Estimation gratuite d’œuvre au fusain ​

Le fusain qui vient d’une branche de saule ou de fusain d’Europe carbonisée en vase clos, est destiné au dessin. Il permet de réaliser des traits et des aplats monochromes, il est également facile à effacer ce qui permet d’en faire un instrument pour l’apprentissage et pour les esquisses. Permettant d’obtenir des effets de transparence et des jeux de superpositions, le fusain offre de nombreuses nuances. Les œuvres au fusain ont un aspect moins précis que les dessins au crayon par exemple.

Estimation gratuite d'oeuvre au fusain

Vous souhaitez faire expertiser une œuvre au fusain ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer votre œuvre au fusain en quelques clics et recevez une réponse sous 48h. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Tout sur le fusain

De plus, sauf au moyen d’une fixation au vernis, les œuvres se conservent extrêmement mal… Il est fréquemment associé au travail du pastel auquel il peut ajouter des nuances rougeâtres dues à des différences de carbonisation. Dès l’époque préhistorique, le fusain est utilisé, notamment pour délimiter les contours. Celui-ci est abandonné pendant un long moment puisque c’est à la Renaissance que l’on retrouve sa trace. On sait que les artistes de la Renaissance comme Léonard de Vinci (1462 – 1519), Andrea Verrocchio (1435 – 1488), Jacopo Pontormo (1494 – 1557) ont beaucoup utilisé le fusain pour réaliser des esquisses, mais celles-ci ont peu été conservées. Toutefois, pour la période moderne, on possède toujours les esquisses d’Annibal Carrache (1560 – 1609), Guido Reni (1575 – 1642), ou encore le Dominiquin (1581 – 1641). Le mot fusain n’apparaît cependant en France qu’en 1704.

Faire estimer gratuitement une œuvre au fusain

Le fusain connaît son apogée sous les post-impressionnistes : Odilon Redon (1840 – 1916) ou encore Georges Seurat (1859 – 1891) en sont de grands maîtres. Pour Seurat, le fusain permet de travailler la composition par plans de valeurs, de rendre les volumes, analyser les jeux d’ombres et de lumière grâce aux nuances de gris. Le fusain est ainsi aux XIXème et XXème siècles largement utilisé pour des réalisations propres, parfois sur du papier de couleur associé au pastel, où le fusain qui avant constituait la plupart du temps un matériau d’appoint et d’étude est ici utilisé comme technique à part entière dans la réalisation d’une œuvre. Les post-impressionnistes n’étaient toutefois pas les seuls à utiliser cette technique, l’artiste espagnol Francisco de Goya (1746 – 1828) a réalisé presque tous ses dessins grâce à la technique du fusain.

 

Souvent, le fusain est mis en valeur par la réalisation de zones colorées à l’acrylique, souvent avec la volonté de marquer un contraste.

En 2012, un dessin au fusain de Raphaël (1483 – 1520), Tête d’un apôtre, datant de 1519 a été vendu pour 36,7 millions d’euros. Il s’agit d’un dessin préparatoire de la célèbre œuvre, La Transfiguration conservée à la Pinacothèque du Vatican.

(Illus.) Raphaël, Tête d’un apôtre, fusain, 1519, collection particulière.

Vous souhaitez faire expertiser une œuvre au fusain et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire.
Estimer une œuvre au fusain en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.