Estimation gratuite de tapis chinois ancien ​

Les tapis sont attestés en Chine depuis l’époque des Han (206 av. n.-è.-220 n.è.), cependant rares sont les exemplaires conservés antérieurs au XVIIIème siècle.
La valeur des tapis chinois anciens diffère de celle des tapis du Moyen-Orient, en cela qu’ils ont une fonction uniquement ornementale et non spirituelle.

Estimation gratuite tapis chinois

Vous souhaitez faire expertiser un tapis chinois ancien  ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer votre tapis chinois ancien en quelques clics et recevez une réponse sous 48h. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Les tapis chinois anciens, des Han aux Yuan

Les tapis chinois anciens des Han

Les premiers tapis chinois connus ont été réalisés sous les Tang au VIIIème siècle. Ces tapis anciens ont été confectionnés en feutre, décorés de broderies et de tissus appliqués. Les créations de laine et de feutre de Khotan sont particulièrement renommées. Les tapis anciens chinois portent des motifs de rinceaux floraux, qui forment des compositions aérées. 

L’art du tapis noué n’est introduit que dans un second temps en Chine, par l’intermédiaire des nomades qui parcourent la route de la Soie. Deux types de productions coexistent alors en Chine. Les tapis de feutres pressé et brodés ou de laine nouée sont associés aux yourtes des nomades du nord-ouest de la Chine, tandis que les tapis ornementaux sont liés aux décors des palais.

Les tapis chinois anciens : l’art des Yuan

Avec l’installation des Yuan en Chine au XIIIème siècle, s’ouvrent deux siècles de domination mongole en Chine. Dans l’art des tapis anciens, cette présence se traduit par l’adoption du répertoire iconographique mongol. Dynastie nomade, les Mongols encouragent l’essor du tapis noué. On remarque un développement de l’Islam dans le nord de la Chine, qui se traduit par la production de tapis adaptés au culte. 

Les tapis chinois ancien sous les Ming

La dynastie Ming (XIVème-XVIIème siècle) constitue une période brillante de l’art du tapis chinois ancien. La production est stimulée par la création de manufactures pour le tissage des soies et tapis, notamment dans la région de Ningxia, dans le nord-ouest de la Chine. Les tapis chinois anciens adoptent le plus souvent une structure de coton, et sont faits de nœuds asymétriques. 

Sous les Ming, les tapis se diffusent véritablement dans la culture chinoise ancienne. Ils sont tendus sur les murs et colonnes, et habillent les mobilier (tables, chaises, …) mais sont rarement disposés au sol. Pour cette raison, la plupart des tapis chinois anciens sont de dimensions restreintes. 

Après la présence mongole, les motifs des tapis chinois anciens sont de nouveaux liés aux codes chinois. Ils adoptent des coloris et motifs à la symbolique complexe. Ainsi, les motifs géométriques et figuratifs puisent dans le répertoire chinois traditionnel. On retrouve principalement des décors de bandes perlées, spirales, svastika et cercles en ce qui concerne les décors géométriques.  Les tapis sont aussi ornés de motifs figuratifs, animaux mythiques et réels symboles de longévité et de prospérité (dragon, licorne, papillon, paon, chien, chauve-souris). Les fleurs liées à la pureté et à la continuité (passage des saisons) sont fréquemment représentées. Les essences les plus communément figurées sur les tapis chinois Ming sont les lotus, les pivoines, les chrysanthèmes, et les fleurs de prunier.

Tout comme les motifs, les coloris sont associés à l’ordre de l’Univers. Les tapis sont ainsi réalisés en noir (symbole de l’eau, du Nord, de l’obscurité et de l’honneur), en rouge (emblématique de la vie, la richesse, le bonheur, et du Sud), en jaune (couleur de la terre et du centre, donc associée à l’empereur), en bleu (couleur de la mer et du ciel, symbole de pureté et de sérénité), en vert (printemps, et symbole de l’Est), et blanc (représentant le métal et l’Automne). L’association des formes et des couleurs sur les tapis anciens est donc liée aux codes de la Chine ancienne. 

Faites estimer gratuitement un tapis chinois ancien

Contrairement aux tapis orientaux très diffusés en Europe depuis le XVIème siècle, les tapis chinois anciens sont inconnus des collectionneurs européens jusqu’au début du XXème siècle. La présentation de tapis chinois anciens à l’exposition internationale à Saint-Louis dans le Missouri en 1903 les a néanmoins fait connaître au grand public, et a suscité un engouement nouveau des collectionneurs. 

La valeur d’un tapis chinois dépend de la technique utilisée, de ses dimensions, de son ancienneté et de son état de conservation. La provenance du tapis influence par ailleurs l’estimation du tapis chinois ancien. Le dernier record est détenu par un tapis de soie de la dynastie Ming, probablement de provenance impériale, adjugé en 2021 pour 6 881 000 € à Paris. 

Vous souhaitez faire expertiser un tapis chinois ancien et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer un tapis chinois ancien en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

(Illus.) Tapis de trône au dragon, Pékin ( ?), dynastie Ming, XVIème siècle. collection privée.

 

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.