Estimation gratuite de sculpture en marbre

Vous souhaitez faire estimer votre sculpture en marbre ? Vous êtes au bon endroit sur Estimon’objet !

Le marbre, roche métamorphique calcaire très dure, est, à l’image du lapis lazuli et de l’or, l’un des matériaux de prestige utilisés dans les arts. De couleur blanche, grise ou rose, avec ou sans veines, cette pierre compacte est connue et extraite depuis l’Antiquité. La plupart des gisements français se situent dans les Pyrénées. Le plus beau marbre du monde est réputé provenir des carrières de Carrare en Italie et la plus ancienne carrière est probablement celle de Paros, en Grèce.

Estimation gratuite sculpture en marbre

Vous souhaitez faire expertiser une sculpture en marbre ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer votre sculpture en quelques clics et recevez une réponse sous 48h. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Histoire de la sculpture en marbre

Le marbre est un matériau naturellement résistant, il est le plus souvent utilisé pour des productions artistiques : décors, objets d’art, revêtements, sols et même des temples complets. Extraites dans des carrières à ciel ouvert, les pierres sont taillées en blocs avant de partir pour les ateliers. Les artistes et les artisans les travaillent ensuite selon le sujet voulu : des blocs de construction, des plaques murales, des carreaux pour le sol, des statues… Les artistes utilisent divers ciseaux acérés, marteaux et scies pour créer les formes avant de les polir. Réduit en poudre, le marbre se retrouve dans les sculptures de stuc. De l’Antiquité grecque, on connaît des sculptures de marbres monumentales comme la célèbre Victoire de Samothrace (vers 200 – 185 avant J.-C., Grèce). Le marbre est utilisé pour des sculptures sur les frontons ou les frises de temples comme au Parthénon (Statue de Dionysos, fronton est du Parthénon, 438 à 432 avant J.-C.). Son usage est adopté dans le reste de l’Europe méditerranéenne antique, notamment avec la diffusion de l’art romain dans tout l’Empire. Durant le haut Moyen Âge en Occident, le marbre provient essentiellement du réemploi des œuvres antiques, notamment les chapiteaux et les colonnes réutilisés dans les églises. Ainsi Charlemagne a-t-il été inhumé dans un antique sarcophage de marbre représentant l’enlèvement de Proserpine (IIIème siècle après J.-C.). Les carrières pyrénéennes sont exploitées pour la rare création de meubles liturgiques comme pour le Linteau de l’abbaye Saint-Génis-des-Fontaines, daté de 1020 – 1021. Au XVème siècle, le marbre reprend ses lettres de noblesse, devenant parement, mobilier ou statuaire. À la Renaissance, il devient le support de chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art comme la très célèbre Pietà de 1499 de Michel-Ange (1475 – 1564). La Vierge voilée de Giovanni Strazza (1818 – 1875) prouve la virtuosité des créateurs avec ce voile de pierre opaque saisissant par son effet de transparence. Durant l’époque moderne, la sculpture se détache de l’architecture pour se rapprocher d’un art plus strictement décoratif.

Estimer une sculpture en marbre en ligne

Depuis le développement de l’ère industrielle, de nouveaux matériaux et outils permettent aux artistes d’innover. Ces évolutions ont permis l’usage de supports différents comme les résines, les plastiques, les polymères… Cependant le marbre, bien que plus rare, conserve une place importante par sa noblesse et son intemporalité.

Les sculptures de marbre ne sont pas les plus courantes en vente aux enchères mais on en trouve de toutes tailles et à tous les prix. Les œuvres contemporaines comme celles du sculpteur cubain Augustin Cardenas (1927 – 2001) en marbre sont adjugées entre 1 300 et 10 000€ et celles du sculpteur français François-Xavier Lalanne (1927 – 2008) entre 10 000€ et 340 000€. Les œuvres en marbre peuvent être particulièrement accessibles : moins d’une centaine d’euros pour des sculptures d’Augusto Ortega Escobedo (1914 -1995), d’Henri Emile Allouard (1844 – 1929) ou encore Marilyn Newman (née en 1853). Parmi les marbres les plus chers, on peut évoquer le Buste de la Paix de 1814 – 1815 d’Antonio Canova (1757 – 1822) vendu à 5 000 000€ en 2018, l’Automne du Bernin à 6 100 000€ (2021) ou L’éternel printemps de 1884 de Rodin (1840 – 1917) à 15 700 000€ (2016).

Vous souhaitez faire expertiser une sculpture en marbre et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire. Estimer une sculpture en marbre en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.