demo-attachment-40-Path-4

Estimation des œuvres de Pierre Dmitrienko : sa cote et ses œuvres d’art

Pierre Dmitrienko est un peintre français qui débute sa carrière au sein du mouvement abstrait, alors en vogue à Paris à la fin des années 1940. Co-fondateur du groupe « Les Mains éblouies », il connait un important succès de son vivant. La fin de sa carrière est marquée par la création d’œuvres austères.

demo-attachment-366-Path_1348

Une courte biographie de Pierre Dmitrienko

Pierre Dmitrienko est un peintre et sculpteur français, né le 20 avril 1925 et mort le 15 avril 1974 à Paris. Il grandit aux côtés de son grand-père, un peintre impressionniste, et développe assez tôt un grand intérêt pour l’art. En 1944, il entre aux Beaux-Arts de Paris pour étudier l’architecture, avant de s’orienter vers une formation plus artistique. Formé par le peintre hollandais Konrad Kickert, Pierre Dmitrienko fonde le groupe « Les Mains éblouies » avec deux de ses amis, Lanzmann et Revzani.

Pierre Dmitrienko expose ensuite à la galerie de Aimé Maeght avec son groupe. Grâce à une notoriété grandissante, le peintre enchaîne les expositions. En 1950, on retrouve ses œuvres à la Galerie de la Paix à Lausanne ou au Salon de mai. Trois ans plus tard, il présente sa première exposition personnelle à la galerie de Lucien Durand.

En 1965, Pierre Dmitrienko se met à pratiquer la sculpture en utilisant le marbre, la pierre, l’ivoire, le bois, la terre et le bronze. Il réalise des formes massives et souples. Les thèmes de ses sculptures sont issus de la peinture ou d’un registre plus sensuel.

Dans la dernière partie de sa vie, Pierre Dmitrienko engage son art dans une grande austérité. Il se donne le devoir de témoigner de son horreur devant les atrocités du monde. Il meurt à l’âge de 49 ans, en 1974.

L’expression des émotions selon Pierre Dmitrienko

Dans sa première période de création, Pierre Dmitrienko s’inspire des œuvres d’Albert Gleizes (1881-1953) et, donc, est influencé par le Cubisme. C’est également à cette période qu’il découvre Paul Klee. Avec le groupe « Les Mains éblouies », il participe à de nombreuses expositions collectives dès 1948. Ce groupe regroupe la plupart des jeunes peintres abstraits de Paris, comme Jacques Lanzmann, Raymond Mason, Baudinière ou Thompson.

A cette époque, Pierre Dmitrienko adopte une approche poétique, refusant de représenter strictement la réalité. Il se reconnaît alors pleinement dans le mouvement abstrait qui déstructure le réel. Pierre Dmitrienko développe un style unique qui se caractérise par des effets de transparence, des glacis et un traitement spécifique de la lumière.

Dans un premier temps, Pierre Dmitrienko représente des formes ovales auxquelles il rattache des émotions et des réactions humaines.

Le tournant des années 60 dans l’oeuvre de Pierre Dmitrienko

A partir des années 1950-1960, les peintures de Pierre Dmitrienko s’inspirent d’une dimension romantique à travers un large éventail de thèmes. Il s’attache à retranscrire la lumière et le climat psychologique des lieux dont il s’inspire, des paysages inscrits dans sa mémoire ou qu’il côtoie.

Les peintures, de cette période, de Pierre Dmitrienko présentent une forte prédominance de noir, comme en témoigne Les usines ou Mines de beauxite. Le peintre cherche à rappeler les atrocités faites par l’Homme, notamment celles intervenues au cours de la Seconde Guerre mondiale. C’est dans cette démarche qu’il réalise Le camp de la mort en 1956. Pierre Dmitrienko va étendre cette dénonciation à des sujets plus larges en peignant Grande banlieue ou La barricade.

A partir de 1962, Pierre Dmitrienko engage fermement son art dans une extrême austérité.

Faites estimer gratuitement une œuvre de Pierre Dmitrienko

Les maisons de ventes aux enchères proposent régulièrement des œuvres de Pierre Dmitrienko. Le plus souvent, les œuvres présentées sont des peintures car les sculptures de l’artiste sont actuellement très rares dans les ventes aux enchères.

Les peintures de Pierre Dmitrienko sont, en moyenne, estimées entre 400 euros et 50 000 euros. A noter que les estimations sont davantage basées sur les tailles des tableaux plutôt que sur les thématiques abordées. Les plus grandes toiles de Pierre Dmitrienko sont donc estimées entre 15 000 euros et 25 000 euros, tandis que les tableaux de format moyen sont estimés entre 2 000 euros et 8 000 euros. Par exemple, Le champ en friche, une toile de 200 centimètres par 120 centimètres, est adjugée à 26 000 euros lors d’une vente aux enchères de 2017.

Les tableaux réalisés dans les années 1960 sont quant à eux très recherchés : ils sont estimés entre 10 000 euros et 15 000 euros en moyenne.

Le 26 avril 2006, l’huile sur toile Présence, celui qui racontera datée de 1960 est estimée entre 7 000 et 9 000 euros. Elle est finalement adjugée à 49 329 euros.

Vous souhaitez faire expertiser une œuvre de Pierre Dmitrienko et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire.
Faites estimer une œuvre de Pierre Dmitrienko en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours.
C’est gratuit et totalement confidentiel.

 

(Illus.) Pierre Dmitrienko – Pluie dorée ( 1960 )

Comment se déroule l'estimation de votre bien ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.