1904 l’association Vie et Lumière, se démarquant ainsi du courant français de l’impressionnisme. Il prône des recherches picturales sur les effets de la lumière, particulièrement en plein air, dans la nature. Le groupe expose au Salon des indépendants. 

Jenny Montigny vient habiter à Deurle, près de la maison de son amant Émile Claus et de sa femme. Elle se réfugie ensuite à Londres avec le couple lors de la Première Guerre mondiale. La jeune artiste, toujours active et entreprenante, y devient membre du Women International Art Club.

Après l’Armistice, Jenny Montigny retourne en Belgique où elle déménage dans une maison plus petite, faute de finance suffisante. Son amant, Émile Claus, décède en 1924.
La peintre, seule, rencontre des difficultés à vendre ses propres œuvres. Elle se trouve endettée. Elle meurt une dizaine d’années plus tard, en 1937, à Deurle. Son travail, méconnu à la fin de sa vie dans ce milieu artistique très masculin, ne sera révélé à nouveau qu’en 1987.

Les peintures de Jenny Montigny, artiste du luminisme

Peintre de scènes de genre, Jenny Montigny représente des instants de la vie quotidienne. Les thèmes de l’éducation, de la maternité et du jeu sont traités comme dans ses tableaux Cour d’école (1898), Enfants dans le jardin (1927) ou Mère et enfant (1920 – 1925). L’artiste aborde aussi le genre des portraits, des paysages et des natures mortes. 

Jenny Montigny se distingue par sa tonalité claire. Bien que sous l’emprise artistique d’Émile Claus à ses débuts, elle s’en détache au fur et à mesure. Elle développe un style personnel, empreint de luminosité. Elle utilise la technique de la peinture à l’huile, mais aussi le pastel et la gravure. Ses coups de pinceau sont vifs, sa palette claire et harmonieuse. Sa vision de son quotidien s’exprime avec grâce, finesse et tendresse.

Estimations des tableaux et des dessins de la peintre Jenny Montigny

Sur le marché de l’art, les prix des peintures de Jenny Montigny varient selon leur sujet, leur dimension et leur état. Récemment, en 2023, les huiles sur toile intitulées Verger en fleurs et Vent et Soleil ont été adjugées à 17 000 euros. Cependant, le tableau L’École à Deurle s’est vendu 90 000 euros. Quant à la toile Fille au jardin, elle a atteint le prix de 177 272 euros en 2020.
Les peintures aux prix les plus bas de Jenny Montigny avoisinent les 2 000 euros tel Coin d’un vergé en été, vendu 1 900 euros en 2015, ou Cerisiers en fleurs, une huile sur toile cédée pour la somme de 2 659 euros en 2020.

Parmi les dessins de l’artiste, un pastel sur papier, Jeunes filles jouant sous les arbres, a été adjugé à 31 000 euros en 2016. En 2023, Jeux de fillettes dans la cour de l’école s’est vendu 13 000 euros. Un Autoportrait, réalisé au crayon, a obtenu un prix au marteau de 22 159 euros en 2020 tandis que Deux filles lisant / Mère à l’enfant, un dessin au crayon sur papier, a été vendu au prix de 3 323 euros en 2020.

Vous souhaitez faire expertiser une oeuvre de Jenny Montigny et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire en ligne. Faites estimer une œuvre de Jenny Montigny en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel !

(Illus.) Jenny Montigny The Begonias (The Gardener) – 1913

Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.