Estimation et cote de l'artiste Maximilien Luce

Maximilien Luce est un peintre néo-impressionniste reconnu pour son talent de coloriste. Anarchiste, il utilise son art pour dénoncer les injustices et représenter la dignité du travail ouvrier.

Estimation gratuite Maximilien Luce

Vous souhaitez  expertiser une œuvre de Maximilien Luce et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une œuvre de Maximilien Luce en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Maximilien Luce, artiste néo-impressionniste et illustrateur

Un apprentissage double

Maximilien Luce fait son apprentissage chez le graveur sur bois Henri Théophile Hildebrand, tout en suivant des cours du soir à l’école de dessin de la rue de Vaugirard, et en assistant aux cours Maillart.

Engagé comme ouvrier-graveur chez le Eugène Froment, Maximilien Luce réalise des illustrations destinées à des journaux français et étrangers. Il se forme en même temps à la peinture, suivant les cours de Carolus-Duran à l’Académie suisse.

Pour ses premiers tableaux, à partir de 1876, Maximilien Luce représente la vie quotidienne, et des paysages familiers. Il expose pour la première fois au Salon des Artistes Indépendants en 1887, avec La Toilette, qui attire l’attention de Camille Pissarro, de Félix Fénéon et de Paul Signac.

Le peintre divisionniste ou pointilliste

Tout comme Georges Seurat, Maximilien Luce adopte un style divisionniste, aussi nommé pointilliste par la critique. Il applique la couleur primaire en touches divisées, organisées en fonction de leurs complémentaires. Exposant à Bruxelles au Salon des Vingt en 1889 et 1892, il participe à la diffusion de néo-impressionnisme hors de France.

Les thématiques de prédilection de Maximilien Luce sont le monde ouvrier, les paysages, et les nocturnes. En voyage à Londres en compagnie de Camille Pissarro en 1892, il est fasciné par les effets du fog londonien, comme le montrent ses vues de Londres. Il rejoint ensuite Paul Signac à Saint-Tropez, où il réalise des paysages. Bien inséré dans le cercle néo-impressionniste, Maximilien Luce réalise aussi une série de portraits de ses membres, capturant la personnalité des artistes.

L’illustrateur anarchiste

Marqué dans sa jeunesse par la répression de la Commune de Paris, Maximilien Luce collabore à des publications anarchistes, notamment pour Le Père Peinard dont il dessine la couverture, La Feuille de Zo, L’Incendiaire et Le Chambard. Il travaille également pour L’Assiette au beurre, Les Hommes d’aujourd’hui, L’Illustration, La Révolte, et Les Temps nouveaux. Anarchiste notoire, il est arrêté et détenu à la prison Mazas en 1894, aux côtés de Félix Fénéon, quand l’anarchiste Caserio assassine le président Sadi Carnot. Cette arrestation lui inspire la série de lithographies Mazas, à sa libération en août 1894.

Maximilien Luce, le peintre de la modernité engagée

Le monde ouvrier : l’usine et la modernisation urbaine

En 1895, Maximilien Luce découvre le Borinage, région en pleine expansion industrielle. Il y retourne en 1897 et 1899, pour représenter la beauté du travail ouvrier. Son regard est très différent de celui de Constantin Meunier, qui parcourt la même région pour mettre en valeur la pénibilité de ce travail. Amateur de nocturnes, Maximilien Luce montre surtout le travail de nuit des ouvriers, jouant des contrastes entre ombre et lumière, avec des œuvres telles que L’Aciérie (1895).

A Paris, Maximilien Luce suit avec attention les chantiers liés aux Expositions universelles de 1889 et 1900. Il Cette importance renouvelée accordée au sujet urbain est assez rare parmi les Néo-impressionnistes. Il représente avant tout les différents métiers des chantiers, et les machines utilisées par les ouvriers, avec des œuvres telles que Les Batteurs de pieux (1902-1905).

Le peintre d’histoire

Au tournant du XXème siècle, Maximilien Luce pratique un Art social. Convaincu de l’action de l’Art sur la société, il réalise de grands formats, qui le rapprochent de la peinture d’histoire, et accentuent la dignité du sujet. Dans ces années, il s’éloigne progressivement du néo-impressionnisme, et traite la couleur de manière plus libre, annonçant l’art Fauve.

A partir de 1903, Maximilien Luce décide de représenter l’histoire contemporaine. Avec Une rue de Paris en mai 1871 (1902), il débute une série de toiles sur le thème de la Commune.

Mobilisé pendant la Première guerre mondiale, il s’évertue à représenter la vie des soldats, leur quotidien, du départ des combattants au retour des blessés. Cette démarche se traduit par une série de toiles consacrées aux gares parisiennes et aux permissionnaires, entre 1915 et 1917.

A la fin de la guerre cependant, Maximilien Luce se détourne de la peinture d’histoire, et reprend les thèmes du premier impressionnisme, la nature des bords de Seine et les baigneurs. Il peint alors de manière plus fluide, se rapprochant de l’impressionnisme tardif.

La cote des œuvres de Maximilien Luce

La cote des œuvres de Maximilien Luce, assez stable depuis 10 ans, a connu un hausse en 2022 avec l’enregistrement d’une vente record à New York pour sa toile Baigneuses à Saint-Tropez (1892) , vendue 3 508 858 € (3 700 000 $). Artiste français, il est très prisé sur les marchés anglais et américains, où dominent les ventes de tableaux. En France, les œuvres graphiques s’échangent également facilement, ce qui en fait un artiste plus accessible. Les dessins et estampes sont estimés pour la plupart pour 100 à 500 €, mais il n’est pas rare que les feuilles dépassent les 5 000 € s’il s’agit de caricatures lithographiées, comme ce fut le cas en 2004 à Londres pour Usines à Charleroi (1898), vendue 6 424 € (4 500 £ ). En ce qui concerne les peintures, leur prix de vente le plus courant se situe entre 1 000 et 5 000 €.

(Illus.)Maximilien Luce, Les Batteurs de pieux (1902-1905), Paris, musée d’Orsay.

Vous souhaitez faire expertiser un tableau de Maximilien Luce et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire. Estimer une œuvre de Maximilien Luce en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.