demo-attachment-40-Path-4

Estimation d’un lustre gratuite et en ligne

Les lustres, luminaires suspendus au plafond, sont le fruit de l’évolution des chandeliers. Le nom de ces luminaires, qui provinent de l’italien lustro (« éclat »), renvoie à la brillance exceptionnelle des lustres. 

demo-attachment-366-Path_1348
Estimation Baccarat en ligne

Origine du lustre

Si le lustre n’apparaît sous sa forme moderne qu’au début du XVIIIème siècle, il s’agit en réalité du résultat de la transformation des luminaires fixés au plafond. 

Les lampes pendues au plafond sont déjà connues dans l’Antiquité romaine (lucerna pensilis). Au Moyen Âge, les chandeliers peuvent être suspendus au plafond, fixés à une croix de bois pendue par une chaine ou une corde. 

À partir du XVème siècle, ces chandeliers adoptent une forme circulaire, et prennent le nom de couronne de lumière. Il s’agit le plus souvent de couronnes métalliques. 

On ne parle de lustre qu’à partir du XVIIIème siècle, lorsque les luminaires sont enrichis de pampilles de verres. On attribue à l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche l’invention du lustre. La taille des lustres s’amplifie progressivement, pour illuminer des salles de plus en plus grandes. Cette évolution accompagne les transformations du mode de vie au XIXème siècle, et l’essor des lieux de divertissement tels que le théâtre ou les halles d’exposition. 

Au XXème siècle, les lustres intègrent les transformations de l’éclairage. Les lustres au gaz et à l’électricité sont fréquents dès le début du XXème siècle. 

Formes de lustres 

Les lustres peuvent adopter différentes formes, qui indiquent bien souvent leur datation et leur lieu de production. 

Les lampes de la modernité

Les lustres à pampille sont les premiers lustres connus. Les bras de lumière sont ornés de multiples pendeloques de verre et de cristal, qui permettent une défragmentation de la lumière, et la création d’un éclairage raffiné. La qualité de la taille du cristal constitue un critère déterminant dans la majesté de l’éclairage. 

Le lustre de type Marie-Thérèse est le plus emblématique des lustres à pampilles. Le nom qualifie les lustres à pendeloques en cristal de Bohême, composés d’une armature de métal entourés de demi-bras de verre. Les assemblages sont masqués par des rosaces de cristal, qui enrichissent encore le décor. 

Les lustres à bras soufflés 

Des lustres conçus entièrement en verre apparaissent à partir de 1724. Il s’agit alors de lustres à bras soufflés. En raison de l’absence d’éléments métalliques dans les bras, la transparence et la luminosité du lustre est encore accentuée. Le soufflage des bras constitue une prouesse technique. 

Les lustres de Murano 

Les lustres vénitiens réalisés à Murano se caractérisent par la richesse de leurs coloris. Ils sont rehaussés de fleurs de verre rouge, vert, bleu et argent. La pâte de verre opaque jaune, rouge et blanche, imite à la fois les pierres précieuses et la porcelaine, deux matériaux particulièrement prisés des commanditaires au tournant du XVIIIème siècle. Ce type de lustre baroque aurait été mis au point par Maestro Giuseppe Briati, mais est réalisé dans différents ateliers tout au long du XVIIIème siècle. 

Lustre en cristal de Baccarat

Les lustres en cristal de Baccarat sont synonymes de modernité et d’innovation. Dès les années 1830, la cristallerie de Baccarat se distingue par la réalisation de lustres réalisés entièrement en cristal, enrichis de riches couleurs. La cristallerie est la première à employer l’électricité pour l’éclairage des lustres. Cette innovation lui vaut une réputation internationale, et des commandes des cours européennes, russes et indiennes. L’esprit d’innovation de la maison Baccarat se renouvelle par le recours à des artistes contemporains tels que Philippe Stark, qui a transformé en noir le modèle Zénith, création iconique proposée dès 1840. 

Les lustres Montgolfière

Les lustres Montgolfière adoptent ce nom car ils reprennent la forme d’une montgolfière retournée. Les lumières sont nichées au sein d’une demi-sphère composée de pampilles, qui les masquent. Les pampilles sont le plus souvent taillés en diamant, ce qui accentue la décomposition de la lumière. 

Les lustres Montgolfière apparaissent sous le règne de Louis XVI, mais se diffusent surtout à partir de l’Empire. Ils étaient particulièrement prisés dans les palais impériaux. Ils continuent à être créés tout au long du XIXème siècle, en particulier sous le Second Empire. 

Les lustres design du XXème siècle

Les créateurs du XXème siècle réinventent les formes et les matières des lustres, pour les adapter au design contemporain. 

Ainsi, l’Artichoke de Poul Henningsen (1956), composé de feuilles de métal, et le lustre en nacre de Verner Panton (1964) comptent parmi les icones du design scandinave. 

De façon plus contemporaine, l’espagnole Patricia Urquiola propose la suspension Caboche, un cercle parfait de plexiglas transparent qui fait du lustre contemporain un bijoux. 

Faites estimer gratuitement votre lustre

L’estimation d’un lustre varie en fonction de la nature du verre (cristal de Murano, Baccarat, cristal de Bohême…) et de la nature de la réalisation (travail manuel ou mécanique ?). Les dimensions du luminaire et le nombre de lumières ont également une influence sur l’estimation. Enfin, la cote du designer ou de la manufacture ont un effet sur le prix du lustre. 

Ainsi, le record des ventes est détenu un lustre de bronze avec femme, homme et oiseau (v. 1949) dessiné par Alberto Giacometti, adjugé pour 7 448 482 € (6 600 000 £) à Londres. Les signatures les plus recherchées sont celles d’Alberto Giacometti, Louise Bourgeois, et Claude Lalanne. 

Les créations de René Lalique s’échangent pour plusieurs centaines de milliers d’euros. D’autres lustres sont plus accessibles. Ainsi, pour un lustre Art Déco Degué, il faudra compter un budget de 500-2000 €. 

Vous souhaitez faire expertiser un lustre et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer un lustre en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

(Illus.) Baccarat, lustre en cristal, Paris, musée Baccarat

Comment se déroule l'estimation de mes Luminaires ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.