Estimation et cote de l'artiste Zao Wou-Ki

Zao Wou-Ki est un peintre, graveur, dessinateur et céramiste contemporain chinois naturalisé français. Issu d’une prestigieuse famille chinoise descendant de la dynastie Song, Zao Wou-Ki se tourne rapidement vers la pratique artistique en étudiant aux Beaux-Arts de Hangzhou. Il est cependant attiré par la modernité occidentale et les différentes révolutions picturales qui ont lieu à Paris, alors le centre de la scène artistique européenne. 

Estimation gratuite Zao Wou Ki

Vous souhaitez  expertiser une œuvre de Zao Wou-Ki et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une œuvre de Zao Wou-Ki en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Qui est l'artiste Zao Wou-Ki ?

À l’âge de vingt-sept ans, il quitte la Chine pour la capitale française et s’installe dans le quartier de Montparnasse. Il rencontre alors Henri Michaux, avec qui il développe plus tard une amitié forte, mais aussi les tenants de la nouvelle peinture : Hans Hartung, Jean-Paul Riopelle, Pierre Soulages…

À partir des années 1950, Zao Wou-Ki développe progressivement un style très personnel. Il abandonne sa première manière réaliste pour un style centré sur les enjeux picturaux de l’espace et de la lumière, dont les sujets vont progressivement tendre vers l’abstraction.

Zao Wou-Ki admirait particulièrement l’art impressionniste, notamment pour les recherches autour de la lumière. En 1951, la découverte de l’art de Paul Klee est une autre révélation. Il lui inspire une manière réconciliant la tradition chinoise, qu’il avait dans un premier temps rejetée, et son approche personnelle de l’art occidental. Dans La Traversée des apparences (1956), le dégradé lumineux et quasi monochrome de l’arrière-plan rappelle la peinture sur soie de la dynastie Song, caractérisée par une palette restreinte et une grande élégance. Il tend ainsi progressivement vers l’abstraction lyrique, courant artistique fondé sur le surgissement de formes abstraites et non géométriques dans un camaïeu de couleurs lumineuses. À cette période, il commence également à titrer ses œuvres par leur date d’achèvement.

Estimation et cote de Zao Wou-Ki

La découverte de la scène artistique américaine à partir de la fin des années 1950, ainsi que des très riches collections des musées américains, lui permet aussi d’enrichir son musée imaginaire.

Zao Wou-Ki se caractérise véritablement par sa curiosité et son ouverture. Tout au long de sa carrière, il expérimente avec toutes sortes de techniques : le vitrail (vitraux du réfectoire du prieuré de Saint-Cosme, La Riche, 2011), qui lui permet d’expérimenter davantage avec la lumière, la céramique, la lithographie… Dans les années 1970, après avoir « refusé l’encre de Chine pendant vingt-quatre ans » selon ses propres dires, il renoue également avec cette technique traditionnelle chinoise.

Il acquiert assez vite une renommée internationale. À partir des années 1990, il est exposé dans de nombreux musées à travers le monde : en France, en Chine, en Espagne, aux États-Unis… Devenu citoyen français en 1964 grâce à l’appui de son ami André Malraux, il est décoré de la Légion d’honneur en 1993. À sa mort, sa dernière épouse Françoise Marquet crée une fondation à son nom, visant à étudier et promouvoir l’ensemble de son œuvre.

La cote de Zao Wou-Ki est élevée, l’artiste étant apprécié pour la monumentalité de ses œuvres, leur douceur et leur luminosité, ainsi que leur dimension extrême-orientalisante. L’abondance de sa production, fruit à la fois d’une longue carrière et d’une grande productivité, nous permet d’assister régulièrement à des ventes électriques, où les adjudications atteignent des sommets. Ainsi, Juin/Octobre 1985 a atteint un record en 2018 avec une adjudication à 49,5 millions d’euros, ce qui a fait décoller la cote de l’artiste, qui plafonnait généralement autour de 20 millions d’euros pour des tableaux comparables. Ce triptyque monumental de dix mètres de long avait originellement été commandé à Zao Wou-Ki par l’architecte Ieoh Ming Pei, ami proche et auteur de la pyramide du Louvre.

Vous souhaitez faire expertiser un tableau de Zao Wou-Ki et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Estimez votre de Zao Wou-Ki en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.