demo-attachment-40-Path-4

Serge Mouille, artiste français spécialisé dans les luminaires

Serge Mouille est un artiste français spécialisé dans les luminaires, né à Paris en 1922. Il entre à treize ans à l’École des Arts Appliqués, à Paris et s’y spécialise en orfèvrerie et travail du métal. Après avoir travaillé quelques années auprès de Gabriel Lacroix, il ouvre son propre atelier en 1945.

demo-attachment-366-Path_1348

Serge Mouille ou l'art de créer des luminaires d'exception

Sa rencontre avec Jacques Adnet, directeur de la Compagnie des Arts Français, marque un tournant dans sa vie : en 1951, celui-ci lui demande de concevoir un « grand luminaire » pour sa clientèle Sud-Américaine. Il crée alors le Lampadaire trois bras, l’un de ses premiers modèles. Dès 1953, il commence ses recherches sur la fabrication artisanale de luminaires à plus grande échelle, tout en occupant le poste de directeur de l’atelier d’orfèvrerie de l’École des Arts Appliqués. En 1955, il est élu au sein de la Société des Artistes Décorateurs.

L’année suivante, Steph Simon ouvre une galerie de design boulevard Saint-Germain. Y sont exposées les créations d’artistes contemporains tels que Jean Prouvé ou Charlotte Perriand. La galerie accueille également les travaux de Serge Mouille en exclusivité, permettant le début d’une diffusion plus large de sa production. En parallèle, il se voit commander les luminaires des réfectoires et espaces verts de la Cité Universitaire d’Antony, ou encore les luminaires du paquebot transatlantique France.

Les oeuvres et la cote de Serge Mouille

En 1962, Serge Mouille choisit de suivre une ligne radicalement opposée : du luminaire monochrome, il passe à l’imagination de la série des colonnes lumineuses utilisant le tube fluorescent, une nouveauté pour l’époque. Les deux séries sont alors si différentes que l’on peut penser qu’elles relèvent de deux artistes différents. Cette série fluorescente est moins bien reçue par le public et son succès est mitigé.

Il arrête alors sa production de luminaires en 1963. Vingt ans plus tard, il rencontre Alan Grizot, re-découvreur des maîtres du design français de l’après-guerre. Ce dernier devient son marchand et organise une première exposition à Paris, suivie d’une exposition en 1985 à New-York, Serge Mouille / Jean Prouvé, deux maîtres du métal.

Serge Mouille meurt en décembre 1988. Aujourd’hui, ses paires d’appliques monochromes en acier laqué atteignent une côte de 5 000 euros environ, tandis que ses suspensions à trois bras atteignent souvent une estimation de 20 000 euros. La vente la plus onéreuse est le Luminaire Gratte-ciel, produit en 1962. Ce dernier a été adjugé 190 000 euros en octobre 2016. Le Lampadaire trois bras, l’une de ses toutes premières créations en 1952, a atteint le montant de 128 000 euros en décembre 2020.

Vous souhaitez faire expertiser une œuvre de Serge Mouille et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire en cliquant ici. Estimez votre luminaire de Serge Mouille en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.