Estimation gratuite de meuble italien ​

Le design italien est traversé de différents courants, mais les designers s’accordent tous dans leur recherche de meubles aux formes innovantes, pour sublimer le quotidien. Le design italien se développe tout au long du XXème siècle, avec l’introduction de la machine-outil (1906), et triomphe dans l’immédiate après-guerre.

Estimation gratuite meuble italien

Vous souhaitez faire expertiser du mobilier italien ? Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer votre meuble italien en quelques clics et recevez une réponse sous 48h. C’est gratuit et totalement confidentiel.

L’émergence du design italien dans les meubles

Le design italien émerge au début des années 1900, lorsqu’apparait la machine-outil. Cela coïncide avec l’ouverture des écoles d’art appliqué, destinées à former le goût des Italiens et à renouveler la production. Les meubles se transforment alors, et mêlent désormais artisanat et modernité. 

Ce mouvement est accentué par le Futurisme. Les artistes souhaitent effacer la distinction entre les arts, et appliquer leur esthétique à toutes les disciplines. Francesco Cangiullo écrit Il mobilio futurista en 1920, fruit de sa réflexion sur les formes et la modernité des meubles. Giacomo Balla et Fortunato Depero présentent des meubles futuristes à l’Exposition internationale des arts décoratifs à Paris en 1925, et y remportent un franc succès. 

L’émergence du design italien bénéficie par ailleurs des conditions économiques favorables et de l’augmentation de la production industrielle dans les années 1920. Il s’agit désormais d’un design reconnu. En témoigne la Biennale des Arts Décoratifs promue par Guido Marangoni en 1923 à Villa Reale de Monza.

Les meubles de design industriel dans les années 1930

Dans les années 1930, Milan s’impose comme capitale des meubles de design industriel. Giò Ponti, architecte et décorateur, forme des architectes-designers au Polytecnico de Milan, notamment Franco Albini, Pino Pizzigoni, et Piero Portaluppi. Il cherche à renouveler le mobilier des maisons de la classe moyenne en privilégiant l’harmonie et la simplicité des formes. Giò Ponti est aujourd’hui considéré comme le père du design italien. 

Avec le Retour à l’Ordre, c’est le classicisme moderne qui est encouragé. Le mobilier design italien recherche l’élégance des formes et la noblesse des matériaux. En témoignent les chaises de bois verni réalisées par Giuseppe Pagano et Gino Levi-Montalcini pour les bureaux Gualino à Turin.

A partir de 1926, le mouvement rationaliste prend son essor. Les meubles design italien manifestent l’idéal d’ordre et de modernité des créateurs. Les formes géométriques et minimalistes sont privilégiées. L’emploi du métal demeure rare en raison des coûts de fabrication. La chaise pour la maison Devalle (1939-1940) de Carlo Milton témoigne de l’essor du design rationaliste dans les années 1930. 

L’âge d’or des meubles design italien après-guerre

Dans l’immédiate après-guerre, le besoin de renouveau des Italiens se traduit par l’affirmation d’un nouvel art de vivre, et de nouvelles icônes. Les meubles sont repensés pour réponde aux nouveaux besoins de la société de façon innovante et élégante. L’esthétique et la fonctionnalité sont deux aspects essentiels du design italien d’après-guerre. En 1946, à la Triennale de Milan, l’attention porte sur la conception de meubles pouvant être produits en série pour des maisons exiguës. Le design italien bénéficie du boom économique du tournant des années 190, et de l’émergence de la société de consommation. Il supplante même le design scandinave dans les années 1950. 

Les meubles design des années 1950 

Dans les années 1950, la réflexion porte sur la cohérence entre la forme, le poids, l’esthétique, le volume et la fonction des meubles. Il s’agit de proposer le « good design », qui optimise le rapport entre ces éléments. Les chefs de file du design italien d’inspiration rationaliste sont alors Marco Zanuso, Giò Ponti, et Pier Giacomo et Achille Castiglioni. Giò Ponti propose notamment la chaise Superleggera en paille, particulièrement légère. 

