Estimation gratuite d’orfèvrerie religieuse

L’orfèvrerie religieuse se compose des objets liturgiques liés à l’exercice du culte, réalisés en argent ou en or. Elle représente une part importante de l’orfèvrerie ancienne conservée. Les pièces d’orfèvrerie religieuse ont été effet été préservées de la fonte par leur thésaurisation dans les trésors d’églises.
Les pièces d’orfèvrerie sont utilisées dans le culte religieux depuis la plus haute antiquité. Ce sont le plus souvent des objets raffinés, ayant reçu un décor sophistiqué. Ainsi, les objets employés dans le culte présentent souvent un décor incrusté, gravé, ou au contraire repoussé. Le métal peut également être émaillé, doré, ou argenté.
Les formes et décor des pièces d’orfèvrerie religieuse correspondent à leur fonction particulière.

Estimation gratuite d'orfevrerie religieuse

Vous souhaitez faire expertiser une orfèvrerie religieuse ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer votre orfèvrerie religieuse en quelques clics et recevez une réponse sous 48h. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Les pièces d’orfèvrerie religieuse liées à l’Eucharistie

Le calice, la patène et le ciboire sont les trois pièces d’orfèvrerie liées à l’Eucharistie. Ces instruments sacrés sont manipulés par le prêtre dans le cadre de la communion, et assurent la conservation et la consécration du pain et du vin. 

Le calice est l’objet de culte le plus diffusé, car il est nécessaire à la célébration de la messe. Chaque prêtre en dispose au moins d’un. Le calice prend la forme d’une coupe, destinée à accueillir le vin consacré. Il forme généralement un ensemble avec la patène, petite assiette au-dessus de laquelle l’hostie consacrée est présentée au fidèle. Ainsi, le pied du calice s’ajuste souvent dans les moulures de la patène. 

Quant au ciboire, il permet de conserver les hosties consacrées, et de les distribuer aux fidèles lors de la communion. Il s’agit d’un vase en forme de coupe à pied, le plus souvent fermé par un couvercle surmonté d’une croix. Le ciboire peut également être zoomorphe. Ainsi, les ciboires en forme de colombe sont fréquents dans l’art roman, et sont généralement ornés d’émaux limousins. 

Le porte-Dieu ou ciboire des malades est un ciboire de plus petite taille, voire une petite boîte orfévrée, qui permet de porter l’hostie consacrée aux malades. 

Les pièces d’orfèvrerie religieuse liées à l’Adoration

L’ostensoire est la pièce d’orfèvrerie religieuse majeure liée à l’Adoration de l’hostie. Cette dernière est disposée dans la custode de verre ou de cristal, grâce à la lunule qui la maintient. L’ostensoire est généralement monté sur pied, et disposé sur l’autel. La custode est entourée de rayons, qui accentuent le côté solennel de la pièce d’orfèvrerie. 

L’ostensoire est une pièce de mobilier liturgique qui apparaît au XIIIème siècle, avec l’instauration de la Fête-Dieu. Cette fête se traduit par une procession solennelle, au cours de laquelle l’hostie est exposée. 

Les pièces d’orfèvrerie religieuses ornant l’autel

Certaines pièces d’orfèvrerie religieuse ont pour vocation d’orner et magnifier l’autel. 

L’encensoir est un brûle-parfum orfévré qui permet d’honorer l’autel. Il prend une forme sphérique, s’il se compose de deux capsules emboîtées, ou bien de cassolette. Dans ce cas, il s’agit d’un petit vase de métal à couvercle ajouré. Il est généralement suspendu à trois chainettes. L’encens brûle dans la cassolette, et la fumée s’échappe par la cheminée ou les ajours qui parfument l’autel. Il s’agit d’une pièce de mobilier liturgique très commun depuis l’art roman. L’encensoir orfévré peut parfois adopter une taille monumentale, comme c’est le cas à Saint-Jacques-de-Compostelle. 

Les chandeliers participent également à l’ornement de l’autel. Ils sont le plus souvent composés en ensembles de six paires, qui forment avec la croix d’orfèvrerie la garniture d’autel. La composition est parfois agrémentée de vases d’autel, qui alternent avec les chandeliers. 

Les croix de procession et les statues d’argent servent également à la fois à l’ornement de l’autel et aux processions. Elles sont le plus souvent disposées sur des supports adaptés à la procession religieuse.

Faites estimer gratuitement une pièce d’orfèvrerie religieuse

L’estimation d’une pièce d’orfèvrerie religieuse dépend de la nature de la pièce, de son ancienneté, de la qualité de son décor, et de son état de conservation. 

La gamme des prix s’étend de quelques centaines d’euros à plusieurs centaines de milliers d’euros. 

Les pièces réalisées par les maitres de l’orfèvrerie du XIXème siècle tels que Jean-Charles Cahier, François-Désiré Froment Meurice, ou encore Placide Poussielgue-Rusand remportent un certain succès auprès des collectionneurs. Ainsi, un calice et sa patène de Thomas-Joseph Armand-Calliat, en or jaune ciselé, gravé et niellé au XIXème siècle, a été adjugé pour 37 200 € à Paris en 2019. 

Les pièces baroques sont également très recherchées des collectionneurs, car rares sont les pièces d’orfèvrerie de haute époque encore en circulation. Ainsi, un calice d’or du XVIIème siècle découvert sur l’épave du bateau espagnol Santa Margarita a été adjugé à New York en 2015 pour 413 000 dollars.  

Vous souhaitez faire expertiser une pièce d’orfèvrerie religieuse et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire.
Faites estimer une pièce d’orfèvrerie religieuse en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

(Illus.) Calice de l’Abbé Stéphane, XVIIème siècle, Montenegro, Holy Trinity monastery Pljevlja

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.