Estimation et cote de l'artiste Matthieu Bonhomme

Matthieu Bonhomme, dessinateur et scénariste de bande dessinée français né en 1973, se distingue par son style graphique expressif et son habileté narrative. Matthieu Bonhomme captive les lecteurs à travers des œuvres variées, allant de l’aventure historique à la comédie, démontrant ainsi son talent remarquable au sein de la scène de la bande dessinée contemporaine. Découvrez ici l’histoire de Matthieu Bonhomme et ses œuvres emblématiques. Besoin d’une expertise Matthieu Bonhomme ? Contactez l’équipe d’Estimon’objet !

Estimation gratuite Matthieu Bonhomme

Vous souhaitez  expertiser une œuvre de Matthieu Bonhomme et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une œuvre de Matthieu Bonhomme en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Des inspirations artistiques variées 

Les influences artistiques de Matthieu Bonhomme s’inscrivent dans un éventail éclectique qui a façonné son style unique. Dès son enfance, Matthieu Bonhomme est captivé par l’œuvre de Peyo, créateur de la bande dessinée Les Schtroumpfs, démontrant une première inclination pour la bande dessinée franco-belge. Son parcours éducatif, couronné par l’obtention d’un BTS d’art appliqué, marque le début de sa formation artistique. La rencontre avec des figures éminentes telles que Christian Rossi, Jean-Claude Mézières et Serge Le Tendre élargit ses horizons et le plonge davantage dans le monde de la bande dessinée.
 
Son immersion dans la bande dessinée franco-belge fait en parallèle d’une exploration de la littérature pour enfants, comme en témoigne son illustration du livre Contes et récits de la Conquête de l’Ouest (2000) chez Nathan. L’atelier des Vosges, où il croise la route de Gwen de Bonneval et Fabien Vehlmann, élargit une fois de plus son répertoire créatif.
 
Ainsi, les inspirations artistiques de Matthieu Bonhomme transcendent les frontières, combinant la richesse du patrimoine de la bande dessinée avec des influences provenant de diverses disciplines artistiques, pour créer un style enchanteur pour les lecteurs, tantôt composé de grands aplats de couleurs tantôt ombré avec soin. 

Matthieu Bonhomme, créateur de L’Homme qui tua Lucky Luke

Les bandes dessinées emblématiques de Matthieu Bonhomme témoignent d’une carrière réellement diverse et créative, où il a su explorer une multitude de genres et captiver les lecteurs par sa maîtrise narrative et artistique. L’Homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme est une réinterprétation audacieuse et captivante du célèbre cow-boy solitaire. Sorti en 2016, cet album unique revisite l’univers emblématique de Lucky Luke d’une manière inattendue. Bonhomme prend le risque de subvertir les attentes des lecteurs en présentant un personnage autrefois infaillible, Lucky Luke, sous une lumière nouvelle. L’intrigue explore les conséquences d’une société en pleine mutation et offre un regard introspectif sur les notions de justice et de moralité. Graphiquement, Matthieu Bonhomme conserve son style distinctif, caractérisé par des lignes fluides et des décors détaillés, créant ainsi une atmosphère immersive. L’utilisation habile de la couleur et des nuances contribue à donner vie à cet ouvrage singulier. L’Homme qui tua Lucky Luke témoigne du talent narratif de Matthieu Bonhomme et de sa capacité à revitaliser des icônes tout en insufflant une nouvelle dimension. Cet album demeure un exemple frappant de la créativité de Matthieu Bonhomme, affirmant sa place en tant qu’auteur innovant dans le monde de la bande dessinée contemporaine.

Dans Esteban (2011), Matthieu Bonhomme nous entraîne dans une épopée épique au cœur de l’Amérique du Sud, déployant un univers riche en aventures et en péripéties. L’adroite combinaison de l’intrigue complexe et des illustrations détaillées témoigne de son talent à créer des récits à la fois palpitants et visuellement captivants. La saga continue avec Le Voyage d’Esteban (2013), offrant une suite attrayante qui explore les territoires de l’Amérique précolombienne et plonge les lecteurs dans une quête identitaire et historique. En effet, le jeune Esteban, originaire de l’actuel sud de l’Argentine, voit sa mère assassinée sous ses yeux, ce qui pousse le lecteur à se demander : comment un jeune garçon de douze ans peut-il se construire et appréhender la vie après un événement comme celui-ci ? Une vraie réflexion est alors lancée.  

Ces bandes dessinées emblématiques démontrent la versatilité de Matthieu Bonhomme en tant qu’artiste accompli. Qu’il s’agisse de réinventer des figures légendaires ou de créer des aventures originales et évocatrices, Matthieu Bonhomme s’impose comme un maître du neuvième art. Sa capacité à tisser des récits aussi diversifiés qu’immersifs, nous plongeant dans ses ambiances lumineuses frappantes, souligne son influence significative sur le paysage contemporain de la bande dessinée.

Quelle est la cote de Matthieu Bonhomme sur le marché de l’art ?

Les prix des œuvres de Matthieu Bonhomme varient considérablement selon le niveau de complexité de la planche et le sujet. Les prix généraux pour une planche à l’encre de Chine se situent aux alentours de quelques centaines d’euros, mais grimpent très rapidement et atteignent fréquemment plusieurs milliers d’euros. La signature est une plus-value évidente qui fait réellement la différence. En 2021, une illustration originale signée à l’encre de Chine sur papier intitulée Wanted Lucky Luke estimée entre 6 000 et 8 000 € a finalement été adjugée aux prix de 13 000 €. Matthieu Bonhomme s’est exprimé à son propos : « J’ai pris comme modèle les vieilles photos de plateaux ou de tournages que l’on voyait jadis à l’entrée des cinémas. J’ai voulu retrouver cette atmosphère un peu surannée où chacun des acteurs prenait la pose et forçait un peu le trait. Étrangement la lumière vient du sol, ce qui donne à cette scène un petit côté extra-terrestre ! ». 

Vous souhaitez faire expertiser un dessin de Matthieu Bonhomme et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire en cliquant ici. Faites estimer une œuvre de Matthieu Bonhomme en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel !
 
 
(Illus.) Cartel : : couverture de L’Homme qui tua Lucky Luke (2016)

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.