demo-attachment-40-Path-4

Estimation d’un pistolet gratuite et en ligne

Le pistolet est une arme de poing apparue au XVème siècle en Angleterre. Le plus ancien exemplaire connu a été employé à la bataille de Towton le 29 mars 1461. L’étymologie du mot est cependant mal connue, et peut être liée à la ville de Pistoia en Italie, réputée pour sa fabrication de dagues.
demo-attachment-366-Path_1348
pistolet-min

Les pistolets de la Renaissance et des Temps Modernes

Les pistolets à silex

Les pistolets à silex sont les premiers pistolets employés à la Renaissance et aux Temps Modernes. Il s’agit d’armes de grande taille, qui fonctionnent au silex. La percussion du silex produit des étincelles qui provoquent l’embrasement de la poudre. C’est une arme de cavalerie, qui peut être utilisée d’une seule main, à bout portant, tandis que l’autre main guide les rênes du cheval. L’inconvénient du pistolet à silex réside dans la lenteur de son rechargement. Le lourd pommeau peut cependant être utilisé comme arme de frappe. 

Les pistolets à rouet

Les pistolets à rouet sont mis au point au XVIème siècle en Italie, et se diffusent rapidement dans les pays germaniques. Ils bénéficient du savoir-faire des horlogers allemands, qui réalisent des mécanismes en métal résistant mieux aux chocs que leurs concurrents en bois. Les pistolets à mèche se développent en effet en Italie et en Angleterre à la même période. 

La platine à rouet est déjà connue dans le Codex de Léonard de Vinci, au début du XVIème siècle. Il s’agit d’un rouet métallique cerné d’une bride, elle-même retenue par une vis latérale. Le mécanisme est actionné par un bouton pressoir. Le pistolet à rouet est une arme raffinée, au mécanisme sophistiqué, et bien souvent incrusté d’ornements dorés. 

La production française de pistolets aux XVIIème et XVIIIème siècles

La production de pistolets se développe en France au XVIIème grâce à l’ordonnance de 1608 promulguée par Henri IV, qui permet l’installation d’armuriers au Louvre. Des pistolets à platine à silex, à chenapan, et à la miquelet sont réalisées tout au long du XVIIème et du XVIIIème siècle. 

La production de pistolets se standardise cependant dès la fin du XVIIIème siècle, avec la première Révolution industrielle. 

Les pistolets au XIXème siècle

Au XIXème siècle, le pistolet demeure une arme prestigieuse associée aux postes de commandement, et en particulier à la cavalerie. 

Les pistolets connaissent d’importants perfectionnements, avec la mise en place de nouveaux systèmes de combustion. Ainsi, le fulminate d’argent et le mercure se substituent au salpêtre dès le début du XIXème siècle. L’adoption de la platine à pastille puis à tube dans les années 1815 permet de multiplier les coups. 

L’invention de la cartouche dans les années 1830 constitue une véritable révolution. Cette munition est à la fois compacte et plus simple à manipuler. Cette innovation permet une plus large diffusion de l’emploi du pistolet. 

Rapidement, le revolver est mis au point. Le Colt Paterson, breveté par Samuel Colt en 1836, est une arme à barillet. Il permet de tirer plusieurs coups sans avoir à recharger, ce qui change radicalement l’usage de l’arme de poing. 

L’essor du pistolet est encouragé par l’élaboration de la poudre sans fumée dans les années 1880. Cette dernière réduit l’encrassement du canon, et permet de tirer sans respirer la fumée. Cela rend possible la mise en place de pistolets semi-automatiques, particulièrement appréciés pour leur capacité de tir et la précision des trajectoires. 

Les pistolets au XXème siècle

La recherche sur la fiabilité des pistolets se poursuit au XXème siècle. La Première guerre mondiale donne un élan à la production. Le premier pistolet véritablement semi-automatique est mis au point par Beretta en 1915. 

Cependant, avec l’apparition de la mitraillette dans les tranchées, le pistolet est délaissé comme arme de combat. Il demeure cependant une arme de choix de la police. Tout au long du XXème siècle, des recherches ont été menées sur la fiabilité, la sécurité, et la légèreté des pistolets. Les créations les plus emblématiques de ces transformations sont les productions de Beretta (modèle M9, 1985) et Glock (Glock 17, 1980, en polymère).  

Faites estimer gratuitement un pistolet 

L’estimation d’un pistolet dépend de son ancienneté, la rareté de son modèle, de son état de conservation, et de la réputation de la maison qui l’a produit. Sa valeur est également influencée par son histoire, lorsque l’identité de leur ancien propriétaire est connue. 

Ainsi, le record des ventes est détenu par un revolver iconique. Il s’agit du revolver ayant causé la mort de Billy the Kid en 1881 au Nouveau Mexique. Il a été adjugé pour 6,3 millions de dollars à Los Angeles en 2021. 

L’intérêt des collectionneurs pour les armes à feu est en forte hausse, bien que la réglementation du marché soit très stricte. Ainsi, les pistolets du XXème siècle sont interdits à la vente à moins que l’arme n’ait été neutralisée par le Banc national d’épreuve des armes de Saint-Etienne et que le détenteur ne présente une autorisation préfectorale.  

Vous souhaitez faire expertiser un pistolet et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer un pistolet en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

(Illus.) Pistolet modèle an XIII, Manufacture impériale de Saint-Étienne, v. 1804-1815, Morges, musée militaire.

Comment se déroule l'estimation d'un Objet de guerre ?

Pour faire expertiser votre objet, c’est simple : effectuez une demande d’estimation gratuite via notre formulaire en ligne.
Nos commissaires priseurs et spécialistes vont étudier votre pièce sous toutes ses coutures grâce aux photos envoyées et vous feront une estimation de sa valeur en deux jours.
Tout se fait en trois étapes seulement 

Remplir le formulaire estimation

Nom, prénom, email, téléphone… Toutes les informations nécessaires pour que nos experts puissent vous recontacter suite à votre demande d’expertise d’objet.

Réponse en 48 heures

Une fois que nous avons reçu les éléments, nos commissaires priseurs réalisent l’expertise de votre bien et vous fournissent une première estimation en 48h. 

Joindre vos photos

Veillez à ce que les photographies soient nettes, de bonne qualité et prises sous tous les angles afin que nos experts puissent réaliser l’estimation de votre œuvre.