La contestation des années 1960 

Dans les années 1960, une nouvelle génération de designers italiens conteste le rationalisme omniprésent, et cherche à retourner à un art non associé au fascisme. Le mouvement Néo-liberty voit alors le jour. Le fauteuil San Luca de Achille et Pier Giacomo Castiglioni appartient à ce mouvement. 

Les créateurs le plus représentatifs de cette décennie sont Joe De Pas, Donato D’Urbino, Paolo Lomazzi, qui rejoignent Marco Zanuso, Gae Aulenti, Mario Bellini et Giorgetto Giuggiaro. 

Le renouveau du mobilier design italien dans les années 1970

Les meubles design se renouvellent dans les années 1970, sous l’influence des courants d’Avant-garde contemporains. 

Les designers qui se rattachent au Pop Art détournent l’usage des objets pour contester de façon ludique la société de consommation. Ainsi, Joe De Pas, Donato D’Urbino et Paolo Lomazzi reprennent la forme d’un gant de baseball pour leur Poltrona Joe (1970)

D’autres, comme Achille et Piergiacomo Castiglioni, se rapprochent du Néo-Dadaïsme. Ces derniers réalisent des assemblages à partir d’objets ready-made. Ainsi, le Mezzadro édité par Zanotta en 1957 est un fauteuil reprenant un siège de machine agricole. Quand au fauteuil Sella (1967), reprend la selle de vélo. 

Le Radical design prend également son essor dans les années 1970. Inspirés par l’Arte Povera, les créateurs tels qu’Andrea Pranzi et Riccardo Dalisi exploitent directement des matériaux bruts, pour proposer une nouvelle grammaire du design. 

Les années 1970 représentent l’apogée du design italien, consacré par l’exposition Italy: the new domestic landscape au Moma de New York en 1972. 

Le design italien rétrospectif des années 1980

Après deux décennies de crise idéologique, les designers italiens proposent une esthétique postmoderniste et rétrospective. Les meubles italiens ne correspondent plus au style international, mais sont inspirés par le passé, explorant le rapport entre la forme du meuble et l’usage du matériau.  C’est ce que s’attache à faire Alessandro Mendini avec son Fauteuil Proust (1979). 

En 1981, le mouvement Memphis fondé par l’architecte Ettore Sottsass renouvelle la création en établissant l’Anti-design. Les membres du mouvement réinterprètent les éléments clés du design italien des années 1960-1980, tout en cherchant à renouveler le rapport en design et industrie. 

Faites estimer gratuitement un meuble de design italien

L’âge d’or du design italien court des années 1950 aux années 1970. Les créations de ces années-là suscitent un engouement des collectionneurs, qui apprécient la diversité de l’offre. 

Les meubles sont par ailleurs plus accessibles que pour les grands noms du design français. Depuis les années 2010, on remarque cependant une hausse de la cote des designers italiens, encouragée par les expositions qui se multiplient en France et en Italie. Ainsi, entre 2000 et 2016, la cote d’Ettore Sottsass a triplé. Parmi les signatures les plus remarquées, on compte Gio Ponti, Carlo Mollino, Gino Sarfatti, Carlo Forcolini, Gaetano Pesce, ou encore Ettore Sottsass. 

L’estimation varie en fonction de la signature, mais également s’il s’agit d’une pièce diffusée à grande échelle, d’une édition limitée, ou d’une création unique. La gamme des prix est donc très large. L’estimation de certaines œuvres dépasse les 100 000 €. Une paire de fauteuils modèle Triennale (1952) de Gio Ponti pourra être acquis pour 60 000 à 80 000 €, tandis qu’il faudra compter 2 000 à 10 000 € pour acquérir une poltrona Joe de Jonathan de Pas, Donato D’Urbino et Paolo lomazzi. 

Vous souhaitez faire expertiser un meuble de design italien et recevoir son estimation. Remplissez votre demande via notre formulaire. Faites estimer un meuble de design italien en quelques clics et recevez une réponse sous quelques jours. C’est gratuit et totalement confidentiel.

(Illus.) Jonathan de Pas, Donato D’Urbino et Paolo lomazzi, Poltrona Joe, 1971, Milan, Triennale Design Museum 

Estimation d’objet d’art en ligne : comment faire ?

L’expertise en ligne de votre objet se fait facilement, en trois étapes ! C’est gratuit et confidentiel.