Estimation et cote de l'artiste Milo Manara

Né en 1945, Milo Manara est un dessinateur et scénariste de bande dessinée italien, dont l’œuvre somptueuse et prolifique s’est élaborée sur près de cinquante années de carrière. Connu notamment pour ses dessins érotiques, Milo Manara est considéré comme un maître dans le domaine, notamment grâce à sa manière de magnifier la sensualité de la femme. Découvrez ici l’histoire de Milo Manara et ses œuvres emblématiques. Besoin d’une expertise Milo Manara ? Contactez l’équipe d’Estimon’objet !

Estimation gratuite Milo Manara

Vous souhaitez  expertiser une œuvre de Milo Manara et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une œuvre de Milo Manara en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Des débuts de Milo Manara à son succès

Milo Manara naît en 1945 à Luson, une petite ville de montagne dans le Nord-Est de l’Italie. Faisant preuve d’un goût prononcé pour l’art, il réalise dès l’âge de douze ans des panneaux décoratifs sur commande, puis intègre quelques années plus tard un lycée artistique. Il s’installe ensuite à Vérone pour travailler en tant qu’assistant auprès du célèbre sculpteur espagnol Miguel Berrocal. Il poursuit en parallèle ses études à la Faculté d’architecture de Venise. Alors qu’il n’avait jamais été particulièrement intéressé par la bande dessinée, Manara est séduit par ce médium à la lecture des albums Barbarella de Jean-Claude Forest et Pravda la Survireuse de Guy Peellaert. Il voit alors dans la bande dessinée un moyen de toucher le grand public, ce qui le convainc de s’éloigner d’une peinture plus classique.

À la fin des années 1960, il fait ses débuts en tant que dessinateur de bande dessinée avec notamment la série Genius, qui propose une intrigue à la fois policière et érotique. Il est ensuite engagé par les éditions ErreGi, des initiales de Renzo Barbieri et Giorgio Cavedon, qui produisent des dizaines de ses titres érotiques. Durant cette période, Milo Manara multiplie les travaux en mûrissant un style de plus en plus personnel. En 1978, il crée son premier personnage à succès avec l’album HP et Giuseppe Bergman, « HP » faisant référence à son professeur et mentor Hugo Pratt, l’auteur de Corto Maltese, et Giuseppe Bergman à lui-même. Hugo Pratt marque en effet profondément Manara dans son travail, le poussant à replacer l’aventure au centre de sa narration et à écrire ses propres histoires. 

Sa renommée devient internationale au début des années 1980 avec la publication du Déclic, une histoire résolument érotique vendue à plus d’un million d’exemplaires et adaptée au cinéma. Fort de ce succès, il poursuit son œuvre dans cette même veine érotique avec la publication du Parfum de l’invisible, dans lequel évolue Miele, l’un de ses personnages féminins les plus célèbres.

Les collaborations de Milo Manara

En collaboration avec Hugo Pratt qui lui fournit les scénarios, Milo Manara dessine deux ouvrages d’aventure fondamentaux pour sa carrière. Le premier, Un été indien, est publié dans le magazine Corto Maltese de 1983 à 1985. Prenant place dans le contexte de la colonisation américaine au XVIIIe siècle, l’histoire relate la difficile coexistence d’un village puritain et d’une tribu indienne. Le second album, El Gaucho, produit par Il Grifo au début des années 1990, développe la tentative de conquête de Buenos Aires au début du XIXe siècle par les Anglais sur les Espagnols.

En 1987, Milo Manara commence sa collaboration avec le réalisateur de cinéma Federico Fellini, dont les œuvres, notamment Huit et demi, l’avaient déjà beaucoup influencé. Il réalise pour lui des illustrations pour des scénarios et utilise l’un de ses textes pour la bande dessinée aux tons oniriques Voyage à Tulum, parue dans Corto Maltese en 1989. Ensemble, ils travaillent sur l’un des projets les plus personnels du réalisateur, Le voyage de G. Mastorna, dit Fernet. Pour Fellini, Manara dessine également les affiches des films l’Intervista et La voix de la lune.

Milo Manara réalise de nombreuses collaborations sur le plan international. À titre d’exemple, Chanel retient son scénario pour le film publicitaire Le Chaperon rouge, réalisé par Luc Besson en 1998. Le dessinateur travaille également pour les maisons d’éditions DC Comics et Marvel Comics, contribuant à la production de couvertures pour les héroïnes les plus importantes de ces univers comme Black Widow. En 2022, il dessine pour le cinéaste espagnol Pedro Almodovar les illustrations pour son texte de jeunesse Le Feu aux entrailles. 

Un maître de la bande dessinée érotique, mais pas seulement

Le dessin de Milo Manara se démarque par son raffinement et sa virtuosité. Il décrit son style comme étant “assez académique” et prend pour modèle les canons de la Grèce antique et de la Renaissance. Il cite également le dessinateur français Jean Giraud pour ses influences de jeunesse, connu en particulier pour son western Blueberry et ses œuvres de science-fiction, publiées sous le pseudonyme de Moebius.

L’œuvre de Milo Manara est profondément marquée par l’érotisme et le fantasme, ses dessins donnant à voir des personnages largement idéalisés. À la fin du siècle dernier, il s’inscrit dans le mouvement de remise en question des tabous de la société qui avait pris naissance lors des événements de Mai 68. 
Cependant, si son corpus d’œuvres le plus éminent consiste effectivement dans ses productions érotiques, Manara se révèle être un véritable maître de la narration, n’hésitant pas à mettre son talent au service de l’aventure. En sont la preuve les albums Les Aventures de Giuseppe Bergman, Gullivera, Christophe Colomb ou encore Borgia, pour ne citer qu’eux.

Ses bandes dessinées sont aussi empreintes d’humour et parfois d’onirisme, les scènes pouvant passer d’une situation ordinaire à un univers fantasmatique. Le Nom de la Rose illustre cette tendance de l’artiste, l’album alternant entre la crudité de la violence du Moyen Âge et la richesse de la fantaisie de cette époque. 

La cote de Milo Manara

Sur le marché de l’art, les œuvres érotiques de Manara sont particulièrement prisées. En 2016, vingt-cinq aquarelles de l’artiste représentant Brigitte Bardot ont ainsi été vendues pour près de 600 000 €, chacune étant estimée entre 15 et 20 000 €. La plus chère, adjugée à 35 000 €, décrit la nudité de l’actrice, assise, les genoux repliés sur sa joue. Pour les illustrations à l’encre de Chine et à l’aquarelle, la fourchette est assez large, celles-ci étant évaluées entre 2 000 et 15 000 €. Les planches de bande dessinée de Milo Manara sont quant à elles estimées entre 10 000 et 15 000 € pour ses albums les plus fameux (Le Déclic, Le Parfum de l’invisible) et entre 1 000 et 10 000 € pour les autres. Ses comics strips (des bandes dessinées de quelques cases) se vendent entre 600 et 1 500 €. L’estimation de ses dessins originaux s’élève en moyenne entre 150 et 600 €, mais les illustrations de ses œuvres les plus célèbres comme Les Aventures de Giuseppe Bergman peuvent s’évaluer entre 700 et 900 €. 

Vous souhaitez faire expertiser un dessin de Milo Manara et recevoir son estimation ? Remplissez votre demande via notre formulaire en cliquant ici. Faites estimer un dessin de Milo Manara en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel !

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.