Estimation gratuite de sculpture religieuse

Les sculptures religieuses accompagnent le développement du christianisme depuis l’époque paléochrétienne, après une réticence première à la représentation du Christ et des Saints

Estimation Sculpture religieuse

Vous souhaitez faire expertiser une sculpture religieuse en ligne ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer votre sculpture religieuse en quelques clics et recevez une réponse sous 48h. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Les sculptures religieuses pré romanes

Les sculptures chrétiennes sont relativement rares avant la période romane. En effet, les sculptures religieuses se développent tardivement dans le monde chrétien, par crainte qu’elles n’encouragent l’idolâtrie, et ne détournent les fidèles du message chrétien. A partir du IIIème-IVème siècle, on voit apparaitre des sculptures qui reprennent les codes romains pour représenter le Christ en Bon Pasteur. Ces sculptures s’approprient les symboles romains, sans pour autant chercher à proposer un portrait du Christ. 

Les sculptures religieuses romanes

Les sculptures religieuses se multiplient à la période romane. Les sculptures de la Vierge en majesté, assise sur un trône, sont un modèle fréquent de la sculpture romane. La Vierge, hiératique et en frontalité, peut être plaquée d’or, ou bien peinte. Les vierges auvergnates constituent un corpus de sculptures religieuses particulièrement représentatif de cette période. 

Les représentations du Calvaire sont également très nombreuses dans la sculpture religieuse romane. Le Christ en croix est d’abord représenté vivant, les yeux ouverts, puis mort, les yeux clos. Le Christ est souvent entouré de sculptures de la Vierge et de saint Jean, disposées au-dessus de l’autel dans les églises au XIIème et au XIIIème siècle. 

La sculpture religieuse gothique

L’art de la sculpture religieuse connaît un essor nouveau à la période gothique, avec le développement des cathédrales. Les sculptures parent la façade des églises, notamment avec les statues-colonnes sur le portail, et les tympans sculptés. Les rois de l’Ancien Testament et les représentations du Jugement dernier et du Christ bénissant sont des thématiques privilégiées des sculptures monumentales gothiques. 

L’essor du culte marial au XIVème siècle se traduit par la diffusion des statues de la Vierge. La représentation de la Vierge s’humanise. Elle peut être représentée en majesté (Reine du ciel, avec un sceptre et une couronne), ou bien comme image de la tendresse, ou encore de la lutte contre le mal.

La sculpture religieuse de la Renaissance

Les sculptures religieuses bénéficient du développement de la dévotion privée à la Renaissance, ainsi que du renouvellement de l’art de la sculpture par des artistes novateurs tels que Donatello. La représentation des figures s’humanise progressivement. Ce phénomène est perceptible dans la représentation de la Vierge et de l’Enfant par des artistes tels que Guillaume Regnault en France dès le début du XVIème siècle. Une attention nouvelle est portée à la présence corporelle des saints, et à la représentation des émotions, comme le montre la Pietà de Michel-Ange. 

La sculpture religieuse de la Contre-Réforme

De la fin du XVIème siècle au XVIIIème siècle, les sculptures s’adaptent au contexte religieux troublé par la Réforme. Les catholiques de la Contre-Réforme choisissent de réaliser des sculptures aptes à émouvoir et toucher le fidèle. Les sculpteurs proposent désormais des mises en scène spectaculaires, au service de l’Église.  

Les thématiques du triomphe, de l’apothéose ou de l’extase sont très appréciées d’artistes baroques et rocaille tels que Le Bernin ou Germain Pilon au XVIIème siècle. Ce goût perdure jusqu’au XVIIIème siècle avec des artistes tels que Michel-Ange Slodtz. 

Une tendance néoclassique plus sobre émerge dans la seconde moitié du XVIIIème siècle, en réaction aux pathétisme exacerbé de la sculpture baroque. Le calme des œuvres d’un artiste tel qu’Edmé Bouchardon incarne ce mouvement. 

Le renouveau de la sculpture religieuse au XIXème et XXème siècle

Après le déclin de la première moitié du XIXème siècle, la sculpture religieuse connaît un renouveau dans les années 1870. En effet, dans le contexte de l’Ordre moral, des figures telles que sainte Jeanne d’Arc ou encore saint Michel terrassant le dragon deviennent des emblèmes de l’orgueil national. Les sculptures de ces saints se multiplient, bénéficiant des nouvelles techniques de fonte.

La sculpture religieuse connaît de nouveau un désintérêt des artistes contemporains dans la première moitié du XXème siècle. Cependant, grâce aux grandes commandes des années 1950 et à l’ouverture de l’Église à l’art contemporain, la sculpture religieuse est de nouveau un sujet interprété par les artistes d’Avant-garde. Le Christ de Germaine Richier (1950) est l’œuvre qui inaugure ce nouvel élan. 

Faites estimer gratuitement une sculpture religieuse

L’estimation d’une sculpture religieuse dépend de la nature et de la taille de la sculpture, de son ancienneté, de la cote de son auteur, et de son état de conservation

Le marché de la sculpture religieuse reflète l’état actuel de l’intérêt pour l’art ancien. Ainsi, les sculptures religieuses demeurent accessibles à un très large public, à moins qu’il ne s’agisse d’une œuvre d’un sculpteur majeur de l’histoire de l’art. Étant donné la rareté de celles-ci sur le marché de l’art, elles remportent des records. 

Les œuvres de la modernité suscitent elles-aussi de belles enchères. Ainsi, une Via Crucis (1993) de marbre de Carrare de Pablo Atchugarry peut être acquise pour 120 000 € (2019, Vienne). 

Vous souhaitez faire expertiser une sculpture religieuse et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer une sculpture religieuse en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

(Illus.) L’Église et la Synagogue, cathédrale de Strasbourg, XIIIème siècle, photographie d’une exposition à Tel Aviv, Diaspora Museum

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.