Estimation gratuite d’œuvre au lavis ​

Le lavis est une technique qui utilise une seule couleur, le noir, diluée afin d’obtenir différentes intensités de couleur tout en restant monochrome. Le terme monochrome ne doit pas être considéré comme purement noir, il existe des nuances de couleurs monochromatiques. Il est possible d’obtenir du blanc en jouant directement de la couleur du support, mais aussi en ajoutant des rehauts de blanc. Le mot lavis est utilisé pour désigner les œuvres réalisées avec cette technique.

Estimation gratuite d'oeuvre au lavis

Vous souhaitez faire expertiser une œuvre au lavis ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer votre œuvre au lavis en quelques clics et recevez une réponse sous 48h. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Faire estimer gratuitement une œuvre au lavis

Son matériel d’usage assez simple suppose tout de même une attention particulière pour les nuances que réclame l’utilisation. Le choix des pinceaux, tout d’abord, a une grande importance. Ils doivent permettre de maintenir une réserve d’encre suffisante pour assurer un bon écoulement. L’art du lavis réside dans la capacité de maîtriser la substance utilisée et l’eau par rapport au support choisi.

Concernant la technique, il y a plusieurs méthodes pour utiliser le lavis. La première est de diluer la couleur avant son utilisation. La deuxième est de mouiller le papier puis d’appliquer une couleur qui se mélange directement sur le support. Enfin, la troisième est d’appliquer la couleur directement sur le papier, puis de la travailler avec un pinceau trempé. Ces trois méthodes permettent d’obtenir des rendus très différents. La grande difficulté du lavis est que cette technique n’autorise pas de repentir.

Le lavis apparaît en Chine au VIème siècle. La technique est très utilisée sous la dynastie Song (960-1279). On retient notamment les paysages qui étaient très célèbres, c’est le cas du rouleau vertical, Temple solitaire au cœur de sommets dégagés datant de 960, réalisé par Li Cheng (Xe siècle) et conservé au Nelson-Atkins museum of Art à Kansas City.

Cette technique était répandue en Corée et au Japon au Xème siècle. Pour donner l’exemple d’un chef-d’œuvre du lavis, on peut penser au Voyage au travers des passes de montagnes de Dai Jin (1388 – 1462) daté du XVème siècle. C’est seulement à la Renaissance que cette technique est utilisée par les Européens qui en ont connaissance grâce à de nombreux échanges avec la Chine.

En Europe, les peintres ont recours à la technique du lavis afin d’enrichir leurs clairs-obscurs. C’est par exemple le cas de Rembrandt (1606 – 1669) qui utilise le lavis pour tous ses croquis. Le peintre Nicolas Poussin réalisait des maquettes de personnages avant de peindre ses compositions, celles-ci permettaient au peintre de travailler la lumière dans ses compositions et c’est grâce au lavis qu’il pouvait immortaliser ces scènes.

Enfin, Jean-Honoré Fragonard (1732 – 1806) parvient à un aboutissement technique du lavis, en y ajoutant une certaine souplesse, des courbes et contre-courbes dans la composition. Cette technique lui permet de saisir l’instant.

Le lavis, Vue de Ronciglione, de Jean-Honoré Fragonard datant de la fin du XVIIIème siècle a été vendu en 1998 pour 22 000 euros.

(illus.)Dai Jin, Voyage au travers des passes de montagnes, XVème siècle, conservé à la Cité Interdite à Pékin.

Vous souhaitez faire expertiser un lavis et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire. Estimer un lavis en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.